Site AS ROMA

Une humiliation

Incapable d’amener de la fantaisie et un minimum de rigueur technique et tactique, l’AS Roma a totalement sombré face à la Spezia, lors de ce 8ème de finale de Coupe d’Italie. Après 120 minutes sans but de chaque côté, les hommes de Rudi Garcia se sont inclinés aux tirs au but.

7 167 : Comme le nombre de spectateurs présents pour ce match au Stadio Olimpico, dont 1 500 tifosi de la Spezia. Compétition dont les premiers tours n’intéressent pas, grêve de la Curva Sud, horaire (14h30 en semaine) et adversaire de Serie B. Tous les ingrédients étaient donc réuni pour obtenir l’une des plus faibles affluences de ce siècle.

65 : Comme le pourcentage de la possession de balle de l’AS Roma. On verra par la suite que celle-ci fût globalement très stérile et mal maîtrisé.

60 : Comme le nombre de ballons perdus par les joueurs de Rudi Garcia. Un chiffre juste hallucinant au vue du fait que ce match se jouait à domicile et prenant en compte le niveau de l’adversaire. Par comparaison, Spezia n’en a perdu que 20.

15 : Comme le nombre de saisons où il faut remonter pour retrouver la dernière élimination aussi précoce, à savoir au premier tour. Cela fût lors de la saison du dernier Scudetto, en 2000/2001, face à l’Atalanta (défaite 4-2 à la maison).

12 : Comme le nombre de frappes de la part des joueurs de la Roma. Bien trop peu, en sachant que seulement la moitié ont trouvé le cadre. A l’inverse, Spezia a tiré 9 fois, avec seulement deux frappes cadrées.

7 : Comme le nombre de matchs consécutifs sans la moindre victoire pour Rudi Garcia : 4 en championnat (Bologne 2-2, Atalanta 0-2, Torino 1-1 et Napoli 0-0), 2 en Champions League (Barcelone 6-1, BATE 0-0) et cette élimination en Coupe d’Italie (Spezia 0-0, puis tirs au but).

3 : Comme le nombre de matchs consécutifs où la Louve n’a pas encaissé le moindre but (soit 300 minutes). Une bonne chose, quand on sait que la Roma encaissait en moyenne plus de 2 buts par match. Problème, cela n’a pas permis de conserver l’équilibre collectif, et la Louve n’a pas n’ont plus inscrit le moindre but durant ces 3 rencontres, alors qu’elle frôlait la moyenne de 3 buts par match auparavant.

2 : Comme le nombre de penalty manqué par l’AS Roma durant la séance de tirs au but : par Miralem Pjanic et Edin Dzeko.

Twitter: @Romanista35