Site AS ROMA

Un poker pour débuter l’année à l’Olimpico

Suite à sa victoire face à la Samp (Coupe d’Italie), Garcia et l’AS Roma ont retrouvé également le succès en Serie A, après être venu à bout du Genoa sur le score de 4-0. Cela permet à la Louve de conforter sa position dans la zone Champions League pour la saison prochaine.

La Louve débute la rencontre avec un 4-2-3-1 où, avec l’absence de De Rossi en sentinelle,  Nainggolan et Strootman évoluent devant la défense avec un Pjanic plus haut à l’animation du jeu. La Roma prend très vite le contrôle du jeu, avec une possession de balle qui avoisine rapidement les 75%. Les hommes de Rudi Garcia dominent les débats et tente de se créer des occasions, mais sans réellement se montrer dangereux. Les décalages se font, mais les frappes ne sont pas assez puissantes pour inquiéter le gardien adverse. Dodo et Gervinho permutent bien sur leur côté gauche, mais sans trouver le bon décalage. Nainggolan se montre très présent et précieux à la récupération, en alternant travail de première relance et pressing plus haut. L’ouverture du score va arriver à la 26ème minute, suite à un coup franc contré de Francesco Totti, où Florenzi reprend magnifique d’un ciseau acrobatique en allant chercher le second poteau et petit filet de Mattia Perin. Le but du break va alors très vite arriver, à la 30ème minute de jeu, avec Gervinho qui est lancé sur le côté droit et qui, suite à son crochet, trouve son Capitano à l’entrée de la surface de réparation. Le n°10 giallorosso frappe sans contrôle et, grâce à une légère déviation du défenseur adverse, trompe une seconde fois le jeune gardien italien. Les giallorossi gèrent alors tranquillement leur avance, et vont réussir à enfoncer le clou, suite à une contre-attaque après que Nainggolan dégage de la tête un corner adverse. Dodo obtient alors la balle dans le rond central et décale Florenzi sur la droite, avec ce dernier qui trouve en une touche Maicon en position d’avant-centre. Avec calme, le latéral brésilien inscrit son second but de la saison à la 43ème minute de jeu. Le score ne bougera plus avant la pause, et les romanisti rentrent aux vestiaires avec 3 buts d’avance.

La Roma entame la seconde période avec la même envie. En effet les giallorossi continuent de dominer la rencontre avec comme objectif d’inscrire d’autres buts dans cette seconde période. Et l’écart va très rapidement se creuser, avec le 5ème but de la saison pour Benatia sur corner (à la 53ème minute) qui rejoint Florenzi à la tête du classement des buteurs. La Roma déroule alors et contrôle tranquillement cette fin de match. Garcia va faire entrer Destro pour les 20 dernières minutes, en place de Pjanic qui avait manqué le match contre la Sampdoria pour une légère douleur au genou. Le dispositif change alors de schéma, avec un 4-2-3-1, où Totti retrouve une place de vrai numéro 10 en soutien de l’international italien. Auteur de 3 buts depuis son retour, le n°22 de la Louve va se créer lors de cette fin de match deux grosses occasions, qu’il n’arrivera pas à conclure. La seconde lui est desservi par un bijou de Strootman, mais suite à son bon contrôle, sa frappe se dérobe du cadre. Marquinho remplace alors Florenzi, qui aura été buteur et passeur décisif, puis Jedvaj qui fait ses grands premiers pas en Serie A à a place du buteur Maicon. Le score ne bougera plus, avec un De Sanctis qui n’aura quasiment pas touché le ballon de la rencontre. A noter la très grosse première prestation de Nainggolan, qui aura montré une très grosse activité dans la récupération du ballon où son association avec Strootman a déjà épaté. Si Gervinho n’a pas été décisif, ses mouvements auront encore une fois dérouté la défense adverse.

Les hommes de Rudi Garcia auront maintenant 6 jours pour recharger les batteries, avant de recevoir, de nouveau à l’Olimpico, le relégable Livorno samedi prochain (18h) pour le premier match de la phase retour.