Site AS ROMA

Une victoire et trois points acquis dans la souffrance

Après deux défaites, la Roma devait se relever en sicile. Mais à Palermo, où il n’est jamais facile de gagner, la mission s’annonçait difficile. Et ce le fut, mais la Roma ramène quand même 3 points, qui permettent de regarder de nouveau le classement vers le haut.

La Roma donne le coup d’envoi et très vite étouffe Palermo, et à la 3′ Munoz dégage dans les pieds de Lamela, qui lance parfaitement Borini qui ne manque pas son duel, la louve mène 1-0. Les giallorossi posent ensuite le pied sur le ballon et quand les siciliens arrivent à l’avoir ils le perdent quasiment instantanément sur une mauvaise passe. Néanmoins suite à une perte de balle de Totti, Budan passe pas loin de l’égalisation. A la 17′, sur une autre mauvaise relance de Munoz, Lamela obtient un corner qui ne donnera rien. Peu après, sur une action anodine, le centre de Balzaretti manque de tromper un Lobont vigilent qui dévie en corner. A la 22′, Lamela se bat pour conserver son ballon, passe son adversaire mais sa frappe donnera un corner. Lobont sauve ensuite plusieurs fois la Roma, notamment sur une frappe de Miccoli à la 27′. Mais dans l’ensemble Palermo est amorphe et la Roma fait tourner, sans toutefois trouver la verticalité. En fin de première mi-temps Palerme tente d’animer le match mais sans se montrer dangereux. La mi-temps est sifflée.

La seconde période commence par un double changement côté palermitain avec les sorties de Zahavi et Buand pour les entrées de Hernandez et Illicic. Malgré une volonté d’enflammer le match, trop d’erreurs techniques plongent le match dans un faux rythme et Palermo en profite pour dominer. Ainsi à la 57′, Illicic permet à Lobont de réaliser une autre parade. Deux minutes plus tard c’est Borini qui vient sauver la Roma alors que Balzaretti allait frapper. Mais le buteur romain n’est pas en reste à la 69′, quand il élimine deux défenseurs pour se retrouver face au gardien mais il manque sa frappe. Lobont commettra plus tard son seul faux pas du match en relachant un centre de Pisano, mais il se rattrape en arrêtant le tir de Miccoli. Palerme domine, la Roma fait le dos rond et pour aider Enrique lance Marquinho et Bojan pour Lamela et Greco à la 79′. Mais le match a énormément perdu en intensité, et sur la fin de match, seul Lobont est vraiment mis à contribution et il sauve son équipe. L’arbitre libère les romains. Ils ramènent trois poins précieux de sicile.

La Roma évite la crise et se donne une semaine de travaille de plus pour retrouver son jeu. Il faudra gagner dès lundi prochain contre le Genoa, pour se rassurer définitivement.