Site AS ROMA

Une victoire pour conclure un ritiro intense

L’AS Roma a conclu un ritiro à Riscone d’une grande intensité par une victoire, sur le score de 2-1 face au Rapid de Vienne. Les joueurs giallorosso n’ont pas semblé aussi cramé que l’on pouvait le penser, face à une équipe qui va reprendre son championnat ce week end. Pjanic et Pizarro ont été les buteurs.

Zdenek Zeman avait aligné une équipe assez proche de ce qu’on a pu voir lors des 2 matchs précédents. On signalera le retour de Romagnoli en défense centrale, montrant une certaine assurance, et la première de Bradley dans l’axe du milieu. L’américain aura connu un début poussif, manquant un nombre important de passes, mais laissant entrevoir des choses intéressantes. Mais il n’aura pas été le seul, puisqu’on aura pu assister dans l’ensemble à un niveau technique approximatif. Cela s’explique notamment par le manque de fraîcheur physique, laissant de côté la lucidité nécessaire. Le match part cependant sur un rythme assez élevé. Totti se montrera plus à son avantage sur son côté gauche que lors des matchs précédents. Le Capitano a semblé dans une meilleure forme physique, lui permettant d’enchainer ses actions. C’est de ses pieds que viendront d’ailleurs les premiers centres. C’est également lui qui décalera bien Pjanic, pour que le bosniaque aligne le gardien adverse d’une frappe croisée. 13ème minute 1-0 ! C’est encore Totti, mais cette fois dans le rôle du finisseur, qui tentera de doubler la mise par une frappe, suite à une jolie talonnade d’Osvaldo. C’est cette fois l’attaquant italo-argentin qui sera à la conclusion de l’action, suite à un joli centre de Florenzi. Le jeune romain, meilleur jeune de Série B l’an passé, a de nouveau confirmé toutes ses qualités, avec notamment sa capacité à apporter le danger dans la surface. Le Rapid de Vienne a cependant de quoi réagir, et égalisera à la 24ème minute, suite à un magnifique ciseau acrobatique de Boyd, concluant à bel arrêt de Lobont et un premier ciseau touchant le poteau. Le score en restera là à la mi-temps, malgré quelques tentatives de Lamela, trop approximatif.

Au retour des vestiaires, le mister modifie quasiment toute son équipe, en laissant seulement Burdisso et Rosi. Et malgré une première occasion autrichienne, la Roma va très vite reprendre l’avantage. Simplicio temporise devant la surface et décale Pizarro. Le petit chilien frappe en une touche et trouve le poteau rentrant. 53ème minute 2-1 ! Nico Lopez, dans son couloir droit, aura de nouveau montré beaucoup de choses intéressantes, mettant à profit du collectif sa belle patte gauche. Bojan, côté opposé, aura lieu aussi beaucoup tenté, parfois avec réussite parfois sans. Il aura notamment été l’auteur d’une très jolie frappe lointaine. En pointe, Okaka aura beaucoup bougé et tenté, mais sans peu de conviction. Si Pizarro a de nouveau montré son importance dans la temporisasion du jeu, on pourra également retenir le tandem José-Angel et Marquinho côté gauche, qui ont montré une complémentarité intéressante. La charnière Burdisso-Heinze en deuxième mi-temps a elle été très peu inquiété.

Une troisième victoire donc pour conclure ce ritiro, avant de profiter d’un jour de repos, pour s’envoler en début de week end direction USA, où les giallorossi resteront une semaine et disputeront 3 matchs, dont un phare face à Liverpool.