Zeman: « Le match de demain ? Aucune consigne tactique »

Zdenek Zeman s’est présenté aujourd’hui en conférence de presse pour répondre aux demandes des journalistes. Peu de réponses tactique ou sur certains joueurs, mais principalement sur le côté physique.

La condition de l’équipe ? Nous avons vu des joueurs très fatigués…
« La première chose dont nous sommes est pour le travail, pour se préparer à la saison. Il est normal que cela soit dur, le contraire aurait été inquiétant. Plus il y en a qui le supporte mieux c’est, l’important est que ça fonctionne ».

La défense est le secteur qui laisse le plus perplexe. Juan et Heinze pourraient être plus le passé que le futur. Il est facile de travailler sans avoir une situation claire ?
« Le mercato vient juste de commencer. Lors de ces deux mois, il s’agit d’une longue période de navigation. Les joueurs qui sont ici sont tous bons, et ceux qui veulent partir le feront. Je n’ai aucun problème, je fais avec les joueurs que j’ai, cela et est suffisant et j’avance. Alors bien sûr, nous essaierons de nous renforcer ».

Sabatini dit que Zeman n’est pas notre bouclier. Tu n’as jamais entendu cela ?
« Non, je suis l’entraîneur. Je suis disponible dans l’entreprise pour travailler avec l’équipe, c’est mon travail. La responsabilité, c’est normal de me tomber dessus et de s’en prendre en moi ».

L’année dernière, l’équipe a beaucoup lutté dans les secondes mi-temps. Comment l’avez-vous trouvé dans ces premiers jours ?
« Il est difficile de faire des évaluations, je n’étais pas là l’année dernière. Il est difficile de juger sans savoir la situation. Cela pourrait être un problème physique, mental, je ne peux pas juger ».

Comment réagissent les joueurs maintenant ?
« Ils ont changé leurs habitudes, certains souffrent plus, d’autres moins, car il y a maintenant aucun problème parce qu’avant les matchs officiels, nous allons tous nous mettre en place ».

Tu ressens l’effet Zeman ? L’enthousiasme des fans ?
« Oui, et je serai plus heureux si cela continue à la fin de la saison. J’espère qu’il y aura plus de joie que de douleur ».

Formation pour demain ?
« Je ne sais pas. »

Comment avez-vous trouvé Totti ? A quelle position jouera-t-il ? Les critères de la liste des convoqués pour le stage de Riscone ?
« Nous nous sommes rencontrés il y a 13 ans et il s’est passé beaucoup de temps. C’ est toujours Totti, physiquement il n’est plus ce qu’il était, mais c’est normal. Sa place ? Nous avons besoin de voir la performance de l’équipe, pour voir où il sera le plus utile. Sur la liste, j’ai choisi les joueurs qui sont sous contrat et aient une chance de jouer. Je n’ai pas pris des joueurs de la Primavera qui doivent être prêtés pour acquérir de l’expérience. Crescenzi ? Il est sur le mercato ».

Sa définition du top player ? Vous attentes du mercato ?
« Je pense que cette année cette définition est créée pour les joueurs qui coûtent chers. Cela m’importe peu combien ils coûtent, mais ce qu’ils peuvent apporter. Il n’est pas dit que celui qui fait la différence sur le terrain devrait coûter 20 millions ».

Comment avez-vous retrouvé Osvaldo ? Tachtsidis est votre demande ?
« Osvaldo a eu des problèmes de dos, mais je l’ai trouvé amélioré par rapport à Lecce. Dans les tests physiques il a été l’un des meilleurs. Tachtsidis est un joueur qui m’a impressionné. »

Le joueur qui vous a impressionné dans ces premiers jours.
« Je n’ai étais impressionné par personne, nous faisons uniquement des promenades boisées et je peux vous dire que nous travaillons dur. Florenzi ? Il a fait de très grandes choses à Crotone, Bertolacci bien à Lecce. Ils doivent être évalués, nous les surveillons ».

Ranieri dit qu’il prévoyait peu de préparation. L’athlétisme moderne pour vous est très important ?
« Le stock est agréable car il est varié, tout le monde peut penser ce qu’il veut. Pour moi, la préparation est la base pour le championnat, c’est très important. Je pense avoir l’expérience nécessaire pour le dire. Vous savez que vous jouez 90 minutes, et un très bon joueur doit avoir la bonne préparation pour tenir. Pour moi, le football est le mouvement sportif, donc vous devez avoir beaucoup de circulation et de résistance ».

Le match de demain donnera des réponses athlétiques ou tactique ?
« Non, nous n’avons pas parlé de football, je veux voir de la part des joueurs comment ils se comportent sans guide et sans consigne, je n’ai rien dit. Je veux les voir dans cette situation ».

Ces dernières années, les tifosi ont été un peu déçu, qu’attendez-vous de la saison ? Il y a des équipes beaucoup plus forte que la Roma ?
« Personnellement, je tiens à rivaliser avec tout le monde, jouer avec tout le monde et essayer de faire un résultat, avec la Juventus, AC Milan, Inter Milan et Pescara. On commence tous avec 0 point, ensuite c’est la façon dont les choses se construiront ».

Il y a une hiérarchie dans les gardiens ?
« Vous devez gagner votre place sur le terrain, je veux que les joueurs mettent en pratique ce que nous faisons à l’entrainement ».

Il y a eu des discussions concernant la troisième étoile de la Juventus de Turin.
« C’est drôle que vous me demandez encore cette chose (rires). J’ai déjà donné mon avis, ce sont ceux qui ont été attribués, mais en lisant quelques livres, je pense que 28 est déjà trop ».