Vermaelen: « Impressionné par la qualité de l’équipe »

Après les recrues Gerson, Alisson Becker, Mario Rui, Juan Jesus et Federico Fazio, c’est Thomas Vermaelen qui s’est présenté en salle de presse de Trigoria ce samedi, pour répondre aux nombreuses questions des journalistes présents.

L’introduction de la conférence de presse par Mauro Baldissoni (directeur général de l’AS Roma): « Merci à vous être ici aujourd’hui, nous sommes le week-end du 15 août mais nous sommes encore beaucoup au travail. C’est facile pour moi de réitérer ce que j’ai dis hier (pour Federico Fazio, ndlr), c’est un bonneur de présenter un joueur qui nous amènera de la qualité, de l’expérience et de la personnalité. Qualités que je n’ai pas besoin de détailler, l’expérience avec plus de 320 matchs joués en club, et 58 présences avec la Belgique, la personnalité est exprimé du fait que il fût capitaine à l’Ajax, Arsenal et Belgique. Nous ajoutons encore une mentalité gagnante à l’équipe, qui se mesure au nombre de trophées, puisque Thomas en a gagné 14 dans sa carrière. Nous lui donnons la bienvenue. S’il y a des conditions pour un rachat obligatoire ou si cela est une simple option ? L’option d’achat est libre ».

Tu as rejoint tes nouveaux coéquipiers depuis quelques jours. Tu es au sein d’un vestiaire important, quel est l’atmosphère et comment te trouves-tu avec tes coéquipiers ?
« Je pense qu’il règne une bonne atmosphère, ils m’ont tous donné un chaleureux accueil. Je connais quelques jours, et cela a été plus facile. Les entraînements se passent bien, je suis resté impressionné par la qualité de l’équipe, je suis content du match que j’ai déjà joué, jusqu’ici tout va bien ».

Ce que Spalletti t’a dit ?
« J’ai parlé avec lui, je pense qu’il est important de connaître ses intentions et ses idées de jeu. Dans la globalité, tout est similaire aux équipes précédentes où j’ai joué. Le mister aime construire le jeu en remportant court de derrière, je suis sur qu’avec le temps je comprendrais mieux ce qu’il veut ».

Penses-tu que la Premier League de cette année sera la meilleure de toutes ?
« Le championnat anglais est très difficile, très physique. Il suffit de voir les investissements qu’ils font, puis tous les championnats ont leurs particularités, celui anglais se caractérise par la difficulté de chaque match, même contre les derniers il faut lutter. Probablement celui de cette année est le plus difficile de toujours ».

Penses-tu que la Roma puisse être le Leicester de Serie A ?
« Cela peut arriver. Si je regarde l’effectif de la Roma, il est très fort, en mesure de pouvoir gagner, nous devons y croire, jouer avec la confiance maximale ».

Te trouves-tu mieux à jouer avec la défense à 4 ou à 3 ?
« C’est une décision qui ne revient pas à moi, par le passé j’ai joué à 4 mais déjà à Barcelone, avec le recul du milieu de terrain central, nous étions en défense à 3. L’important est de s’entrainer sur diverses situations, en match on passe d’un module à l’autre, cela apporte des solutions et des avantages. Je n’ai pas de préférence, il faut travailler et nous le ferons ».

A quel point es-tu physiquement ? Que peux-tu apporter à l’équipe sur le long terme ?
« Je me sens bien, il n’y a pas de problème physique. J’ai commencé la préparation il y a deux semaines, je travaille pour m’améliorer. J’ai joué l’Euro, c’est très important pour progresser, j’ai perdu deux années pour des blessures, j’espère jouer le plus de matchs possibles, c’est l’unique façon pour être en forme, c’est important pour moi ».

Tu as toujours eu un rapport particulier avec les jeunes, peux-tu donner le nom d’un jeune qui t’a impressionné ?
« C’est une question difficile, je suis ici que depuis quelques jours, je peux juger seulement ce que je vois à l’entraînement. Il y a beaucoup de qualités, mais je dois mieux connaître les joueurs pour dire si un jeune pour jouer en équipe première ».

Tu as été entraîné par Luis Enrique, quelles différences as-tu noté avec Sabatini ?
« Autre question difficile, je ne connais pas très bien Spalletti, pour ce que j’ai vu ils sont assez similaires, ils veulent partir de derrière avec le ballon. Je ne m’attends pas à trop de différences, caractériellement j’aurais la possibilité de connaître Spalletti ces prochaines semaines, mais le jeu pratiqué est très similaire ».

Certains joueurs de Porto ont déclaré qu’ils sentent de la pression pour ce tour préliminaire, comment le vivez-vous ?
« Il y a évidemment de la pression, c’est très important pour le club et les joueurs, tous veulent jouer en Champions League, mais il y a beaucoup de joueurs habitués à jouer sous la pression, j’ai déjà joué plusieurs fois les playoff, il y a beaucoup de pression mais c’est pour cela que je suis ici. Il n’y a pas d’excuses pour la semaine prochaine, nous devons arriver au match avec confiance et tout faire pour battre Porto ».

Est-ce que Luis Enrique t’a dit quelque chose sur la Roma ?
« Non, je n’ai pas parlé avec lui de la Roma, tout s’est passé très rapidement, je n’ai pas eu le temps de lui demander ce qu’il en pensait ».

Romanista35