Site AS ROMA

Un retour de loin… et des déceptions

Comme souvent le derby aura réservé toutes ses promesses, avec de nombreux retournement de situation : une Lazio qui ouvre le score contre le cours du jeu, Hernanes qui manque le penalty du break, suivi par l’égalisation sur penalty de Totti dans la continuité, ou encore l’expulsion de Biava, amenant les occasions de Totti, Florenzi ou Lamela. Un score frustrant au vue du classement et de la seconde période…

Andreazzoli décide de remanier son système et passe en 4-3-1-2, avec Pjanic repositionné derrière un tandem composé de Lamela et Totti. Burdisso est lui sacrifié au niveau défensif et s’assoie sur le banc. La Roma prend les rennes du jeu dès les premières minutes, et dirige le jeu. Les premiers débordements partent du côté gauche, avec Florenzi et Marquinho qui cherche à combiner. Lamela sera relancer à quelques reprises dans le dos de la défense, sans grande réussite. Mais voila, la domination giallorossa va se retourner contre son propre jeu. La Louve manque un corner en retrait à ras-de-terre, et le contre est fatal. Hernanes récupère le ballon, fixe De Rossi et Castan, et envoie une frappe du gauche dans la lucarne opposée de Stekelenburg qui ne peu rien. Dès lors la Lazio reprend le pouvoir, et sort la tête de l’eau. Les giallorossi n’arrivent alors pu à sortir de leur camp et rate la majorité de leurs ballons de relance, ce que leurs adversaires font eux proprement et maitrise les débats. Le gardien hollandais sauvera sont équipes à quelques reprises devant Candreva ou Klose.

Au retour des vestiaires, la Roma tente de mettre un coup d’accélérateur, mais comme en première période les laziale sont rusés à utiliser les contres qui leurs sont donnés, et obtiennent même un penalty sur une main de Marquinhos. Le « prophète » a l’occasion de crucifier son adversaire et de mettre le but du break, mais son contre-pied prend également à contre-pied le cadre… un manqué qui change la phase du match. Le public retrouve un second souffle, tout comme ses joueurs. Pjanic déborde alors sur le côté droit, effectue un passement de jambes, et se voit fauché dans la surface adverse par son défenseur direct. Francesco Totti ne se fera pas prier pour transformer son 9ème but dans un derby, 12ème but de la saison et 227ème but en Série A. Un but qui change la physionomie du match, avec notamment les entrées de Destro et Dodo, face à une Lazio qui se met alors à douter. Des biancocesleste qui devront même finir les 20 dernières minutes à 10, après un second carton subit par Biava, suite à une faute sur Marquinho. Totti enverra deux boulets de canon sur coup franc, qui furent à deux doigts de redonner le scénario identique à la saison 2010/2011, suite au penalty raté de Floccari… mais en vain. Les grosses occasions de Florenzi, mais surtout Lamela, ne permettront pas à la Louve d’empocher la victoire, qui fuit depuis maintenant 4 derby. Certes une 4ème défaite n’est pas à répertorier… mais cela est une bien maigre consolation.

Il faudra maintenant remobiliser les troupes, pour un déplacement périlleux face au Torino dimanche prochain, avec un groupe qui sera cependant au grand complet.