Une action d’école pour un succès au bout du suspense

Comme face au Torino, et avec l’entrée en jeu de Totti, l’AS Roma a obtenu le succès durant les dernières secondes de la rencontre. C’est notamment la conclusion de Nainggolan qui a permis de l’emporter et revenir à 2 points du Napoli.

74 : Comme le nombre de buts marqués pour l’AS Roma en Serie A cette saison. Cela permet de confirmer le statut de « meilleure attaque d’Italie, devant les 72 buts du Napoli. Au niveau européen, seul le Real Madrid (104), FC Barcelone (102) et le PSG (89) ont fait mieux.

70 : Comme le nombre de points que la Roma a réussi à obtenir durant 3 saisons consécutives (85 en 2013/2014, 70 en 2014/2015 et déjà 71 cette saison à trois journées de la fin). Un record dans l’histoire du club.

48 : Comme la possession de balle (en pourcentage) de l’AS Roma face au Torino. On constate cependant que le Napoli a utilisé les 2/3 de sa possession dans le camp romanista, pendant que la Louve n’a même pas utilisé la moitié dans le camp adverse.

37 : Comme le nombre de points obtenus par Spalletti depuis son retour, sur 48 possibles. Un bilan de 11 victoires, 4 nuls et 1 défaite (soit une moyenne de 2,31 points/match).

27 : Comme le nombre de passes qui se sont enchaînés, durant la même action, pour au final amener au but de Nainggolan en fin de rencontre. Une spécificité de Spalletti.

17 : Comme le nombre de buts marqués par la Roma cette saison en dehors de la surface. Un record, devant le Napoli (15).

14 : Comme le nombre de buts/passes décisives de Salah depuis l’arrivée du mister toscan. 7 buts et 7 passes décisives (dont celle hier pour Radja) en l’espace de 14 rencontres.

11 : Comme le nombre de km parcourus par Pjanic (11,26 km) durant ce match. Le bosnien devance de peu Perotti (11,02 km), pendant que Nainggolan ferme le podium (10,57 km).

8 : Comme le nombre de ballons récupérés par Pjanic hier, montrant sa progression dans la phase de jeu sans le ballon. Seul Koulibaly en a fait autant sur ce même match.

7 : Comme le nombre de points d’avance sur l’Inter au classement. Le podium semble donc bien engagé, puisqu’il ne reste que 9 points à prendre. L’espérance est maintenant de rattraper le Napoli, seulement 2 points devant la Louve.

5 : Comme le nombre de buts marqués par Nainggolan sous l’ère Spalletti. En effet, le « Ninja » n’avait pas marqué le moindre but durant la phase aller avec Garcia.

5 (bis) : Comme le nombre de parades réalisées hier par Szczesny, dont une plein de sang froid sur Higuain en fin de première période.

4 : Comme le nombre de frappes de l’AS Roma, dont 2 ont trouvé le cadre de Reine. Le double de frappes pour Naples (8), dont 5 cadrées.

3 : Comme le nombre de fois où la Roma de Spalletti a réalisé un « cleant-sheet », sur un total de 18 matchs (toutes compétitions confondues). Les autres furent contre Sassuolo (victoire 0-2) et Palerme (succès 5-0).

0 : Comme le nombre de buts encaissé par les giallorossi face aux azzurri durant cette double confrontation. En effet, la Roma est la seule équipe face à qui le Napoli n’a pas marqué en 180 minutes.

Twitter: @Romanista35