Une opposition un peu plus consistante

Pour cette deuxième rencontre lors de ce stage à Riscone, Luis Enrique avait décider d’aligner en première période une équipe new-look, où seuls De Rossi et Borriello faisaient office de titulaire. L’AS Roma démarre donc en 4-3-3 avec Curci dans la cage. Une défense composée de Rosi, Brighi, Cassetti et Taddei. Un milieu à 3 avec Viviani devant la défense, Greco et De Rossi en relayeur. Et un trident offensif avec Borriello à droite, Caprari à gauche, et le jeune Verre dans l’axe. Le match part plutôt bien car il ne faudra attendre que la 6ème minute pour voir Borriello marquer son quatrième but en deux matchs, sur une très belle frappe croisée du gauche. A noter le travail de De Rossi sur l’action qui offre une passe décisive suite à un tacle rageur. Le match va ensuite baisser un peut d’intensité. Malgré cette ouverture du score, le SudTirol reste campé devant sa surface, mais offre une certaine résistance grâce à une organisation défensive rigoureuse. Si le ballon circulait bien en défense et au milieu, cela se compliquait un peu dans les trente derniers matchs avec un peu de déchet dans les transmissions. On peut tout de même se réjouir de voir enfin des mouvements et permutations, et également une envie de jouer vite. A noter notamment la belle prestation de Greco qui a joué assez juste montrant une belle technique, pendant que Viviani à lui aussi prouvé qu’il avait de grandes capacités. S’il est difficile de juger la défense face à un faible adversaire, et qu’elle fût très remanié, on a pu tout de même assisté à quelques errements de concentration, sans conséquence cependant. Devant Caprari a su proposer des solutions dans son couloir, en permutant bien avec Taddei offensivement. Enfin Verre a lui aussi su tirer son épingle du jeu dans une position de pointe pas facile.

En seconde période l’entraineur espagnol remodule une grande partie de son onze. Lobont dans la cage. Cicinho, Cassetti, Crescenzi et Angel en défense. De Rossi (en sentinelle), avec Greco et Pizarro en relayeurs. Et devant Verre à droite, Vucinic à gauche, et Totti dans l’axe. Tout de suite on sent une intensité déjà plus élevé. Les transmissions se font plus rapidement et plus présicemment. L’entrée en jeu de Pizarro fait notamment beaucoup de bien, tout comme le duo Vucinic-Totti devant. A signaler également la présence offensive de Cicinho qui continue de monter en puissance. José Angel est certes à court de rythme mais il a déjà montré des capacités d’accélération intéressantes. Il aura fallu attendre la 65ème minute pour voir un nouveau but. Greco réalise un festival au milieu et sert Vucinic qui trompe le gardien d’un frappe croisée. Le montenegrin doublera son score suite à une petite passe de Totti à la 82ème minute. A noter que le Capitano à lui aussi failli trouvé le chemin des filets, mais sa petite panenka est sauvé sur la ligne par un défenseur. Entre-temps Antei et Perrotta (blessé en début de semaine) sont entrées pour la dernière demi-heure. Même si l’adversaire n’était pas très costaud le jeune défenseur aura tout de même impressionné de son aisance et de sa classe. Le score reste donc de 3-0. Rendez-vous mardi pour un mini-tournoi amical opposant l’AS Roma au PSG (21h) et Innsbruck (22h), où chaque match durera une mi-temps.