Zeman: « Dodô m’impressionne par ses qualités »

A la veille de la réception de l’Udinese, qui sonne comme le match de la « confirmation », Zdenek Zeman a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. Il est notamment revenu sur certains joueurs de l’effectif en particulier, et déclare qu’il ne faut pas sous-estimer l’adversaire de ce match.

Totti et Destro se sont peu entrainés. Ont-ils complétement récupéré ?
« Ils sont dans les convoqués, donc ils sont à disposition ».

Un des deux est plus avancé dans la condition physique ?
« Ils sont bien, ensuite je dois évaluer sur le travail non effectué dans la semaine peut influer sur leur prestation »..

La semaine dernière vous avez dit que Dodô était à 50%. Aujourd’hui comment est-il ?
« Il a fait toute la semaine d’entrainement, malgré qu’il ait eu un peu de fièvre en début de semaine. Il est beaucoup mieux ».

Est-il prêt pour débuter ?
« Il est utilisable. Je dois voir s’il peut jouer tout le match ou une partie ».

Y a-t-il un doute au sujet de Pjanic ?
“J’ai 7 milieux de terrains, je peux en faire jouer seulement 3, et je fais mes choix, sur la base de la forme physique et de l’adversaire ».

La Roma semble avoir encore un petit problème mental. Avez-vous travaillé sur cet aspect ?
“Aucune ne réussit encore à faire les 90 minutes au mieux, nous y essayons, mais l’équipe physiquement et mentalement est bien ».

L’unique joueur qui sembre suivre les consignes de la première à la dernière minute est Totti. Pourquoi les autres joueurs n’ont pas encore assimiler les consignes ?
“Ce sont vos évaluations. Vous dites que Totti est celui qui suit le mieux mes consignes, mais vous dites aussi qu’il joue là où il le veut, mettez-vous d’accord. Simplement que certains arrivent mieux que d’autres à appliquer les schémas ».

L’Udinese?
“C’est une bonne équipe, même si elle a beaucoup changé. Même par le passé ils sont souvent mal partis, mais ont réussi à arriver en Champions. Il faut que l’on répète nos dernières prestations, mais je ne crois pas que l’Udinese soit en difficultés. C’est une équipe qui joue toujours son jeu, comme le Napoli ».

Castan a joué arrière gauche en équipe nationale, y avez-vous pensé ? C’est un poste où il pourrait dépanner ?
« Oui il a joué arrière gauche en équipe nationale, et même lui ne s’y attendait pas. Mais il avait des consignes un peu plus défensives, et il a fait de belles choses. C’est un joueur de qualité et il pourrait éventuellement jouer à ce poste ».

Ha delle gerarchie in attacco?
« Depuis que je suis arrivée, j’ai voulu avoir deux joueurs par postes dans mon équipe, maintenant il faut évaluer les choses au quotidien. Le rôle d’attaquant droit est mieux adapté à Lamela, et en cas de nécessité à Nico Lopez. Destro ? Pour l’heure il peut faire l’avant-centre ou l’attaquant gauche. Etant donné que pour l’heure autant lui qu’Osvaldo ne peuvent s’exprimer au mieux sur la droite. Mais je le dis depuis deux mois ».

Pour vous Tachtsidis est l’unique titulaire indiscutable malgré que vous avez d’autres joueurs qui jouent avec leur équipe nationale en regista. Le grec a des caractéristiques que les autres n’ont pas ?
« Je ne suis pas spécialement les joueurs en équipe nationale. Mais je sais que Pjanic n’y joue pas regista, et encore moins De Rossi et Bradley. Mon regista doit commencer l’action plus en arrière ».

Vous avez été surpris par Dodò ?
« Je l’ai vu en DVD avant de le voir à l’entrainement. Il m’a impressionné par ses courses et sa qualité technique. Il a toutes les caractéristiques pour démontrer sa valeur, qui selon moi est très grande et il le prouvera ».

Une analyse après trois mois passés ici ?
« La Juve est en tête avec mérite, le Napoli à tenu le rythme jusqu’à cette confrontation face au leader. La Juventus est l’équipe qui a le plus de continuité, le Napoli fait bien et la Lazio continue de faire de bons résultats. Le Milan ? C’est une autre équipe, cette année il leur manque beaucoup de joueurs, mais sur le terrain ils ont encore la possibilité de se reprendre ».

Cagliari-Roma, votre avis sur les attaques de Cellino.
« Nous étions prêts à jouer, nous n’avons pas joué pour un motif qui ne dépend pas de nous. Nous n’avons rien demandé ».

Certains joueurs semblent déjà indispensables à votre jeu et dont vous ne renoncerez pas, comme Castan, Tachtsidis et Totti ?
« Non, je répète le concept, j’ai un effectif de 22 joueurs, 25 plutôt. Tous les rôles sont couverts par des joueurs importants. Vous vous lamentez parce que je ne fais pas jouer un joueur, mais c’est parce que l’autre est bon et je dois faire des choix ».