Zeman: « Etre concentré pendant 90 minutes »

Suite aux deux défaites face à l’Udinese et Parme (après avoir mené au score), Zdenek Zeman s’est présenté en conférence de presse, à la veille de la réception de Palerme. Des questions qui n’ont pas du tout tourné autour de ce match, mais qui se sont transformées en interrogatoire.

Vous vous attendiez à être mis en discussion ?
“Si les résultats ne sont pas là c’est normal. Les tifosi et les journalistes évaluent avec leur point de vue, moi de celui d’entraîneur”.

Totti a dit que l’équipe suit à 50% les choses que vous dites, vous êtes d’accord ?
“Des pourcentages j’en ai pas, à part quelques défaites inopportunes, je ne parle pas de Parma, qui n’était pas un match de foot. L’équipe doit s’habituer à jouer un certain type de football, à être ensemble”.

De Rossi va comment ?
« Il s’est tordu la cheville, il vient avec nous en ritiro, il s’est mis à disposition de lui-même. Demain on verra s’il peut jouer ».

Il n’y a pas de risque que Destro se sente flouer de venir ici en étant peu utilisé ?
“Vous avez ce problème mais je dois choisir. Si quelques bons joueurs restent sur le banc c’est bien pour la società. On disait par le passé que la Roma avait un bon onze mais pas de banc, ce n’est plus le cas”.

Demain match décisif ?
“Vous le voyez ainsi, pour moi ils sont tous décisifs. J’espère que demain l’équipe jouera à son maximum, jouera au football et risquera tout pour obtenir un résultat. Nous avons perdu en jouant mal à Turin, mais dans les autres matchs on a été supérieurs à l’adversaire, puis on a fait des erreurs et on les a payées”.

Les aspects positifs ?
“Nous avons beaucoup de jeunes prometteurs. Je le répète, dans certains matchs on était pas assez concentré pour prendre les trois points”.

Après les paroles de Sabatini hier, vous pensez que la società prend de la distance par rapport à vous ?
“Il y a 12 équipes plus basses que nous au classement et donc 12 entraîneurs devraient être virés mais ça n’est pas ainsi. Après si la società n’est pas contente, elle peut changer mais je continue à dire que cette équipe a des qualités et peut faire de grandes choses”.

Quelle phase devez-vous amélioré contre Palermo ? Offensive ou défensive?
“Les deux sont d’égale importance, on a pas perdu juste pour avoir attaqué ».

Une opinion sur Marco Verratti.
“C’est un garçon de 20 ans qui m’a donné beaucoup de satisfaction l’an dernier ; maintenant ce n’est pas facile pour lui qui n’a jamais joué dans une grande équipe. Je souhaite qu’il soit bon au PSG et en Nazionale ».

Les mots de Totti vous ont aidé ? Cela a eu un effet sur l’équipe ?
“Moi je sais ce que je fais après je suis content qu’il pense comme moi ; qu’il faille plus de discipline je le dis et lui aussi ».

Vous savez comment vous en sortir ? Vous êtes disposé à changer de schemas ?
“Je dois améliorer ce qu’il n’y a pas ; à Turin nous avons mal joué et perdu et nous avons seulement deux défaites de plus que l’Inter. Nous devons être concentré sur ce que nous avons à faire, mais pour moi l’équipe a des qualités. Pourquoi devrais-je changer les choses si elles me donnent satisfaction ? »

Tachtsidis. Vous pensez toujours ce que vous aviez dit au début de saison ?
“Je continue à dire qu’il a été, par les statistiques, deux fois le meilleur sur le terrain. Vous l’avez pris à parti, pour moi ce n’est pas juste ; demain il est à disposition et il continuera à jouer”.

Cette semaine sera celle avec le plus de pression vu qu’après Palermo il y a le derby ?
“Je ne la sens pas cette pression. Je suis responsable d’une équipe qui ne fait pas ce qu’on attend d’elle mais qui, je suis certain, donnera des satisfactions. Le résultat d’un match ne change pas les objectifs. Le derby est un match normal, pour vous c’est une guerre pour moi du sport, c’est un match de foot et il faut le prendre tout comme ».

L’équipe semble avoir une phase défensive difficile . La società vous a demandé de revoir cet aspect ?
« La società ne fait pas l’entraîneur et me laisse gérer cela. Nous devons trouver les bons accords en défense ; à Parma ils ont sifflé beaucoup d’hors-jeu qui n’y étaient pas »

Vous vous sentez discuté par la società ?
“Je me sens comme tous les entraîneurs. Avec les dirigeants j’ai un accord, nous avons la même envie et les mêmes objectifs”.

Si le 4-3-3 se montrait inéfficace, vous appliqueriez autre chose ?
“L’équipe a été construite pour ce football et y est adaptée; puis il faut s’améliorer et comprendre comment jouer en équipe . Une grande équipe impose son propre football. Et je veux construire une grande équipe”.

Pour une équipe de A c’est aussi difficile d’assimiler votre football ?
“Contre Bologna et Udinese il y en a qui ont dit que la Roma n’avait jamais joué comme ça ; le problème est de maintenir ça 90 minutes ».