Site AS ROMA

Zeman: « Nous pouvons être les premiers à battre la Juve »

Zdenek Zeman s’est en conférence de presse, pour répondre aux questions des journalistes, à la veille d’affronter la Juventus à Turin. Il est notamment revenu sur le début de saison, et sur ce véritable choc de la 6ème journée de championnat.

Osvaldo a dit hier que l’ambiance se fait beaucoup sentir dans ce type de match. Comment le ressentez-vous ?
« Comme toujours, à part que j’en ai joué quelques uns en tant que joueur. Deux équipes qui pour leur histoire ont toujours fait des rencontres spéciales, qui réclament beaucoup d’attention ».

La Juventus invaincue depuis 44 matchs. Quelle est la force de cette équipe ?
« Après deux années pas très bonnes ils ont trouvé un très beau football. Ils ont la meilleure équipe du championnat italien ».

Quelles différences il y a avec la Roma ?
« Ils ont une année en plus, eux ont fait bien, et ont progressé, cette année ils continuent sur leur lancée, nous devons encore nous construire ».

La phase défensive peut préoccuper ?
« Cela dépend ce qu’on appelle la perfection. La Sampdoria a tiré seulement deux fois au but dans le match, puis en 95 minutes ils n’ont pas tiré. Pour moi la défense s’évalue du nombre de tirs laissés à l’adversaire ».

Quels sont les problèmes de cette équipe qui ne réussit pas à assimiler le jeu de Zeman ?
« C’est étrange que vous le dites. Cette équipe est mienne depuis trois mois, je suis l’entraîneur. Vous vous attendiez à ce qu’on gagne chaque match sur le score de 6-0, mais je ne l’ai pas fait. L’équipe joue, et encore mercredi nous avons été l’équipe a joué le plus et à subir le moins ».

Pourquoi contre la Sampdoria il y a eu un net calage après la reprise ?
« Après le but subi, nous avons continuer à jouer, mais la défense de la Sampdoria s’est bien retranchée en défense et cela a été difficile de trouver des espaces et ceci nous a fait perdre un peu d’énergie ».

Osvaldo a manqué dans les derniers matchs ?
« Pour vous celui qui manque est toujours le meilleur. C’est un joueur qui j’estime et je suis sûr que maintenant qu’il a récupéré il nous aidera beaucoup ».

Avez-vous encore confiance en Stekelenburg?
« Oui, sur un match il est difficile d’évaluer la prestation du gardien, surtout quand il a peu à faire comme mercredi. Moi je l’évalue entraînement après entraînement et il me donne de grandes satisfactions ».

Baldini a relaté un interview où il dit que vous êtes bon à valoriser Totti.
« Totti joue où je le faisais jouer il y a 13 ans et il n’a rien changé. Pour moi c’est un rôle qu’il sait bien faire et je crois qu’il obtiendra de grandes satisfactions, si je me réfère aux premiers matchs ».

Baldini a en outre sous-ligné que la Roma n’est pas habituée à la victoire.
« A Rome on veut toujours vaincre, nous devons porter en avant ce projet qui j’espère apportera de grands résultats ».

Football et politique semblent être liés ces derniers temps ?
« C’est une crise générale, et notamment dans le football, même si certains veulent voir quelque chose de positif ».

Vous attendez-vous à ce que la Roma fasse le jeu demain face à la Juve, en jouant l’attaque, ou craignez-vous une attitude différente ?
« Nous allons voir ce qui se passe demain, nous jouerons face à la meilleure équipe du championnat, mais ce n’est pas pour cela que nous ne pouvons pas gagner. Les juventini sont des joueurs comme nous, nous pouvons les battre ».

Reverra-t-on le trio d’attaque Totti-Osvaldo-Destro qui a joué à Milan contre l’Inter?
« Ce sont vos évaluations, pour moi nous avons bien joué aussi contre Bologna et la Sampdoria. Je suis déçu de ne pas avoir tout le monde à disposition, comme Pjanic et Bradley, mais nous avons un effectif large et tous peuvent jouer ».

Pour les agences de paris, la Juve reste très favorite.
« J’ai déjà joué contre la Juventus à plusieurs reprises, cela sera une partie stimulante. Nous avons du respect pour une équipe qui a démontré être la plus forte sur le terrain, mais nous pouvons les mettre en difficulté et faire un résultat ».

Une pensée sur Del Piero qui demain sera le grand absent ?
« Del Piero a déjà manqué quelques Juventus-Roma pour blessure. Sûrement qu’il manquera à la Juventus ».

Dans un Juventus-Lecce vous aviez reçu un accueil houleux. A quoi vous attendez-vous demain ?
« J’avais eu un accueil difficile parce que j’avais été insulté pendant 90 minutes. Je l’ai signalé au délégué de la Fédération mais cela n’a servi à rien, pendant que pour racisme tu reçois directement une amende et suspension ».

Pourquoi vous semblez ne pas réussir pleinement à contre-carrer les plans adverses ?
« C’est une veille question. Contre la Sampdoria nous avons tiré 24 fois au but et eux seulement 2 fois. En outre, avec Pescara nous avions mis 90 buts et nous réussissions à contre-carrer les plans de l’adversaire ».

Comment voyez-vous le mach de demain, vu la situation actuelle de la Roma, en ce qui concerne le jeu ?
« J’ai mes certitudes, nous avons souffert peu de fois en ce début de championnat ».

Juventus-Roma est décisif pour votre futur ?
« Ce sont des choses qui ne dépendent pas de moi. J’ai confiance en mes méthodes, il manque juste quelques résultats ».

Un commentaire sur Carrera qui a décidé de laisser la conférence de presse aux préparateurs des gardien Filippi ?
« C’est une question de style. Je crois que les gens seraient curieux d’entendre l’intervention de Carrera ».

C’est un match qui est attendu plus que d’autres ?
« Ce sont trois points comme le derby. Je pense seulement à ramener les trois points à la maison ».

Un mot sur Totti?
« Je le vois bien, le talent est toujours là malgré les années qui passent. Il travaille bien et obtient des résultats satisfaisants ».

Ballotage Piris/Taddei, et la position de De Rossi sur le terrain ?
« De Rossi peut jouer à tous les postes du milieu de terrain, selon mes exigences. Contre la Sampdoria il est entré au poste de regista, à la place de Tachtsidis. Je ne vous dis pas qui jouera entre Piris et Taddei, vous le saurez demain, j’ai deux joueurs par rôle, tout le monde peut jouer ».

Il manque un peu de personnalité à cette équipe ?
« Toutes les équipes ne sont pas égales, nous cherchons toujours à gagner ».

Cela est une stimulation de pouvoir être la première équipe à battre la Juve ?
« C’est stimulant, nous avons des joueurs qui veulent démontrer qu’ils ne sont inférieurs à personne ».

Demain pouvez-vous vous attendre à des problèmes physiques ?
« Ces problèmes n’existent pas, ils seront résolus demain si vous dites qu’ils existent ».