Un grand cru pour la Primavera 2013/2014 ?

Après une saison décevante l’an dernier, la Primavera d’Alberto De Rossi repart pour de nouvelles aventures, avec une nouvelle saison qui s’annonce passionnante, avec un effectif de qualité à chaque secteur du jeu. Focus sur les forces en présences de l’équipe « Espoir » de l’AS Roma.

Un début de saison convaincant

Trois victoires en trois matchs, 15 buts marqués contre seulement 2 encaissés, le début de saison de la Primavera est quasiment parfait. Si les victoires contre Crotone (7-1) et Ternana (4-0) ne permettaient pas vraiment de jauger la valeur de ce groupe, le succès 4-1 face à la Fiorentina a par contre montré qu’il faudra compter sur les giallorossi pour cette saison.

Une assurance défensive retrouvée ?

Peu satisfaisant de façon globale ces deux dernières saisons, le secteur défensif semble cette fois-ci sur le point de retrouver une certains solidité, permettant au bloc équipe de s’assoir sur un bon socle. Le gardien titulaire, du moins pour question d’âge, semble être Francesco Proietti Gaffi (classe 94, de retour d’un prêt en Lega Pro). Oui mais voila, les premiers matchs officiels n’ont pas réellement été satisfaisant et la hiérarchie pourrait très vite bouger : Lorenzo Zonfrelli (classe 95), Gabriele Marchegiani (classe 96) et le roumain Ionut Pop Alin (classe 97). Le mister va pouvoir se baser sur une défense expérimenté, avec notamment deux latéraux classe 95 : A gauche Massimo Sammartino et à droite le roumain Mihai Balasa. Derrière eux, Edoardo Masciengelo, Giacomo Montefalcone et Andrea Selvaggio (tous classe 96) attendront leur chance pour montrer leurs qualités. Mais c’est surtout dans l’axe central que la concurrence sera rude et de très haute qualité, avec 4 jeunes internationaux. L’italien U19 Gabriel Somma, les deux U18 Elio Capradossi et Arturo Calabresi, ainsi que le roumain U19 Deian Boldor. De quoi avoir du choix, pour un poste primordial.

Le retour à deux récupérateurs et un meneur de jeu

Alberto De Rossi repositionne son milieu de terrain avec deux joueurs à la récupération et un n°10. Devant la défense, on retrouve les deux classe 95 Luca Mazzitelli (en position de n°6, dont on dit le plus grand bien) avec Simone Battaglia (qui démarre la saison en tant que capitaine). La première alternative se nomme Matteo Adamo (jeune talent classe 96), avec Lorenzo Pellegrini, Lorenzo Shahinas et Andrei Tugui comme autres solutions. La pierre angulaire de ce système en 4-2-3-1 est sans conteste Francesco Di Mariano (classe 96), homme providentiel de ce début de saison (autant comme buteur que passeur), et dont Rudi Garcia pourrait poser son regard sur l’ex-joueur de Lecce.

Une attaque complémentaire et dynamique

Di Mariano aura de quoi alimenter en bons ballons deux ailiers rapides et techniques, mais également son buteur devant. A gauche, Jacopo Ferri veut s’imposer après une saison passée en demi-teinte, tandis que son pendant à droite sera le franco-camerounais Franck Njiki Tchoutou (qui s’entrainait avec le groupe pro de janvier à mai). Si le petit italien a plutôt un profil de jeu très vif avec un barycentre très bras, le jeune africain possède lui une carrure longiligne lui permettant d’éliminer assez facilement son adversaire avec ses passements de jambes. Ce dernier est sorti de son premier match avec un triplé, dont un magnifique premier but. Devant, la finition sera confié au très jeune Valerio Trani (seul classe 97 de l’effectif). En effet l’attaquant de l’Italie U17 a mis Alexis Ferrante (classe 95) sur le banc, qui a de ce fait été prêté à l’Aquila (où il rejoint Frediani et Ciciretti). Les alternatives seront là aussi nombreuses, avec le roumain Ionut Vina et Daniele Verde sur les côtés, ainsi que Lorenzo Musto en pointe. On y rajoutera Luca Damiani, Nicholas Muzzi et Tomasso Taviani. Enfin, le joker de luxe pourrait se nommer Federico Ricci (classe 94) qui pourrait faire la liaison entre le groupe pro et la Primavera, amenant une touche d’expérience en plus devant.