Une victoire dans un atmosphère électrique

L’AS Roma a conclu sa tournée américaine par une troisième victoire. Un succès étriqué, sur le score de 2-1 face au Salvador, avec des buts d’Osvaldo et Bojan. Les hommes de Zeman enchaine donc une 6ème victoire en 6 matchs (21 buts marqués et 3 encaissés).

Il a fallu s’accrocher pour pouvoir vivre en direct cette rencontre. Tout d’abord du à l’heure tardive, 2h heure français, ce qui a obligé certains à veiller malgré le travail le lendemain (^^). Mais également par rapport au fait que la rencontre n’était pas retransmise par une chaine TV. Les plus courageux ont donc du se contenter d’une personne au stade qui a filé le match de son portable, et l’a mis en streaming. Zdenek Zeman avait réalisé quelques petits changements, avec notamment la titularisation de Romagnoli et Heinze en défense, mais également Florenzi au milieu. On ne change pas devant avec le trio Lamela-Osvaldo-Totti. Et le match va partir très rapidement, puisque le buteur italo-argentin ouvre le score dès la 2ème minute, après avoir éliminé deux défenseurs. A la fin du premier quart d’heure, les giallorossi sont proches de doubler la mise, avec une frappe de Florenzi qui s’écrase sur le barre, tandis qu’Osvaldo tente de reprendre mais le gardien s’interpose. Un gardien qui devra de nouveau s’employer en remportant un duel face à Lamela. Lobont aura vécu de son content une mi-temps ultra-tranquille, puisqu’il n’aura eu qu’un arrêt à faire, sur un coup franc à la dernière minute. Si le jeu s’est montré plutôt fluide, on a tout de même senti le poids physique des 3 matchs en l’espace de 5 jours.

A la reprise, le mister réalise une pelle de changements, avec notamment les entrées de Castan, Tachtsidis ou encore Bojan. Cela se montrera plus compliqué, et Lobont passera d’une mi-temps tranquille à une mi-temps d’acteur principale. En effet le gardien roumain stoppera avec intelligence deux face à face avec les attaquants adverses. Il se montra cependant un peu fautif sur l’égalisation du Salvador, avec une frappe à l’entrée de la surface côté droit. Lobont ferme mal son angle et voit la balle filer entre son bras et le poteau. La Roma veut cependant aller chercher un nouveau succès et s’en donne les moyens. Marquinho, entrée attaquant droit (étant donné la petite blessure de Nico Lopez, se voit lancé à l’intérieur de la surface. Le brésilien, avec grande intelligence, centre en retraite. Son ballon trouve Bojan, qui trouve le but d’une frappe croisée à ras du poteau. Le score ne bougera plus, mais l’animation reste garantie. En effet devant environ 15 000 personnes, et une grande partie de tifosi salvadoriens, l’ambiance a été sulfureuse. Bojan aura notamment fait les frais de jets de bouteilles en plastique en tirant un corner. Un supporter local aura même envahi le terrain, se faisant vite arrêter. On notera cependant de nombreux maillots giallorossi en tribune. Le dernier fait du match arriva à la 85ème minute. Alors que le ballon est loin dans le camp adverse, Tachtsidis vient faire un très violent tacle les deux pieds décollés. Le joueur adverse se relève et lui met un petit coup de tête. Le grec pète alors un plomb, et prend un premier jaune. Marquinho et d’autres romanisti essayent de le calmer et le raisonner, mais rien à faire pour lui faire entendre raison. L’arbitre, qui a semblé un peu dépassé sur ce match, sort alors le second jaune. Un rouge certes sans conséquence, mais Tachtsidis devrait apprendre à canaliser son fort caractère.

La délégation giallorossa termine donc sa tournée américains avec le plein de confiance, et rentrera en Italie dans la journée de demain..