Site AS ROMA

Une qualification attendue depuis 2010…

Après avoir échoué (à 30 minutes près) face à Manchester City la saison passée, l’AS Roma de Rudi Garcia a la possibilité concrète de retrouver les 8ème de finale de Champions League, manquant depuis la saison 2010/2011, face au Shakthar Dontesk. Si un point face au BATE peut suffire, la victoire est primordiale pour être maître de son destin.

.

La conférence de presse de Garcia.

Rudi Garcia: « 11 loups qui donneront tout pour la victoire »

« Salah ? Il va bien, il n’a pas 95 minutes dans les jambes mais il est prêt. Pire défense de la compétition ? J’ai des possibilités pour faire mon onze de départ, et pas seulement en défense. En Champions on a aussi eu des blessures, qui ont limité les solutions. Demain nous aurons 18 joueurs, 11 sur le terrain et 7 sur le banc qui donneront tout pour la victoire. Il n’y a pas d’autre résultat. Le match se gagnera avec l’envie et la notre est immense. Pallotta ? Nous sommes plus forts avec notre président, nous serons plus forts avec les tifosi demain. Je m’attends à ce que tous crée cette union-sacrée. Nous devons démontrer notre faim demain. Il y a d’autres composantes, mais ce match est comme un derby : il ne se joue pas il se gagne. Si j’ai plus travaillé l’aspect mental ou tactique ? Nous devons faire le match que nous avons préparé. Démontrer qu’il y aura 11 loups qui commenceront et 3 qui entreront. Les 18 joueurs et tout le staff feront en sorte d’obtenir le premier objectif de la saison, qui est de se qualifier en 8ème de finale. Sabatini a dit que si Garcia chute alors tous chutent ? Ces déclarations démontrent ce que nous avons déjà dit, que nous sommes unis et que nous sommes ensemble pour lutter en nos objectifs. L’équipe est vive, dans un moment de difficulté les dirigeants ont manifesté l’unité. La qualité d’un groupe et des hommes se voient dans ce genre de situation où aussi la malchance s’en mêle. Nous devons gagner, c’est le rectangle vert qui parle. Si j’aurais failli en cas d’élimination ? Je pense seulement à gagner demain et nous le ferons, il n’y a pas d’autre chose à dire ou faire, nous ne pouvons pas compter sur un nul entre Barcelone et le Bayer. Ce n’est pas le comportement à adopter. Nous devons avoir une envie féroce. Il faut gagner ce match important de qualification, et le revivre encore dans le futur. L’équipe n’arrive pas encore à valoriser les qualités de Dzeko ? Nous l’avons pris parce qu’il est un buteur, un grand champion. En ce moment nous sommes tous moins brillants surle plan offensif. Nous avons marqué beaucoup de buts, on ne le fait pas sans jeu. Nous devons continuer à produire du jeu et donner des occasions de but à notre leader d’attaque. Edin marquera beaucoup de buts. La chose préoccupante est quand l’équipe ne crée pas d’occasions et ce n’est pas le cas de la Roma. Tout a changé après la victoire dans le derby ? Une équipe en difficulté ne va pas affronter le Torino chez lui avec un pressing haut. Il est normal de souligner la différence entre avant et après la trêve, même si cela ne me semble pas une autre équipe. La Roma avait gagné le derby et tous étaient beaux et fantastiques, et après 2-3 matchs nous sommes tous moches et mauvais. Mon travail est de créer l’équilibre. La saison est longue, demain c’est un match sans retour, et nous voulons gagner ».

Edin Dzeko: « Je suis le seul fautif, les critiques sont normales »

« Si je m’attendais à quelque chose en plus au niveau de la finition ? Si je ne marque pas c’est de ma faute, j’aurais voulu faire mieux. Néanmoins, je suis positif par rapport à ma contribution envers l’équipe. Les buts arriveront. Mon premier bilan ? Nous avons bien commencé, puis les 4 derniers matchs se sont mal passés, et nous méritons les critiques. La saison est encore longue, nous devons démontrer que nous avons du caractère, mais nous serons en haut durant la saison. L’ex-giallorosso Rizzitelli a dit que je suis triste sur le terrain ? Je n’aime pas perdre, cela me rend triste. Pour le moment je ne suis pas heureux pour moi, pour mon équipe, parce que nous méritons plus. Nous voulons commencer une nouvelle série demain, en obtenant la qualification et faire de notre mieux lors des prochains matchs avant noël. Si je m’attendais à une telle situation avec un stade à moitié vide ? Si on veut gagner quelque chose, il faut avoir les tifosi à nos côtés. Il suffit de voir le match contre la Juventus et au Camp Nou contre Barcelone. Le stade vide est triste, j’espère qu’ils reviendront le plus vite possible parce que nous avons besoin d’eux pour rejoindre nos objectifs. Le jeu ne me permet pas de marquer ? Non, je pense que j’ai joué de différentes manières dans mes clubs précédents. Si on est fort, on est fort de toute façon. Je suis le premier à me critiquer, accepter les j’accepte les critiques et j’essaie de m’améliorer pour le futur, à commencer par le match de demain. La Roma peut remporter le scudetto ? Si nous jouons comme les derniers matchs non. Nous devons faire mieux. Mais la saison est longue. Personne ne gagne le scudetto en décembre, il y aura beaucoup de matchs à affronter et nous devons prendre match après match. Pourquoi je connais ces difficultés ? J’en ai eu aussi dans le passé. Pour tous les attaquants c’est difficile quand on ne marque pas. Je pense aux buts manqués quand je rentre chez moi et je pense à comment progresser lors des matchs à venir. Je suis confiant et je sais que je ferais mieux et que je marquerais dans le futur ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma dispute la Champions League pour sa seconde saison consécutive, après l’avoir zappé durant trois saisons avant cela. Excepté la saison passée, placé dans le « groupe de la mort », les giallorossi ont à chaque fois réussi à s’extirper de la phase de groupes, durant les 4 dernières éditions, avec ensuite deux 1/4 de finale (contre Manchester United, après avoir battu Lyon et le Real Madrid au tour précédent) et deux 1/8ème de finale (face aux ukrainiens et Arsenal). Lors de ces dernières éditions, la Louve possède un bilan de 19 victoires, 8 nuls et 17 défaites. Mais toujours placé au sein du Chapeau 2, exception de la saison dernière et celle-ci. De manière générale, la Roma a disputé 86 matchs de Champions, pour 31 victoires, 23 nuls et 32 défaites; pour 112 buts marqués et 122 buts encaissés.

Après avoir enchaîné 5 victoires de suite en championnat, suite à la défaite sur la pelouse de la Sampdoria, les hommes de Rudi Garcia ont chuté sur le terrain de l’Inter. S’en est suivi le derby, avec un succès qui a semblé mettre la Louve dans les meilleures prédispositions pour la lutte au scudetto. Oui mais voila, la piscine de Bologne est passé par-là est a démarré une série de 3 matchs de suite sans victoire : Bologne (2-2), Atalanta (0-2) et Torino (1-1). Un manque cruel de jeu, des absences importantes (Salah, Gervinho) ont amené à cela. En Champions, le bilan à domicile est flatteur, avec un score de parité (1-1) face au FC Barcelone et un succès (3-2) face au Bayer Leverkusen. A contrario, le bilan en déplacement est de 2 revers (Barcelone 6-1 et BATE 3-2) et 1 nul (Leverkusen 4-4). La Roma a donc toutes les cartes en main durant ce match à l’Olimpico, où le bilan toutes compétitions confondues est de 6 victoires, 2 nuls (Barça et Sassuolo) et 1 défaite (Atalanta).

Pour cette 6ème journée de Champions League, le mister français retrouve une possibilité d’un groupe plus étoffé, et donc plus de choix pour son onze de départ. Deux doutes en défense, où Manolas et Digne sont à nouveau assuré du poste. Les deux brésiliens Maicon et Castan semblent en ballottage favorable. Cela signifierait une montée de Florenzi comme ailier, pour accompagner Dzeko et Salah. Pas de surprise au milieu avec le trio-type : De Rossi, Nainggolan et Pjanic.

FC Barcelone-AS Roma: Les convoqués

 

.

L’adversaire du jour

Le BATE Borisov est arrivé à Rome il y a environ une semaine, ayant fini son championnat, pour préparer au mieux ce match crucial. Retranché dans un complexe hôtelier/sportif (à 5km, à vol d’oiseau, de Trigoria), les biélorusses préparent ce match façon bunker, avec fourgons de police autour et hélicoptère survolant le lieu. Le BATE a en effet récemment remporté son championnat national, terminant la saison avec 65 points : 20 victoires, 5 nuls et 1 seule défaite (44 buts marqués et 11 encaissés). Sur la scène européenne, il existe une équipe version domicile et une version extérieur. Les « jaunes et bleus » se sont inclinés 4-1 sur la pelouse du Bayer Leverkusen et 3-0 sur le terrain du FC Barcelone.

Difficile de parler des joueurs alignés, tant vous en connaîtrez quasi aucun. Le seul joueur connu est Aliaksandr Hleb, aujourd’hui âgé de 34 ans, passé notamment par Stuttgart, Arsenal et le FC Barcelone. Le meneur de jeu effectue un retour au source, puisqu’il fût formé entre 1998 et 2000 au BATE. Dans son passé, l’équipe de l’EST a déjà affronté Rudi Garcia, puisqu’ils étaient dans la même poule que le LOSC lors de la saison 2012/2013. Le club français s’était incliné 3-1 à domicile (la dernière victoire en déplacement du BATE en Champions), avant d’aller gagner en terre biélorusse sur le score de 2-0. Son bilan en Italie est de 3 défaites (2 fois à San Siro contre le Milan AC) et un nul (0-0 face à la Juventus).

FC Barcelone-AS Roma: Les compos probables

.

Les dernières confrontations

Etant donné que ces deux équipes ne se sont jamais rencontrés, nous avons décidé d’énumérer les déplacements de la Louve dans les pays de l’Est de l’Europe en Champions League :

2001/2002: AS Roma 2-1 Lokomotiv Moscou (autogol, Totti)
2004/2005: AS Roma 0-3 Dynamo Kiev [sur tapis vert]
2006/2007: AS Roma 4-0 Shakthar Donetsk (Taddei, Totti, De Rossi, Pizarro)
2007/2008: AS Roma 2-0 Dynamo Kiev (Perrotta, Totti)
2008/2009: AS Roma 1-2 CFR Cluj (Panucci)
2010/2011: AS Roma 2-1 CFR Cluj (Mexes, Borriello)
2010/2011: AS Roma 2-3 Shakthar Donestk (Perrotta, Menez)
2014/2015: AS Roma 5-1 CSKA Moscou (Iturbe, Gervinho x2, Maicon, autogol)

Le bilan face aux équipes de l’est, pourtant « facile » sur le papier, est plutôt à l’équilibre, avec 4 victoires et 3 défaites. Les succès ont souvent été cependant par des victoires assez large, tandis que les revers l’ont toujours été de façon serré (excepté le 3-0 sur tapis-vert).

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Martin Atkinson. Cet arbitre anglais arbitrera l’AS Roma pour la première fois, tandis qu’il avait dirigé le 2-2 entre le BATE et la Juventus lors de la saison 2008/2009. Son bilan avec les clubs italiens, sur la scène européenne, est de 2 victoires, 5 nuls et 3 défaites.

Twitter: @Romanista35