Une victoire, trois buts et le retour d’un grand

Après une série très difficile, avec 4 défaites en 7 matchs, l’AS Roma a bien relevé la tête face au Torino, en s’imposant sur le score de 3-0. Outre les buts de Torosidis, Keita et Ljajic… on retiendra surtout le retour à la compétition de Kevin Strootman, qui sera l’arme en plus des prochaines semaines pour Rudi Garcia, qui retrouve sa lessiveuse hollandaise.

Dans les premières minutes, c’est plutôt le Torino qui se crée les premières occasions et maitrise le ballon. D’abord par un centre de Darmian à gauche, puis par Peres à droite, qui à chaque fois ne donne rien. Après que Ljajic voit sa frappe passer au-dessus, Torosidis s’échappe au sein de la surface et catapulte un centre signé Totti dans les filets du gardien adverse. Un but à la 8′ minute qui délivre tout le stadio Olimpico. Dans la foulée, Totti prend un carton jaune sévère qui lui fera manquer le déplacement à l’Atalanta. Quagliarella se crée alors la première vraie occasion grenat, mais sa frappe est déviée en corner par De Sanctis. A la 20′, Gervinho obtient un penalty à l’entrée de la surface, que Pjanic tire et trouve la barre transversale de Gilet. Alors que Quagliarella se démène devant, en vain, Keita vient doubler la mise et inscrire son premier but sous le maillot giallorosso, sur une remise intelligente de Pjanic à l’entrée de la surface, à la 27′. A la demi-heure de jeu, Totti lance Gervinho dans le couloir gauche, qui tente un centre-tir, qui ne trouve ni le cadre ni Ljajic au second poteau. Peu après, c’est au tour de De Rossi de tenter sa chance de loin, du pied gauche, mais Gillet est sur la trajectoire. Dans la foulée, Ljajic tente une roulette dans la surface pour se mettre en position de tir, mais sa touche de balle est trop longue. Alors que l’on se rapproche de la mi-temps, Totti voit Gillet avancé et tente un lob astucieux hors de la surface, qui vrille et par à côté du poteau. Le score en reste alors là pour cette première période.

Au retour des vestiaires, le mister Ventura effectue déjà son second changements, avec Nocerino et Sanchez Mino qui remplacent Vives et Farnerud. Comme en première période, le Toro démarre plutôt bien, avec notamment les deux entrants qui tentent leur chance de loin, mais sans trouver le cadre. La Louve va alors définitivement tuer le match, à la 58′. Pjanic se bat pour récupérer le ballon dans le rond central, et sert dans la profondeur Ljajic, qui suite à un contrôle enroule sa frappe du pied droit dans la lucarne de la cage adverse. Un doigt posé sur le bouche pour répondre aux journalistes, et un troisième but de la saison pour le jeune serbe. Le jeu devient alors plus calme, et le mister Garcia décide alors de faire sortir son Capitano Totti, en place de Destro. Un chose que le n°10 ne prend pas très bien, faisant une mou des mauvais jours et rentre directement au vestiaire. Le Torino tente de repartir, mais sans grande conviction face à une Roma qui contrôle tranquillement. A la 77′, Nainggolan, et sa belle crête jaune, fait son entrée en place de Manolas légèrement touché à la cuisse. Cela crée un coulissage avec De Rossi qui passe en charnière centrale. Alors que l’on se rapproche des 10 dernières minutes, Ljajic et Torosidis tentent un une-deux à l’intérieur de la surface, mais le ballon trop puissant du grec échappe au serbe. A la 82′, Cole sert Gervinho dans la profondeur qui marque, mais le but est logiquement refusé pour hors-jeu. Deux minutes plus tard, arrive le grand moment de la soirée. Rudi donne ses consignes à… KEVIN STROOTMAN, qui fait son retour sur les terrains 7 mois après sa grave blessure au genou.

La Roma contrôle alors la fin du match, avec une dizaine de ballons touchés par le hollandais, et conforte sa place de dauphin, en restant à 3 points de la Juventus, et en distançant le reste de la meute à ses trousses. Après un jour de repos, les hommes du mister français se retrouveront ce mardi à Trigoria, pendant qu’une bonne partie des joueurs rejoindront leur sélection respective.