Site AS ROMA

Zeman: « Récupérer certains joueurs fait du bien »

Suite à la douloureuse défaite face à la Juve, Zeman s’est présenté en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes, à la veille de recevoir l’Atalanta.

Une impression sur Pallotta ?
« Je suis content que les propriétaires soient arrivés, ils ont montré leur intérêt et leur volonté de faire grandir le club ».

Vous avez l’impression d’être entouré par une società forte ?
« Oui, il ne m’a rien manqué depuis le début ».

Marquinhos est prêt à être titulaire ?
« Tous les garçons de l’effectif peuvent jouer. Puis il y a des moments où certains jouent plus et d’autres moins ».

Vous pensez que quelque chose doit changer techniquement ?
« Quand on perd en jouant mal, les jours d’après tout le monde est triste, mais nous avons la volonté de s’améliorer ».

Les propriétaires ont une envie folle de faire un nouveau stade, ne pensez-vous pas qu’ils devraient plutôt être proche de l’équipe ?
« S’ils ne se pressent pas, le stade ne sera pas fait avant 2025. Il y a énormément de choses à faire, le président a démontré vouloir agir ».

Que vous a-t-il dit ? Il vous a demandé quelque chose en particulier ?
« Il ne m’a rien demandé. C’est normal que les présidents veuillent que leur équipe aille bien et fournisse de bons résultats ».

Que demandez-vous à la Roma, à l’équipe ?
« Je ne demande rien maintenant, je le fais depuis le début, aussi bien sur le comportement que sur la volonté de s’améliorer, de lutter pour quelque chose ».

Exclusion des cadres ?
« Pour moi tous les joueurs de l’effectif peuvent jouer. Exclusion des cadres je ne sais pas ce que c’est. J’essaie de faire jouer ceux qui me donnent confiance et je me base sur ce que je vois pendant la semaine ».

Un avis sur la réduction de peine de Conte.
« Pas d’avis, je ne connais pas les raisons ».

Dodo ?
« J’espère pouvoir l’utiliser au prochain match ».

Cette semaine comment s’est entraînée la Roma ? Elle a souffert de la pression médiatique ?
« C’est normal après la défaite prise à Turin. Les garçons s’en sont rendu compte et ont travaillé pour s’améliorer. On verra demain si ça a porté ses fruits ».

La Roma et l’Atalanta sortent d’une grosse défaite, vous vous attendez à quel match ?
« Je m’attends au meilleur de mon équipe. L’Atalanta n’est pas une équipe à sous-estimer, elle a gagné à Milan et il faut l’affronter avec une grande envie de faire mieux qu’eux ».

Bradley est prêt à jouer 90 minutes ? Piris est prêt psychologiquement à jouer titulaire ?
« Bradley est à disposition. Il est vrai qu’il manque de condition mais il s’est quasi toujours entraîné, même si parfois à part. Sur Piris, il n’a pas joué les deux derniers matchs. J’ai le choix ».

Vous aussi, comme Baldini, vous rejetez la mauvaise influence de la presse ? Cette déstabilisation entre dans le vestiaire ?
« Je n’ai aucun problème, car je n’écoute pas la radio et ne lit pas les journaux car ce n’est pas positif, ni pour l’équipe, ni pour la società. Je continue à dire que nous sommes ici pour nos tifosi pas pour la presse et que nous essaierons de leur donner des satisfactions, après je comprends que tout le monde a un joueur préféré qu’il défend. En ce qui me concerne, ce n’est pas mon problème ».

Il y a quelques semaines vous parliez de scudetto. Après le match contre la Juve De Rossi, puis Baldini, ont parlé de la troisième place. Vous avez l’impression de faire un pas en arrière ?
« Non, je suis toujours persuadé que cette Roma peut lutter contre tous, mais pour cela nous devrons jouer d’une façon différente que face à la Juve ».

Vous avez dit être content de l’arrivée des propriétaires. Vous le voyez comme un problème le fait qu’ils soient loin ?
« Non car nous avons ici des dirigeants qui travaillent tous les jours pour le bien de l’équipe et de ce qu’il y a autour ».

Baldini a dit que certains résultats ont miné la conviction des joueurs dans votre message. Vous pouvez confirmer ?
« Ce sont des évaluations, sûrement après Turin, on peut faire de mauvaises conclusions mais je suis convaincu que l’équipe doit se convaincre de jouer dans une ville importante, dans un club important qui doit gagner. Et pour gagner il faut se renforcer ».

Jusqu’à la semaine dernière on parlait de calage physique après la mi-temps. Vous, à la veille de Juve-Roma, avez démenti ceci. Avec une semaine de recul vous avez analysé pourquoi la Roma a perdu ?
« Vous faites vos évaluations sur les résultats, et je peux dire là dessus qu’en seconde période on a fait 1-1 avec un but subi en fin de match, autrement nous aurions gagné. La prestation des 90 minutes n’était pas positive, en terme de comportement et engagement. Physiquement l’équipe va bien, nous avons récupéré des joueurs et j’ai le choix ».

Colantuono ? (l’entraineur de l’Atalanta, ndr)
« L’Atalanta l’an dernier en partant avec des points en moins a fait un gros championnat. Cette année ils sont irréguliers mais ils ont gagné à Milan, contre Milan, ils sont dangereux. Je sais que les tifosi s’attendent à beaucoup de buts mais c’est difficile »

En défense le leader semble être Burdisso. Il ne semble pas au top, à cause de la blessure ?
« Son problème n’est pas tellement physique, mais plutôt tactique. Dans le sens qu’il ne réussit pas et ne croit pas beaucoup en ce qu’il doit faire ».