Une chance à ne pas laisser passer

Ce lundi à 20h45, l’AS Roma reçoit à l’Olimpico le Genoa pour le compte de la 28e journée de Serie A. Profitant de l’hécatombe de ses concurrents directs, les giallorossi ne peuvent espérer autre chose qu’une victoire face à un Genoa fébrile en déplacement, pour continuer à rêver de Champions League.


L’adversaire du jour

Comme à chaque été le Genoa a réalisé un grand chamboulement de son effectif. En effet son président Preziosi ne semble pas être un adepte de la continuité. Exit notamment Rafinha, Criscito, Konko, Kharja ou encore Acquafresca. A l’inverse  les recrues sont moins importantes mais à regarder les noms, on peut estimer que le recrutement a été fait de manière intelligente : Sebastien Frey arrive de la Fiorentina, Cesare Bovo formé à la Roma arrive de Palerme en prêt, l’ex-toulousain Constant signe après une belle saison au Chievo et l’attaque se voit renforcer par des joueurs de Ligue 1/2 : Birsa (Auxerre) et Ribas (Dijon). Mieux encore, le Genoa a vu arriver cet hiver Alberto Gilardino de la Fiorentina, Fernando Belluschi du FC Porto, Fabio Biondini de Cagliari, Giuseppe Sculli de retour de la Lazio et Ricardo Carvalho de Figuerense. Côté entraineur, Gasperini a laissé sa place à l’actuel entraineur Marino.

Pour sa 5ème saison en Série A, depuis son retour parmi l’élite, le Genoa patauge dans le milieu du classement. Cela semblait plutôt bien partir avec un début de saison très honorable, et un Genoa proche des places européennes. Oui mais voila, comme souvent cette équipe chute au fil de la saison, et risque de vivre une fin de saison sans saveur et sans risque. Si le Genoa a été capable de quelques coups d’éclats dernièrement sur son terrain (victoire face à Udinese, Lazio et Naples) elle est surtout en pleine plongée. En effet son bilan sur les 13 dernières journées est de 3 victoires, 7 défaites et 3 nuls. Pire encore, le Genoa n’a gagné que 2 de ces déplacements cette saison (face à Sienne et la Lazio).

Marino devra faire ce déplacement sans ses milieux Dudka et Constant, mais s’appuiera principalement sur son duo offensif Palacio-Gilardina, et sa dernière muraille Frey.


Du côté de Trigoria

Depuis le week end dernier l’AS Roma respire mieux. En effet les lourdes défaite face à l’Atalanta (4-1) et celle du derby (2-1) semblent maintenant derrière nous. La victoire à Palerme la semaine dernière a permis d’apaiser les esprits, et d’arracher une victoire sur un terrain difficile, et surtout une première victoire en déplacement depuis quasiment trois mois. L’AS Roma doit maintenant continuer à montrer sa suprématie à domicile (un total de 8 victoires, 4 nuls et 3 défaites cette saison), avec une série de 6 victoires, 2 nuls et 1 défaites sur les 9 dernières réceptions.

Luis Enrique devra faire sans plusieurs joueurs importants, dont notamment les défenseurs Nicolas Burdisso et Juan, le milieu Miralem Pjanic, et son Capitano Francesco Totti. Devant l’incontournable Stekelenburg dans la cage, la défense devrait être composé dans l’axe de Kjaer et Heinze, pendant que les côtés seront pris par Rosi et Angel. Au milieu, autour de De Rossi, on pressent Gago, avec un ballotage entre Marquinho et Greco. En attaque, Lamela trouvera un poste de trequartista, probablement en soutien de Borini et Osvaldo, même si Bojan attend patiemment sa chance.

 

Par le passé

  • 2010/2011 : AS Roma 2-1 Genoa (Borriello, Brighi)
  • 2009/2010 : AS Roma 3-0 Genoa (Perrotta, Toni x2)
  • 2008/2009 : AS Roma 3-0 Genoa (Cicinho, Vucinic, Baptista)
  • 2007/2008 : AS Roma 3-2 Genoa (Taddei, Vucinic, De Rossi)
  • 1994/1995 : AS Roma 3-0 Genoa (Balbo x2, Fonseca)

Depuis sa remontée dans l’élite en 2007, le Genoa n’arrive à rien lors de ses déplacement à la Roma, avec 4 défaites en autant d’oppositions. L‘AS Roma marque même souvent, puisqu’elle s’y habitue à inscrire régulièrement 3 buts. Il faut remonter à très loin pour retrouver la dernière victoire du Genoa à l’Olimpico, puisqu’il s’agit de la saison 1989/1990 (score 1-0).


Le duel

Rodrigo PALACIO/ Erik LAMELA : Le match des techniciens argentins. Le premier attaque sa 3e saison sous le maillot du Genoa en provenance de Boca Juniors. Son séjour là bas aurait pu d’ailleurs s’achever cet été puisque la Roma et surtout l’Inter étaient sur les rangs de celui qui avait inscrit 9 buts l’an passé en Serie A. Finalement il prolongea son contrat jusqu’en 2014 avec les rossoblù qui doivent se féliciter d’avoir résister à la tentation de le vendre puisque l’argentin (29 ans) en est déjà à 14 buts en 22 matchs de championnat. Il retrouvera en face son jeune compatriote (19 ans) qui effectue sa première saison sous le maillot romain. Des débuts réussis puisque le meneur des U20 argentins à la dernière Coupe du monde de la catégorie, qui a connu sa première convocation avec l’équipe A d’Argentine, a inscrit 3 buts et 5 passes décisives toutes compétitions confondues. Demain, avec les absences de Pjanic et Totti, cela sera à lui de prendre les rennes du jeu.


Les équipes probables

Genoa (4-3-1-2) : Frey – Mesto, Carvalho, Kaladze, Moretti – Rossi, Veloso, Biondini, Belluschi – Palacio, Gilardino.

Roma (4-3-3) : Stekelenburg – Rosi, Kjaer, Heinze, Angel – De Rossi, Gago, Marquinho – Lamela, Osvaldo, Borini.

L’arbitre

Le match sera dirigé par Antonio GIANNOCCARO, qui arbitra son 77ème match en Serie A. Il a arbitré 3 fois la Roma en championnat dans sa carrière pour un bilan de 3 victoires. La premières en 2007 face à Sienne (victoire 1-0 à l’Olimpico), la seconde l’an passé lors de la victoire 1-0 à Cesena, et la troisième lors du 5-1 face à Cesena à l’Olimpico cette saison. A noter qu’en 11 matchs, le Genoa a un bilan de 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite.