Une place de leader acquis dans la douleur

Après le score de 4-4 sur le terrain du Bayer Leverkusen, l’AS Roma a obtenu un succès de prestige (la 4ème victoire consécutive), sur la pelouse du leader, Fiorentina. Les hommes de Rudi Garcia retrouvent donc la première place au classement.

2 845 : Comme le nombre de tifosi romanisti qui avaient fait le déplacement à Florence.

361 : Comme le nombre de jours où l’AS Roma n’avait pas été en tête du classement (ou à égalité au nombre de points avec la Juventus). Cela fait même 699 jours que la Louve n’a pas été seul en tête du classement.

70 : Comme le nombre de matchs joués avec la Roma par Vasilis Torosidis, qui en a joué 55 comme titulaire.

29 : Comme le nombre en pourcentage de la possession de balle de la Roma (et donc 71% pour la Fiorentina). Cela est la pire possession en Serie A depuis la saison 2005/2006 (première saison de Luciano Spalletti).

22 : Comme le nombre de buts inscrits par l’équipe romanista en championnat. Seulement 4 fois dans l’histoire du club, la Roma a réussi à dépasser la barre des 20 buts avant la 10ème journée. Cela est la seconde fois pour le mister français, après la saison 2013/2014. Les deux autres saisons sont 1960/1961 et 1934/1935.

12 : Comme le nombre de fois que Rudi Garcia a aligné une équipe différente, en autant de rencontres officielles.

11 : Comme le nombre de matchs où la Louve a toujours encaissé au moins un but. Seulement face à Frosinone le gardien giallorosso a terminé la rencontre avec un « clean-sheet ». Au total, 19 buts ont été encaissé en 12 rencontre (dont 8 buts en matchs de Champions League).

5 : Comme le nombre de passes décisives en Serie A pour Miralem Pjanic, qui devient de ce fait le meilleur passeur du championnat 2015/2016. En tout et pour tout, il en est à 5 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues.

5 (bis) : Comme le nombre de buts marqués par Gervinho et Mohamed Salah cette saison. Si l’ivoirien a marqué dans les deux compétitions (4 en Serie A et 1 en Champions League), l’égyptien a lui marqué ses 5 buts en l’espace de 9 matchs en championnat.

2 : Comme le nombre de fois que Alessandro Florenzi (aussi passeur décisif hier) a porté le brassard de capitaine. D’abord face à Sassuolo la saison passée, puis hier contre la Fiorentina. Mercredi face à l’Udinese, il pourrait le porter pour la première fois lors du coup d’envoi, pour son 138ème match en giallorosso.

Twitter: @Romanista35