Un vrai test de performance

Samedi à 18h, la Roma (12e) aura l’honneur de recevoir le champion en titre, le Milan AC (5e) avec la ferme attention de s’étalonner sur ce qui se fait de mieux en Italie en ce moment. D’ailleurs les rossoneri semblent avoir trouvé leur rythme de croisière depuis leur défaite face à la Juve avec 3 victoires et 10 buts marqués. Elle sera donc en pleine confiance face à une Roma toujours en quête de régularité et de solidité.


L’adversaire du jour

Après 5 années dominées par son rival et voisin intériste, l’AC Milan a mis lui même fin à cette hégémonie en remportant le Scudetto la saison passée juste devant l’Inter justement, son 18e titre après le dernier datant de 2004, une eternité pour ce club phare de la péninsule. Un sacre mérité tant les hommes de Massimilano Allegri ont dominé le championnat ne laissant que des miettes à ses poursuivants. Le club rossonero semble avoir retrouvé l’appétit de gagner, touché par le scandale des matchs truqués, il était depuis régulièrement dominé par l’Inter et la Roma.

Il faut dire que le Milan avait réalisé un recrutement efficace avec notamment Cassano, Ibrahimovic, Robinho, Van Bommel ou Boateng, tous acteurs décisifs de cette conquête du titre. Cet été, le Milan n’a pas eu à débourser de nouveau de fortes sommes. Au contraire, elle s’est renforcé sans dépenser en transfert cash : Mexès (Roma) et Taiwo (Marseille) sont arrivés libres tandis qu’Aquilani a débarqué en prêt. On pourra tout juste noter les 500 000 euros dérisoires pour signer Nocerino (Palerme). Aux rayons départs, l’emblématique Pirlo après de longs et loyaux services a rejoint la Juventus tandis que le stock de trentenaires a été écoulé plutôt bien : Jankulovski, Oddo, Dida, Coppola, Legrotagglie

Le Milan a commencé doucement son championnat, il faut dire que jouer la Lazio, Naples et l’Udinese d’entrée n’était pas la chose plus facile surtout en ne récoltant que deux points de la réception des laziale et des frioulans. 16e après 3 journées, les milanais ont ensuite obtenu leur première victoire, d’une courte tête contre Cesena (1-0) à San Siro. Pas de quoi rassurer les tifosi dautant plus que la défaite suivante à la Juve (2-0) dans les ultimes instants semèrent le doute dans la capacité des rossoneri à relever la tête. Depuis Allegri et ses hommes se sont refaits en alignant 3 victoires convaincantes : large victoire victoire contre Palerme (3-0), match rocambolesque à Lecce (4-3) après avoir été mené 3-0 à la mi-temps puis cette semaine une victoire tranquille face à Parme avec notamment un triplé de Nocerino, un des hommes en forme ches les rossoneri. Les Lombards sont donc en pleine confiance pour s’imposer enfin à la Roma depuis 7 ans.


Du côté de Trigoria

Une nouvelle fois la Roma n’a pas su faire bonifier sa victoire contre Palerme dimanche dernier et une nouvelle fois, les hommes de Luis Enrique ont craqué dans les ultimes minutes. D’autant plus regrettable que les giallorossi ont eu le monopole du ballon pendant toute la rencontre même si ça ne les a pas empêché de plier face aux contres du Genoa. Lorsque Borini a égalisé à la 81e, on a cru que la Roma avait fait le plus dur et était même en position de coiffer son adversaire du jour au finish mais une nouvelle fois elle a encaissé un but dans les ultimes minutes de la rencontres soit un petit pécule de 6 points perdus à partir de la 88e minute de jeu. Un chiffre qui pourrait faire mal à l’heure des comptes mais pas le temps de pavoiser pour les romains, le Milan AC sonne à la porte de l’Olimpico avec la ferme intention de confirmer leur belle forme actuelle..

Pour ce match, Luis Enrique va une nouvelle fois apporter du changement à son 11 de départ. Au milieu de terrain, De Rossi et Gago seront de nouveau titulaires, accompagné de Perrotta qui retrouve son poste de prédilection après son nouvel intérim comme arrière droit à Gênes. En défense Cassetti retrouve sa place à droite alors que Taddei pourrait être lancer contre Taddei pour faire souffler Angel. Dans l’axe, Stekelenburg aura de nouveau Burdisso-Heinze devant lui.. A la pointe de l’attaque, Pjanic devrait faire son retour de blessure aux dépens de Lamela, en soutien du duo Bojan – Osvaldo.


Par le passé

  • 2010/2011 : AS Roma 0-0 Milan
  • 2009/2010 : AS Roma 0-0 Milan
  • 2008/2009 : AS Roma 2-2 Milan (Vucinic X2)
  • 2007/2008 : AS Roma 2-1 Milan (Giuly, Vucinic)
  • 2006/2007 : AS Roma 1-1 Milan (Mexès)
  • 2005/2006 : AS Roma 1-0 Milan (Mancini)

Cela fait maintenant 6 saisons que la Roma n’a pas connu la défaite à domicile face au Milan. Une belle statistique à nuancer car la Roma ne l’a emporté que deux fois. Depuis 3 ans, les équipes se quittent dos à dos finissant même sur deux 0-0, série en cours, un score qui a pourtant fait le bonheur du Milan l’année dernière puisque ce point leur attribuera officiellement le Scudetto.


Le duel

Daniele DE ROSSI / Alberto AQUILANI: Le match de la formation romanista. Les deux bandiere romains ont évolué ensemble pendant de longues années dans l’entrejeu de la Louve avant qu’Alberto ne soit sacrifié pour des raisons économiques et transféré à Liverpool. Une saison anglaise mitigée dûe à son physique éternellement fragile aura suffi avant qu’il ne retrouve les terrains italiens. Les couleurs ne sont pourtant plus les mêmes pûisque Aquilani évolue désormais au Milan après un passage convaincant l’an dernier à la Juventus. Bien installé désormais dans l’entrejeu rossonero, il aura sans doute à coeur comme à chacune de ses venues à l’Olimpico de montrer que son départ ne peut laisser que des regrets.


Les équipes probables

Roma (4-3-3) : Stekelenburg – Cassetti, Burdisso, Heinze, Taddei – De Rossi, Gago, Perrotta – Pjanic, Osvaldo, Bojan.

Milan (4-3-1-2 ): Abbiati – Abate, Nesta, Thiago Silva, Taiwo – Van Bommel, Aquilani, Nocerino – Boateng – Cassano, Ibrahimovic.



L’arbitre

Le match sera dirigé par Antonio DAMATO (39 ans), arbitre en Serie A depuis 2006 et au niveau international depuis 2010. Il a déjà arbitré la Roma à 14 reprises pour un bilan de 10 victoires, 2 nuls et 2 défaites (Roma-Samp 1-2 en avril 2010 et Udinese-Roma 2-1 en octobre 2009) . Il a aussi arbitré une fois un Milan-Roma en décembre dernier quand les giallorossi étaient venus s’imposer 1-0 grâce à un but de Borriello.