Site AS ROMA

Zeman : « Cette équipe ne doit avoir peur de personne »

Après la défaite contre la Lazio, la Roma de Zdenek Zeman retrouve la serie A demain soir contre Torino. Il boemo a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. Le Mister se dit confiant pour la suite.

Si vous deviez décrire en un mot le vestiaire de la Roma ?
“Beau, spacieux”.

Vous voulez ajouter quelque chose aux déclarations de Baldini ?
“Je suis content que la società ait confiance en moi. Moi j’y crois comme eux”.

Cette confiance vous aide ?
“Les entraîneurs comme les joueurs doivent être motivés et cela aide”.

Vous avez choisi entre Osvaldo et Destro ? Une autre match sur le banc pour Destro pourrait être pénalisant ?
“Je ne crois pas, il sait qu’on compte sur lui. Que ça soit moi, la società, on y croit et il fera de grandes choses à la Roma. Puis s’il le fait demain ou après demain c’est une autre question”.

Avec Pjanic tout est clair ?
“Il est venu s’excuser, je comprends son état, c’est un joueur qui veut jouer”.

On a parlé pendant un moment d’un vestiaire décu.
« Personne n’est venu se plaindre, tout comme De Rossi ne m’a jamais dit où il voulait jouer, de ce qu’on dit à l’extérieur je m’en fous ».

L’équipe est sereine ?
« L’équipe ne doit pas être sereine vu les résultats mais je suis confiant. Demain je veux une équipe concentrée pendant 90 minutes ».

Dodò à gauche et Balzaretti à droite, seulement un test vu les circonstances ?
« Piris était avec sa Nazionale et je n’avais pas d’autres Terzini, cela peut être une solution pour le futur cependant ».

Dans le passez vous disiez que vous n’étiez pas obsédé par les résultats , cela a changé ? Vos déclarations sur le scudetto ?
« Je ne suis pas obsédé, c’est normal de vouloir que son équipe fasse des résultats, qui ne sont pas encore arrivés. Tout le monde doit donner des objectifs, je reste convaincu que cette équipe peut lutter avec tous, je crois que cela s’est vu dans le jeu rapide dans quelques matchs. Je continue à répeter que cette équipe ne doit avoir peur de personne. Nous devons jouer du mieux possible ».

Vous voulez répondre à ceux qui disent que personne ne prend la responsabilité des résultats ?
« Ce ne sont que des résultats, même dans les moments négatifs. On a pris des buts étranges, moches. C’est le foot, j’espère que dans le futur on profitera aussi des erreurs de l’adversaire ».

La Roma a perdu 14 points après avoir mené au score, comment vous l’expliquez ?
« Problème du football. Il arrive que tu avances et perdes et recules et gagnes ».

Vous êtes satisfait de l’implication des joueurs sur le terrain et à l’entraînement ? Qui jouera demain au milieu ?
« Cette équipe travaille beaucoup, elle est jeune et veut s’améliorer. Castan, Tachtsidis et Florenzi ont été convoqués et c’est un motif de satisfaction, malgré les résultats. Qui jouera vous le verrez demain ».

Vous aviez besoin de la confiance de Baldini ?
« Je fais du foot depuis 40 ans et je sais comment ça marche. S’il n’y a pas de résultats, la società change. Pour moi la società ne veut pas se débarasser de moi, puis avec 7 défaites de suite on verra. »

Lamela : une critique et une éloge.
« Jusqu’à hier il était meilleur buteur, il n’était pas habitué à mettre tant de but, il peut s’améliorer dans ses mouvements sans la balle mais il me va comme ça ».

En se basant sur les esterni d’attaques de la Roma, quelles caractéristiques doivent avoir les interni au milieu ?
« Il faut avoir un défenseur, un constructeur et un entre les deux. On peut aussi jouer avec trois joueurs techniques, mais après en phase défensive on souffre ».

Qu’est-ce qu’il manque à l’équipe pour avoir de la continuité ?
« A Pescara on a perdu quatre matchs de suite. Je souhaite que la Roma puisse exprimer sa valeur, ça ne dépend pas de la conviction, mais certains joueurs doivent encore s’acclimater. Maradona, Zidane et Platini n’avaient pas de gros rendements lors de leur première année en Italie ».

Vous avez l’impression d’avoir eu tord parfois ? Caractéristiques du Torino dangeureux ?
« Qui fait peut se tromper. Je fais quelque chose j’en suis convaincu. Perdre deux matchs où tu gagnes 2-0 je ne m’y attendais pas. On a calé à cause de la tention. Le Torino a toujours bien joué à l’extérieur, fermant bien en phase défensive, il faudra les bouger. Il faut de la patience pour arriver au but ».