Site AS ROMA

Une machine encore en rodage

Après l’avoir emporté face à Frosinone (3-1 à domicile) et contre Sassuolo (2-0 à l’extérieur), les hommes de Luciano Spalletti ont réussi à obtenir la passe de 3, en venant difficilement à bout de la Sampdoria, sur le score de 2-1. Les recrues El Shaarawy et Perotti ont de nouveau brillé en attaque.

28 300 : Comme le nombre de spectateurs présents hier à l’Olimpico. Un chiffre dans la lignée des matchs précédents.

112 : Comme le nombre total de km parcouru par l’AS Roma durant ce match. Un chiffre en progression depuis les dernières semaines. La Samp a de son côté parcouru 113km.

53 : Comme le nombre de possession de balle, en pourcentage, de l’AS Roma face à la Sampdoria. Si la Louve a largement dominé la première heure de jeu, concernant la circulation du ballon, l’équipe de Montella a eu un avantage conséquent durant la dernière demi-heure.

41 : Comme le nombre de ballons perdus par la Louve durant cette rencontre, contre seulement 27 côté Sampdoria. A l’inverse, les romanisti ont récupéré 15 ballons, contre 21 pour leur adversaire du soir.

18 : Comme le nombre de joueurs ayant marqué cette saison avec l’AS Roma (toutes compétitions confondues). Après que Stephan El Shaarawy fût le 17ème joueur, c’est Diego Perotti qui devint le 18ème face à la Sampdoria hier.

13 : Comme le nombre de km parcouru par Perotti durant cette rencontre. L’argentin est devant Pjanic (12,6km) et Seydou Keita (11,1km).

12 : Comme le nombre de frappes pour l’équipe giallorossa. Sur ce total, « seulement » 5 ont trouvé le cadre. Côté Samp, on retrouve 6 frappes, pour 4 cadrées.

11 : Comme le nombre d’équipes italiennes (dont la Sampdoria fait parti) à ne jamais avoir réussi à battre la Roma de Spalletti. Les autres sont Frosinone, Parma, Treviso, Lecce, Messina, Bologna, Napoli, Chievo, Livorno et Hellas Verona.

6 : Comme l’impact des 3 nouvelles recrues sur les 7 derniers buts de la Louve : 2 buts et 1 passe D pour El Shaarawy, 1 but et 1 passe D pour Perotti, et une passe D pour Zukanovic. Tout cela en 3 matchs.

5 : Comme le nombre de buts de Florenzi cette saison. Buteur lors de la 1ère journée, il avait aussi marqué lors du dernier match de 2015 et du premier match de 2016. Cela est le premier but de l’italien de 24 ans, depuis l’arrivée de Luciano Spalletti. Il s’agit de son 21ème but avec le maillot giallorosso.

4 : Comme le nombre de but encaissé par la Roma depuis l’arrivée du mister toscan. Si la Louve a réussi à obtenir un « clean-sheet » à Sassuolo, elle n’a jamais encaissé plus d’un but.

3 : Comme le nombre de victoires consécutifs en championnat. Cela faisait trois mois que ça n’était plus arrivé à la Louve. Tout comme le fait d’enchaîner deux victoires de suite à domicile.

2 : Comme le nombre de nombre (minimum) de buts marqués par la Louve durant ces 3 derniers matchs. Après les 3 buts face à Frosinone, les hommes de Spalletti ont marqué à 2 reprises contre Sassuolo et la Sampdoria.

2 (bis) : Comme le nombre de buts contre son camp face à la Sampdoria cette saison. En effet, après Manolas à l’aller, c’est Pjanic qui a trompé son propre gardien hier soir.

1 : Comme le nombre de passe décisive (pour Perotti) à la Roma pour El Shaarawy. Déjà auteur de 2 buts, et décisif sur le premier but de la soirée hier.

Twitter: @Romanista35