Site AS ROMA

Un match avec plusieurs retournements de situations

Après trois succès de suite en championnat, l’AS Roma n’a pas su capitaliser cette bonne soirée, en obtenu un surréaliste 4-4 sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Un scénario totalement fou, après le 3-2 il y a quelques semaines face au BATE Borisov.

4-3-1-2 : Comme le système utilisé ce mardi soir par Rudi Garcia pour affronter le Bayer Leverkusen, avec Miralem Pjanic en soutien de Mohamed Salah et Gervinho.

2 000 : Comme le nombre de tifosi romanisti qui avaient fait le déplacement en Allemagne (dont notamment des membres du Roma Club Lille).

44 : Comme le nombre de minutes suffisant à la Roma pour inscrire ses 4 buts, entre la 29ème et la 73ème minute. A l’inverse, Leverkusen a aussi marqué sur des écarts réduits : entre la 4ème et 19ème, puis entre la 84ème et 86ème minute.

18 : Comme le nombre de buts marqués durant les 5 derniers matchs (toutes compétitions confondues, depuis Carpi), soit plus de 3 buts de moyenne par match.

11 : Comme le nombre de buts encaissés durant les 5 derniers matchs (toutes compétitions confondues, depuis Carpi), soit plus de 2 buts de moyenne par match.

10 : Comme le nombre de buts marqués sur la scène européenne par Daniele De Rossi : 5 en Champions League et 5 en Europa League (ou Coupe UEFA). Il avait déjà inscrit un doublé face à La Gantoise, en 2009.

8 : Comme le nombre de matchs consécutifs sans victoire pour l’AS Roma de Rudi Garcia en Champions League. La dernière victoire était le 5-1 face au CSKA Moscou, lors de la 1ère journée de la saison passée. Pour le reste, on retrouve 4 défaites et 4 nuls.

5 : Comme le nombre de buts de Miralem Pjanic en ce début de saison, faisant de lui le meilleur buteur de l’équipe. Parmi ceux-ci, on retrouve 4 coup-franc direct pour le bosniaque, qui a inscrit depuis son arrivée 23 buts avec la Louve (dont 11 sur coup-franc). A noter qu’il s’agit de son premier but en Champions League avec la Roma, après en avoir marqué 6 avec Lyon.

5 (bis) : Comme le nombre de fois où l’AS Roma a effectué un 4-4 dans son histoire. De façon plus récente, cela fût arrivé contre le Napoli en 2007 (Totti, Perrotta, De Rossi, Pizarro) et le Chievo en 2006 (De Rossi, De Rossi, Taddei Dacourt). Quand Daniele De Rossi marque, il y a donc souvent beaucoup de buts.

2 : Comme le nombre de buts inscrit par Iago Falque depuis son arrivée, avec un dans chacune des compétitions (Serie A et Champions League). Il rejoint Alessandro Florenzi, Gervinho, Daniele De Rossi et Miralem Pjanic, qui ont eux aussi marqué dans chaque compétition.

Twitter: @Romanista35