Site AS ROMA

Un match qui redevient (enfin) au sommet

L’AS Roma reste sur une série de 5 victoires consécutives, et un nouveau défi de taille s’annonce, après celui face à la Fiorentina. C’est l’Inter du mister Mancini qui se présenter face aux hommes de Garcia, avec le même objectif de rester leader.

.

La conférence de presse de Garcia.

« De Rossi va mieux, Maicon peut jouer »

« De Rossi ? Daniele va mieux, il s’améliore chaque jour physiquement. Nous avons l’entraînement de ce vendredi après-midi pour l’évaluer. Ce samedi, de nouveau la meilleure attaque contre la meilleure défense, qu’est-ce qui change par rapport à Florence ? C’est un peu similaire à la veille de la Fiorentina, pour nous cela ne change rien dans l’approche qui est de toujours jouer pour gagner. Cela sera un match exaltant et on s’entraîne chaque jour pour jouer des matchs de ce genre. Mancini ? C’est un grand entraîneur, il a aussi gagné en Angleterre. Si l’Inter est favori au scudetto ? Je ne suis pas bon au jeu des pronostics, nous verrons en fin de saison. Maicon ? Il est en grande amélioration, c’est un grand champion et il l’a démontré contre l’Udinese, ce n’est pas un problème pour lui de jouer après trois jours. Nous savons qu’il peut donner un grand coup de main, il m’a aussi plu sur le travail défensif. Un Maicon ainsi est un plus pour notre équipe. L’Inter avantagé d’avoir joué 24h plus tôt ? Cela peut sembler, mais eux ont jouer à 10 pendant une partie du match, alors que nous avons marqué deux buts rapidement contre l’Udinese et nous avons pu gérer. L’Inter a un goaleverage de +3 et la Roma de +13, et seulement 2 points de différence ? Les chiffres disent qu’eux sont bien organisés et qu’ils prennent peu de buts, parce qu’ils ont des qualités sur le plan physique, et il suffit d’un seul but pour obtenir 3 points. En France, y a-t-il une rivalité similaire à Rome et Milan ? Non, cela est différent. Paris est la Capitale et pour faire une comparaison, ils sont tous contre Paris, avec plus ou mois de rivalité. Mais on s’occupe seulement de football et nous voulons porter en haut non seulement les couleurs de la Roma, mais de Rome parce que tout cela est le prestige de cette ville. Inter ou Napoli plus dangereux pour le titre ? Je ne sais pas, ce sont deux bonnes équipes, je n’oublierais pas la Juventus. Le championnat n’est pas réduit à 2-3 équipes. Il y a plus d’équipes en haut qui rendent le championnat attrayant. Gyomber plutôt que Castan contre l’Udinese ? Norbert mérite de jouer dans cette équipe. Cela s’est passé ainsi parce qu’à la veille du match Castan a quitté l’entraînement pour une douleur et cela n’était pas le moment de le faire rentrer. A 3-0, je ne voulais pas prendre de risque.

« L’heure de Dzeko arrivera, on peut jouer de façon différente »

Dzeko ? J’ai aimé sa déclaration dans son interview à La Gazzetta dello Sport (publié sur le site Cesololaroma, ndlr). Il démontre avec les paroles ce qu’il fait sur le terrain, en étant très utile à l’équipe. Son moment arrivera, quand il sera à 100% sur le plan physique. Devant nous avons énormément de solutions, comme celle d’amener des centres dans la surface pour lui. Gervinho peut faire la passe décisive, Salah doit être capable de marquer et de faire marquer Dzeko. La Roma a la 3ème attaque en Europe ? Je ne sais pas, c’est toujours une histoire d’équilibre. Marquer des buts est toujours important, mais parfois ne pas prendre de but est une chose très utile. Je ne sais pas si la meilleure défense ou la meilleure attaque gagnera, mais cela me plaît que dans ce Pays ou la culture tactique et la culture défensive prédomine, on marque beaucoup. Quel Inter je m’attends ? Je ne sais pas, ils ont utilisé différents système de jeu. Il n’y aura pas Melo, mais ils ont diverses solutions au milieu. Ils ont des individualités de haut niveau. Nous savons ce que nous pouvons faire, nous pouvons atendre ou faire un pressing haut. Nous devons être prêts à tout et être en mesure de aire notre match. Sur le plan psychologique, cette série de victoires nous met en bonne condition. Nous devons seulement penser à ce match, si on finit très fatigué alors tant pis. Puis nous penserons à la Champions League. Si le turnover peut être géré d’une autre manière ? Je pense que le match de Maicon contre l’Udinese montre que cela est possible, parce qu’il avait joué contre Sassuolo et Carpi. Les non-titulaire d’aujourd’hui peuvent être les titulaires demain. Je parle beaucoup avec eux. Ceux qui jouent ont besoin de moins d’attention, et je parle à tous car tous mes joueurs sont importants. Pour être prêts, nous devons bien nous entraîner et puis les joueurs doivent jouer un minimum pour avoir le rythme. Maicon a démontré comment les autres doivent être prêts ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats. Avec des hauts comme le succès 6-4 face au FC Seville, et des bas comme le 3-0 subit sur la pelouse du FC Barcelone. Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs amicaux. Le début de saison se montre très intéressant en terme de points, avec un bilan de 6 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Suite au revers sur le terrain de la Samp, malgré une excellente prestation dans le jeu, l’équipe a su réagir en l’emportant 5 fois consécutivement : à l’Olimpico contre Carpi (5-1), Empoli (3-1) et Udinese (3-1), ainsi qu’à Palerme (4-2) et lors du choc face à la Fiorentina (2-1) En Champions League, la Louve n’a pas su capitaliser son 1-1 face au FC Barcelone, en perdant 3-2 à Borisov et en faisant 4-4 contre Leverkusen.

Pour cette 11ème journée de Serie A, le mister français compte quelques absents : Kevin Strootman (genou), Seydou Keita et Francesco Totti (cuisse) ne sont pas convoqués. Concernant le 11 de départ, sauf surprise, il sera identique à celui utilisé face à la Fiorentina. C’est-à-dire Alessandro Florenzi à droite de la défense, le trio « fort » au milieu, et Mohamed Salah avec Gervinho en ailiers.

Les convoqués de Rudi Garcia face à l’Inter

.

L’adversaire du jour

L’Inter connait un début de saison en demi-teinte. En effet, les hommes de Roberto Mancini ont démarré leur saison par une série (flatteuse) de 5 victoires consécutives. Mais ce trompe-l’oeil n’a pas duré. En effet, s’en est alors suivi une autre série, cette fois-ci négative, de 4 matchs sans victoire, avec 3 nuls et 1 défaite. La dernière victoire sur la pelouse de Bologne (0-1) semble elle aussi flatteuse au vue de la physionomie de la rencontre. Leur bilan global est de 6 victoires, 3 nuls et 1 défaite; pour 10 buts marqués et 7 encaissés, en faisant jusqu’ici la meilleure défense du championnat.

Sur le mercato, l’Inter a eu quelques départs importants comme Kovacic (Real Madrid), Hernandes (Juventus), Andreolli (Seville), Shaqiri (Sunderland), Podolski (Galatasaray), Bonazzoli (Sampdoria), Obi (Torino), ou encore Kuzmanovic (Bale). Côté arrivée, on retrouve Murillo (Grenade), Mirando (Atletico), Kondogbia (Monaco), Biabiany (sans contrat), Jovetic (Manchester City), Perisic (Wolfsburg), Ljajic (AS Roma), Felipe Melo et Telles (Galatasaray).

Les équipes probables de l’AS Roma et de l’Inter

.

Les dernières confrontations

2000/2001: Inter 2-0 AS Roma
2001/2002: Inter 3-1 AS Roma (Totti)
2002/2003: Inter 3-3 AS Roma (Cassano, autogol, Montella)
2003/2004: Inter 0-0 AS Roma
2004/2005: Inter 2-0 AS Roma
2005/2006: Inter 2-3 AS Roma (Montella, Totti, Totti)
2006/2007: Inter 1-3 AS Roma (Perrotta, Totti, Cassetti)
2007/2008: Inter 1-1 AS Roma (Totti)
2008/2009: Inter 3-3 AS Roma (De Rossi, Riise, Brighi)
2009/2010: Inter 1-1 AS Roma (Vucinic)
2010/2011: Inter 5-3 AS Roma (Simplicio, Vucinic, Loria)
2011/2012: Inter 0-0 AS Roma
2012/2013: Inter 1-3 AS Roma (Florenzi, Osvaldo, Marquinho)
2013/2014: Inter 0-3 AS Roma (Totti, Totti, Florenzi)
2014/2015: Inter 2-1 AS Roma (Nainggolan)

Depuis le début du siècle, le bilan en championnat est plutôt équilibré lors des déplacements de l’AS Roma sur la pelouse de l’Inter, avec 4 victoires, 6 nuls et 5 défaites. Mais c’est surtout depuis les 9 dernières saisons que la Louve possède un bilan flatteur, avec 4 victoires, 4 nuls et 2 défaites. On constate également qu’il s’agit régulièrement de matchs à buts, excepté le 0-0 d’il y a 4 saisons. A noter que Totti a marqué à 7 reprises (dont deux doublés) durant les 14 dernières confrontations.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Nicola Rizzoli. Cet arbitre a dirigé à 31 reprises l’AS Roma pour un bilan de 13 victoires, 11 nuls et 7 défaites. Les trois dernières victoires étaient à la maison, face à des grosses écuries, en fin de saison dernière (Napoli 1-0, Lazio 2-1) et en début de saison (Juventus, 2-1). A l’inverse, la dernière défaite remonte au mois de janvier 2014, avec le revers 3-0 sur la pelouse de la Juventus. Il a donné 6 cartons rouges à des joueurs romanisti et 5 à des joueurs adverses; ainsi que 5 penalties pour la Louve mais 8 pour l’adversaire.

Mr Rizzoli a dirigé 6 fois une rencontre entre les giallorossi et les nerazzurri, avec 5 victoires pour l’Inter (0-1 en 2006, 1-4 en 2007 et 0-4 en 2008 en championnat, 0-1 en finale de Coupe d’Italie 2010 et en demi-finale aller de 2011, tous à l’Olimpico) et 1 nul (le 3-3 à San Siro en 2009). Côté Inter, le bilan avec cet arbitre est de 13 victoires, 5 nuls et 9 défaites.

Twitter: @Romanista35