Site AS ROMA

Une seule équipe sur la pelouse de l’Olimpico

Après avoir manqué son entrée sur la pelouse du Hellas Verona (match nul, 1-1), l’AS Roma de Garcia a réagit de grande manière, avec une prestation de haute maîtrise (excepté les dernières minutes) face à la Juventus. Les bosniaques Pjanic et Dzeko ont débloqué la rencontre.

55 000 : Comme le nombre de tifosi présents pour la grande première officielle à l’Olimpico. A noter la présence d’environ 1 800 bianconeri, et le silence de la Curva Sud durant la rencontre. La recette billetterie de ce match est tout proche de 2,5 millions d’euros.

61 : Comme le nombre de minutes où aucune des deux équipes n’aura marqué le moindre but durant ces deux premières journées de championnat pour la Louve. Les 5 buts sont toujours arrivés durant cette dernière demi-heure.

60 : Comme le pourcentage de possession de balle face à la Juventus, associé à un haut pressing durant la quasi totalité de la rencontre.

45 : Comme le nombre de mois où Daniele De Rossi n’avait plus joué à ce poste de défenseur central avec l’AS Roma (face à la Juventus, lors de l’ère Luis Enrique). Associé à Manolas, étant donné que « Castan n’est pas encore à 100% physiquement », des mots de Garcia, le capitaine a livré une prestation pleine de sérieux et de technicité dans sa relance.

15 : Comme le nombre de frappes au but pour la Louve (dont un poteau), dont 9 ont trouvé le cadre. Côté Juve, on trouve 7 tirs, dont seulement 2 cadrés. L’un d’eux aura permis une grande parade de Szczesny.

9 : Comme le nombre de km parcouru par 5 joueurs romanisti. Nainggolan (9,9), Digne (9,5), Florenzi (9,3), Dzeko (9,3) et De Rossi (9,1). A noter que Pjanic est le joueur avec la vitesse moyenne la plus haute parmi les titulaires (7,6km/h), pendant que Manolas est celui qui a obtenu la plus grande pointe de vitesse (35km/h). L’équipe a parcouru au total 93km durant la rencontre.

4 : Comme le nombre de points de la Roma après deux rencontres. Mais également le nombre de points séparant les deux adversaires de ce dimanche. Le champion en titre pointe à 0 point, et donc avec deux défaites. Dans l’histoire de la Serie A, aucune équipe n’est devenue championne après avoir perdu ces deux premiers matchs. 

2 : Comme le duo bosniaque Pjanic et Dzeko. Le premier a inscrit un somptueux coup franc et a trouvé le poteau, mais pas seulement. Miralem a frappé 4 fois au but, et crée 5 occasions de but. De son côté, le second a obtenu la faute sur le coup franc, et a débloqué son compteur but, en sautant bien plus haut que Chiellini. Il aura aussi beaucoup pesé dans le jeu (créant 4 occasions de but).

1 : Comme la grande première de Digne, arrivé mardi à Rome. Ovationné lors de l’annonce de la composition d’équipe, le jeune français a montré une grande maturité, autant défensivement qu’offensivement. Mettre de son couloir, seul une des 19 attaques adverses sont venus de son côté, tandis que 9 des 25 attaques giallorossi sont partis de son couloir. Il a montré aussi une bonne entente avec Falque, puisque 9 des 11 centres sont arrivés de leur pied gauche respectif.

10% de Remise, Code Promo « UCR2015 »

Twitter: @Romanista35