Site AS ROMA

Un vrai match de gala

Ce mardi à 20h45 la  Roma se déplace sur le terrain de la Juventus, toujours invaincu cette saison, pour le compte des 1/4 de finale de Coupe d’Italie. Un duel face à deux des équipes les plus en forme du championnat actuellement, et dont le vainqueur pourra toujours rêver à l’étoile argentée, synonyme de 10 victoires de la compétition.


L’adversaire du jour

On semble avoir retrouvé la Juventus d’autrefois, leader implacable qui enchaine les succès flamboyants avec les victoires tirées par les cheveux. Une nouvelle ère semble t-il pour un club qui a digéré plus mal qu’on ne le pensait les conséquences du scandale Moggi il y a 5 ans. En effet la Juventus reste sur deux exercices en championnat avec une modeste 7e place à chaque fois, non qualificative pour l’Europe, un affront pour le club aux 27 Scudetti. Pourtant les bianconeri recrutent de façon onéreuse à chaque intersaison pour des résultats décevants mais il semblerait cette année que ces lourds investissements portent enfin leurs fruits.

Il faut dire que l’été a été animée une nouvelle fois à la Juventus avec le carnet de chèque qui a encore fonctionné joyeusement. Vucinic a débarqué de la Roma contre 15M, Liechtsteiner (Lazio) a rejoint le Piémont contre la somme de 10M. Vidal a quitté Leverkusen pour 10,5M alors qu’Elia (Hambourg) signe à Turin contre 9M. Mais les bianconeri ont eu aussi le nez creux en recrutant gratuitement un joueur de la trempe de Pirlo. Des recrues qui constituent donc une belle valeur ajoutée à un effectif dont tous les cadres ont été conservés et qui ont pu attaquer la saison dans leur tout nouveau stade, le Juventus Stadium et ses 41 000 places.

A croire que leur nouveau stade leur porte chance puisque la Juventus est toujours invaincu cette saison. 11 victoires et 8 nuls constituent leur bilan après 19 journées. D’ailleurs on peut constater que paradoxalement les bianconeri souffrent davantage contre les petites équipes puisque leurs matchs nuls ont eu lieu contre Bologne, Catania, Cagliari ou encore le Chievo. Mais pour autant, les hommes d’Antonio Conte savent répondre présents dans les grands rendez vous en s’imposant contre l’Inter, le Milan, la Fiorentina, la Lazio, ou bien Palerme, excusez du peu. Même mené 3 fois, les turinois n’ont pas réussi à perdre à Naples.

Face aux giallorossi, Conte devra faire sans Marchisio et Pepe blessés. Vucinic et Buffon sont laissés au repos, pendant que Matri et Barzagli pourrait débuter du banc.


Du côté de Trigoria

Quel changement depuis le match ayant opposé la Louve à la vieille dame à l’Olimpico, il y a de cela un peu plus d’un mois seulement. En effet ce match avait entamé une série d’invincibilité qui dure maintenant depuis 7 matchs (compris Catane) avec 5 victoires et 2 nuls (toujours comptant Catane). C’est donc avec le plein de confiance que la Roma se déplace dans le nouvel entre de Turin. Luis Enrique pourra compter sur un groupe avec peu d’absents. Outre la longue blessure de Burdisso, celles d’Osvaldo et Cassetti, seul De Rossi manquent à l’appel (Cicinho et Pizarro l’étant par choix technique). C’est donc avec une équipe quasiment type que les giallorossi vont aller défier le colosse Juventus, toujours invaincu depuis le début de saison. Une qualification qui permettrait de continuer à rêver de la fameuse étoile argentée, synonyme de 10 victoires

Pour recevoir la Juventus, Luis Enrique devrait aligner l’équipe suivante. Dans les buts, toujours Stekelenburg. En défense, Rosi devrait évoluer à droite, alors qu’à gauche Angel pourrait être préféré à Taddei. Dans l’axe Heinze sera épaulé par Kjaer, laissant un tour de repos à Juan. Au milieu Gago récupérera à nouveau le rôle de Daniele. Il sera accompagné par Pjanic et Simplicio, qui remplacera Greco. En attaque Totti évoluera comme depuis le début de saison en soutien d’un duo, composé de Lamela et Bojan.

 

Par le passé

  • 2010/2011 : Juventus 0-2 AS Roma (Vucinic, Taddei)
  • 2005/2006 : Juventus 2-3 AS Roma (Mancini, Tommasi, Perrotta)

Contrairement à l’Olimpico, l’AS Roma réussit plutôt bien ses déplacements à Turin. Et lors des dernières saisons, la Louve a toujours été chercher sa qualification en terre piemontaise.


Le duel

Francesco TOTTI / Alessio DEL PIERO : Un duel de bandiere, de gentlemen, d’animaux rares. Du haut de leurs 35 bougies passés, Totti et Del Piero continuent de porter l’âme de leur club avec leurs tifosi. Si le Capitano giallorosso continue d’être très performance sur le terrain, et de battre tous les records, c’est un peu moins le cas pour le bianconero. En effet Del Piero joue maintenant très peu de fois titulaire, et doit se contenter de maigres entrées en fin de match. Pire la Juve semble vouloir le jeter comme une vieille chaussette au terme de la saison. Totti de son côté retrouve une seconde jeunesse dans un groupe rajeuni. Depuis le début d’année il a inscrit 4 buts et a fais 2 passes décisives, en l’espace de moins de 4 matchs. Après être devenu, avec 211 buts, le meilleur buteur de tous les temps avec le même maillot, il s’attaque maintenant à devenir le 2ème meilleur buteur de l’histoire de Série A, Nordhal avec 225 buts. Pour couronner le tout, ses deux compères se vit un immense respect et une forte amitié. Qu’on se le dise, se genre d’oiseau rare ne va plus courir les rues dans le futur…



Les équipes probables

Roma (4-3-1-2) : Stekelenburg – Rosi, Kjaer, Heinze, Taddei – Gago, Simplicio, Pjanic – Totti – Lamela, Bojan.

Juventus (4-3-3 ): Storari – Liechtsteiner, Bonucci, Chiellini, De Ceglie – Vidal, Marrone, Giaccherini – Del Piero, Borriello, Estigarribia.


L’arbitre

Le match sera dirigé par Luca BANTI (37 ans). Il a arbitré 13 fois la Roma dans sa carrière pour un bilan de 7 victoires giallorossi, 2 nuls et 3 défaite, la dernière fois étant le déplacement perdu 2-0 à Udine cette saison. Son premier match face à la Roma était en octobre 2007 avec une victoire 3-0 face à Parme.