Photo tirée du site Ilromanista.eu

Andrea Catellani, ex-coéquipier de Nicolo Zaniolo au Virtus Entella, et désormais responsable du centre de formation du Chievo, s’est exprimé au micro de Sky Sport :

« A partir de janvier 2017, Nicolo a rejoint l’équipe première, j’ai été surpris par son attitude peu commun à intégrer un groupe de joueurs adultes. Notre rapport a tout de suite décollé, lui étant un jeune du centre de formation et moi un joueur du club. Il m’a vu diverses fois à l’oeuvre dans la peau d’un spectateur. Je ne nie pas que parfois j’ai du hausser le ton ou avoir des paroles sévères. Je crois, cependant, que cela soit justifié par ma compréhension de son potentiel. La conscience de ses propres moyens se voyait, autant quand il jouait en Primavera ou bien en équipe première. Une de ses meilleures qualités est celle de savoir s’adapter à deux réalités distinctes, celle jeune et l’autre professionnel, maintenant le même comportement et engagement. C’est-à-dire plaisanter avec ceux de son âge et changer de scénario, en impressionnant pour l’attention et le sérieux qu’il met quand il est utilisé parmi les grands. Il a développé une capacité de comprendre les situations de jeu de manière hors-norme. Cette qualité accompagné d’une sérénité qui le rendent comme un joueur qui a tout pour devenir un grand champion ».