Zeman: « Totti est le meilleur joueur que j’ai vu et entrainé »

Zdenek Zeman a donné un interview à Roma Channel, où il entre un peu plus en détails sur son schéma tactique et la position de certains joueurs.

Bon retour Mister, quelles sont vos émotions ?
« Je suis content d’être de retour dans un lieu où j’ai connu des satisfactions. J’espère qu’on réussira à faire quelque chose ».

Que signifie pour vous ce retour ?
« C’est un retour. Les deux années où j’étais ici je pensais pouvoir donner quelque chose de plus aux tifosi, mais lors de ces 13 dernières années j’ai rencontré beaucoup de gens qui me demandaient de revenir. »

Quelle envie avez-vous de recommencer ?
« Je viens de finir après les festivités. Maintenant je dois me reposer un peu, puis je reviendrais avec un projet qui j’espère me divertira ».

L’effectif de la Roma est déjà compétitif ?
« Moi j’espère que les joueurs réussiront à s’adapter à mon football. Je devrais donner des indications tactico-technique, dans cette équipe il y a beaucoup de joueurs de talent ».

C’est vrai qu’à Pescara vous vous énerviez si vous voyiez deux passes latérales consécutives ?
« Dans mon foobtall j’essaie d’éliminer les choses inutiles et si l’adversaire n’est pas en face, il est sur le côté. Il faut toujours essayer de faire quelque chose de significatif ».

Certains pensent que ce fut les idées de Luis Enrique ?
« A Barcelone on joue avec beaucoup la possession de balle. Mon jeu est plus rapide, car je pense que la possession de balle donne plus de temps à l’adversaire pour bien défendre ».

Qu’est-ce pour vous le tir de loin ?
« Pour moi ce sont les tirs du désespoir, dans le sens que cela signifie qu’on ne pouvait pas accéder à la surface, mais dans mon jeu il doit toujours y avoir un des attaquants disponibles. A Pescara je n’avais pas beaucoup de tireurs, c’est pour cela que l’on s’avançait le plus possible ».

Ca vous a fait plaisir les commentaires de Guardiola ?
« Cela fait toujours plaisir d’avoir des compliments, pas seulement de la part de Guardiola. C’est toujours mieux que s’en prendre plein la tête. Puis venant de lui ça vaut le double, à partir du moment où le Barca est l’expression maximale du football aujourd’hui ».

Barcelone est l’équipe la plus forte de tous les temps?
« Difficile de faire des comparaisons. Quand j’étais petit c’était le Real Madrid qui a gagné cinq C1 de suite ».

Sur la saison dernière, 45 buts à domicile et 45 à l’extérieur ?
« L’équipe a toujours joué de la même façon ».

Le rôle de De Rossi ?
« Il y a beaucoup de polémiques concernant le rôle de De Rossi. Pour moi ce n’est pas un 6 devant la défense, mais un 8 qui peut donner beaucoup d’équilibre à l’équipe. Puis pour moi il peut jouer partout au milieu. »

Les deux interni (milieux placés un peu plus haut sur le terrain, comparé au 6) doivent être dynamiques ?
« Ca dépend des joueurs, si c’est un 8 plus défensif, on peut avoir deux joueurs plus techniques ».

Pjanić peut jouer dans cette position ?
« Je ne vois pas Pjanić devant la défense, mais plutôt comme milieu relayeur. Alors peut-être que lorsque j’aurais entrainé l’équipe cela changera et que je le mettrais arrière latéral. Mais je ne pense pas que ça se passera comme cela ».

Comment changer Francesco Totti ?
« Pourquoi changer ? Il reste le joueur le plus fort que je n’ai jamais vu et entraîné. Il a grandi avec moi, c’était un gamin. Maintenant c’est devenu un attaquant ».

Vous avez déjà parlé avec lui ?
« Non, il est en Amérique, trop loin ».

Quel rôle ont les arrières latéraux dans votre football ?
« Pour moi, il y a deux phases et tout le monde doit y participer. Les latéraux, lorsqu’ils ont de l’espace, doivent couvrir la zone d’attaque « :

La  balle ne lève jamais loin ?
« Il faut toujours essayer de jouer. Je comprends qu’à certains moments on ne peut faire autrement, mais les joueurs doivent toujours trouver la bonne solution. »

Avez-vous vu la demi-finale de la Primavera ?
« Oui, tout comme contre Varese. Le vivier de la Roma a toujours été l’un des plus prolifiques. Nous allons voir s’ils peuvent être utilisés dans l’équipe première. Lors de ma première expérience ici j’ai donné la possibilité de jouer à Daniele Conti, Quadrini, Ferri, ou De Vezze, même s’ils n’ont pas fait une grande carrière ».

Préparation, au cours des dernières années nous avons vu beaucoup de ballon mais peu de travail physique, quelle est votre opinion ?
« Ils m’ont dit que je suis ancien dans mes méthodes, mais maintenant ils reviennent tous à en faire plus (de physique, ndr). Cela fait partie de la base de la préparation, si vous voulez réussir à durer tout le championnat cela doit être fait avant ».

Ce ritiro sera ?
« J’espère pouvoir travailler selon mes plans et arriver en grande forme pour débuter le championnat ».

Retour au double séances par jour ?
« Oui, je pense que nous devons travailler ».

Retraites, aboli avec Luis Enrique, qui pensez-vous ?
« Je n’ai jamais fait mais je pense que c’est utile à Rome ».

L’Europa League peut arriver avec le scandale des paris-truqués ?
« J’aimerais y participer, plus il y aura de matchs et mieux cela sera ».