Site AS ROMA

Un derby pour s’assurer la Champions League

Auteur de 3 victoires lors des 4 derniers matchs à l’Olimpico, l’AS Roma reprend un peu de poil de la bête dans son stade. Quoi de mieux donc que d’affronter un derby, où il ne faudra surtout pas perdre, mais également tout faire pour l’emporter et être alors certain de terminer deuxième pour la seconde saison consécutive.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Tout le monde voit la Lazio favori et gagner ce derby »

« Comment va l’équipe ? L’équipe va bien, nous avons fait une bonne semaine de travail. Qui est favori ? Je pense que le favori est la Lazio, tous le disent. Ils disent que c’est l’équipe la plus forte, que nous sommes fatigués, que eux jouent le meilleur football d’Italie, qu’ils vont gagné le match. Nous ferons en sorte que mardi… le match n’a pas été décalé car ils ont joué 120 minutes ? Si c’est toujours lundi, nous ferons en sorte de faire déjouer les pronostics. Si l’approche change après la défaite du Napoli contre la Juventus ? Les deux équipes jouent sans faire de calcul. Nous jouerons pour gagner. Maicon est prêt ? Il reste un entraînement juste après, lui est revenu avec nous. Si aujourd’hui tout va bien, il sera convoqué. Si je peux changer de système de jeu ? Que puis-je répondre… tout est possible, j’ai mon idée et j’espère que tout ira bien. Si ce derby est plus important que le match aller ? Le match le plus important est toujours le prochain, la situation est différentes. Nous sommes seconds et nous entendons le rester, nous voulons gagner et bien finir la saison. La différence est que nous sommes en déplacement et nous à domicile, mais même dans ce cas nous aurons beaucoup de soutien, nous combattrons pour les tifosi.

« But irrégulier lors du Sampdoria-Lazio, après avoir pleuré lors du Lazio-Inter »

L’ossature du groupe est valide pour la saison prochaine ? On parlera du passé et du futur en fin de saison, pour l’heure c’est ni le moment de parler de la saison passée ni du futur. Je pense que ce petit match a son importance pour faire en sorte la concentration soit maximale. Il faut faire en sorte qu’il n’y ait pas besoin du dernier match. C’est une fantastique opportunité, nous sommes surs d’être au moins troisième, mais nous voulons être seconds. Demain nous ferons tout pour prendre les trois points, sans autre sentiment qu’une très grande envie de la part des joueurs et du club de faire le match idéal. La négativité autour de la Roma ? Cela nous donnera plus de force pour demain, la démonstration vient toujours du rectangle vert. Je peux seulement dire que demain il y aura deux équipes de haut niveau et le meilleur arbitre d’Italie et du monde, cela est bien parce que lors du dernier match la Lazio a gagné avec un but irrégulier, après avoir pleuré suite au Lazio-Inter. Nous serons à armes égales, le meilleur gagnera et cela sera à nous de démontrer que nous sommes les meilleurs. Si une victoire peut aider à reconquérir les tifosi et l’environnement ? Je fais mon métier, j’aime ce maillot et je ferais tout pour donner le meilleur de moi-même. Demain j’espère que nous serons tous ensembles : tifosi, dirigeants, staff et joueurs, dans l’optique de prendre les trois points et de fermer la saison. Cette opportunité doit être obtenu.

‘Avoir des joueurs nés à Rome est un avantage pour ce genre de match »

Si j’ai trouvé la clé pour éviter que les joueurs manquent encore le coche ? La réponse sera donnée lundi à 20h, je ne peux rien dire d’autre. Si arriver troisième change quelque chose ? Quand on fait un jeu, on le fait toujours de façon à arriver le plus haut possible. Le plus haut serait la seconde place. Les tifosi pensent que les romani peuvent être bloqué mentalement ? Il n’y a pas que les tifosi à s’interroger, les cerveaux sont en feu. C’est la beauté du derby, dans une ville où il y a deux équipes. Je pense qu’avoir des romani est un avantage, eux peuvent encore transmettre cela aux autres et leur envie de bien faire est importante. Le match le plus important depuis que je suis là ? Je ne pense pas, chaque match est important dans un championnat, et dans les compétitions comme les coupes où tout se joue sur un match pour obtenir le résultat. Pour ce n’est pas une finale, mais nous voulons faire en sorte que le match suivante ne compte pas. Puis nous parlerons plus tard, mais je ne pense pas que ce soit le match le plus important. C’est un des matchs que je fais et que je ferais à Rome avec enthousiasme et plaisir. Je me suis déjà exprimé, les joueurs le savent, nous faisons ce métier pour jouer ce genre de matchs, avec un objectif important. Nous sommes en « ritiro », light, comme vous l’avez appelé. Nous sommes très tranquilles, Je veux que le derby commence lundi à 18h, et pas avant dans les têtes ».

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 18 victoires, 13 nuls et 5 défaites (51 buts marqués et 28 encaissés). On constate souvent qu’en période de crise, les résultats sont régulièrement meilleurs en déplacement qu’à domicile, et cela semble se confirmer également pour l’AS Roma. En effet, la Louve reste sur une série en cours de 3 victoires, 9 nuls et 4 défaites sur les 16 derniers matchs à domicile (toutes compétitions confondues). En Serie A, cette série sur la même période est de 3 victoires, 7 nuls et 1 défaite. La Louve perd donc peu de matchs à domicile (une seule défaite depuis le début de saison) mais n’arrive pas à remporter régulièrement les trois points. Malgré tout, les hommes de Rudi Garcia reste sur 3 succès lors de leurs 4 dernières réceptions, et un total de 10 points sur 12 possibles. De façon général, le bilan à domicile en championnat est de 10 victoires, 7 nuls et 1 seul défaite (face à la Sampdoria). De quoi être optimiste sur le fait de ne pas perdre le derby ?

Rudi Garcia a révélé la liste des 26 joueurs qui ont été convoqué pour cette 37ème journée de Serie A, qui se jouera ce lundi à 18h contre la Lazio (BeIn Sports). L’infirmerie se vide petit à petit, puisque outre Kevin Strootman (genou, saison finie), seuls Leandro Castan, Daniele Verde et Gervinho sont absents. Ecarté des terrains depuis trois mois, Maicon fait son grand retour, tandis que Alessandro Florenzi a purgé son match de suspension. A noter les présences des jeunes Tonny Sanabria et Lorenzo Pellegrini.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Manolas et Yanga-Mbiwa, tandis que les couloirs seront pris par Florenzi et Holebas. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Keita. Devant, le trident devrait être composé de Ibarbo et Iturbe sur les côtés, avec Totti dans l’axe.

.

L’adversaire du jour

La Lazio réalise sa meilleure saison depuis bien longtemps. En effet, après 36 journées, es biancocesleste pointe à la 3ème place, avec 66 points. Le bilan global est de 20 victoires, 6 nuls et 10 défaites (pour 66 buts marqués et 34 encaissés, 3ème meilleur attaque et défense). Le bilan est logiquement un peu plus favorable à l’Olimpico, avec 12 victoires, 1 nul (Chievo, 1-1) et 5 défaites (Udinese, Juventus, Naples, Genoa, Inter). Les hommes du mister Pioli ont su faire un retour tonitruant entre la mi-février et la mi-avril, avec une série de 8 victoires consécutives en championnat (soit 24 points), alors que la Roma en a pris 11 sur la même période.

Sur le mercato, l’effectif de la Lazio s’est renforcé, puisque seuls Helder Postiga (reparti à Valence) et Biava (fin de contrat, parti à l’Atalanta) ont quitté le navière. Côté arrivé, le plus gros transfert est De Vrij, arrivé de Feyenoord contre la somme de 7,5 millions d’euros. Le latéral Basta arrive lui de l’Udinese, tandis que Parolo vient renforcer le milieu en provenance de Parma. La belle affaire vient de la personne de Djordjevic, arrivé gratuit du FC Nantes. Autre transfert gratuit, l’arrière gauche hollandais Braafheid qui débarque de Hoffenheim. Lors de ce mercato de janvier, Gonzalez a rejoint le Torino, pendant que Mauricio (Sporting) et Perea (retour prêt de Perugia) sont arrivés.

L’équipe sera composé demain de Marchetti dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 4 joueurs, où l’on retrouvera Basta, De Vrij, Gentiletti et Lulic. Les 2 milieux de terrain seront composés par Cataldi et Parolo. Enfin devant, Klose évoluera en pointe, soutenu par Mauri dans l’axe, avec Candreva et Anderson sur les côtés.

.

Le joueur à suivre

Felipe Anderson : Du Flop au Top. Arrivé en provenance du FC Santos le 9 juillet 2013, Anderson n’était pas aussi connu que son coéquipier de l’époque Neymar, mais les observateurs le considéraient au moins aussi fort que l’actuel joueur du FC Barcelone. N’arrivant cependant pas avec des stats impressionnantes, 9 buts en 110 matchs, le brésilien de 22 ans connaîtra beaucoup de difficulté sa première saison, autant physique que d’adaptation. En effet, il ne disputera que 13 matchs de Serie A, sans marquer le moindre but. Il jouera également 5 matchs en Europa League, avec un but. Mais c’est cette saison qu’il va complètement exploser. Profitant d’une blessure de Candreva et de la mise à l’écart de Keita, l’ailier va alors se faire une place. Actuellement, il en est à 30 matchs de championnat, pour 10 buts (dont un lors du derby aller) et 7 passes décisives. Malgré tout, Anderson peine un peu à retrouver sa flamboyance depuis quelques semaines, et ne fait plus autant la différence. Ce lundi, la comparaison se fera forcément avec Juan Manuel Iturbe, connaissant une trajectoire totalement opposé : 8 buts et 4 passes décisives la saison passée (en 33 matchs), pour 1 but et 1 passe D cette saison en 25 matchs. L’argentin de 21 ans aura régulièrement été stoppé par des blessures, notamment celle survenant face au CSKA Moscou, alors qu’il marque un but et sert deux passes décisives en 25 minutes.

.

Les dernières confrontations

2014/2015 AS Roma 2-2 Lazio (Totti x2)
2013/2014 Lazio 0-0 AS Roma
2013/2014 AS Roma 2-0 Lazio (Balzaretti, Ljajic)
2012/2013 AS Roma 1-1 Lazio
2012/2013 Lazio 3-2 AS Roma (Lamela, Pjanic)
2011/2012 AS Roma 1-2 Lazio (Borini)
2011/2012 Lazio 2-1 AS Roma (Osvaldo)
2010/2011 AS Roma 2-0 Lazio (Totti x2)
2010/2011 Lazio 0-2 AS Roma (Borriello, Vucinic)
2009/2010 Lazio 1-2 AS Roma (Vucinic x2)
2009/2010 AS Roma 1-0 Lazio (Cassetti)
2008/2009 Lazio 4-2 AS Roma (Mexes, Vucinic)
2008/2009 AS Roma 1-0 Lazio (Baptista)
2007/2008 Lazio 3-2 AS Roma (Taddei, Perrotta)
2007/2008 AS Roma 3-2 Lazio (Vucinic, Mancini, Perrotta)
2006/2007 AS Roma 0-0 Lazio
2006/2007 Lazio 3-0 AS Roma
2005/2006 Lazio 0-2 AS Roma (Taddei, Aquilani)
2005/2006 AS Roma 1-1 Lazio (Totti)
2004/2005 AS Roma 0-0 Lazio
2004/2005 Lazio 3-1 AS Roma (Cassano)
2003/2004 Lazio 1-1 AS Roma (Totti)
2003/2004 AS Roma 2-0 Lazio (Mancini, Emerson)
2002/2003 AS Roma 1-1 Lazio (Cassano)
2002/2003 Lazio 2-2 AS Roma (Delvecchio, Batistuta)
2001/2002 Lazio 1-5 AS Roma (Montella x4, Totti)
2001/2002 AS Roma 2-0 Lazio (Delvecchio, Totti)
2000/2001 AS Roma 2-2 Lazio (Batistuta, Delvecchio)
2000/2001 Lazio 0-1 AS Roma (Negro csc)

Voici les 29 dernières rencontres qui ont opposé l’AS Roma à la Lazio. Le bilan pour les giallorossi est de 12 victoires, 10 matchs nuls et 7 défaites. Un bilan global assez largement à l’avantage de la Louve donc. Un bilan a fortement relativiser : En effet sur ces 7 victoires laziale, 6 ont été acquises lorsque les biancoceleste évoluaient à domicile. Tandis que sur ces 12 victoires romanisti, 5 ont été remporté lorsque la Louve évoluait à l’extérieur. Cela montre donc quand même l’importance de jouer ce derby « à domicile ».
A noter que Francesco Totti est le joueur qui a joué le plus de derby (40, dont 35 en championnat), mais aussi à en avoir gagné le plus (13, dont 11 en championnat). Avec 11 buts lors du derby en Serie A, le Capitano a distancé lors du match aller, grâce à son doublé, Marco Delvecchio et Dino Da Costa.
Dans l’histoire de tous les derby, l’AS Roma a obtenu 58 victoires, 60 nuls et 43 défaites toutes compétitions confondues (48 succès, 57 nuls et 38 défaits en championnat). A noter que cela marche souvent par séries. Au début du siècle, la Louve a enchainé une série de 8 victoires de suites. Après un partage équilibré, la Roma a ensuite gagné 5 matchs de suite (notamment sous l’ère Ranieri), dont 4 en championnat. Puis la Lazio l’a emporté à trois reprises consécutives. Actuellement, les romanisti n’ont pas perdu un seul des 4 derniers derby, mais avec 3 nuls cependant.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Nicola Rizzoli. Cet arbitre a dirigé à 29 reprises l’AS Roma pour un bilan de 11 victoires, 11 nuls et 7 défaites. La dernière victoire remonte à avril 2015, avec la victoire à la maison face au Napoli (1-0, Pjanic), et avant en mars 2014 avec un succès à Sassuolo (et la polémique du penalty accordé, puis annulé aux neroverde). A l’inverse, la dernière défaite remonte au mois de janvier 2014, avec le revers 3-0 sur la pelouse de la Juventus. Cette saison, il a dirigé le 0-0 à la Sampdoria, et le 0-0 contre le Milan AC à l’Olimpico.
Concernant les derby, il a dirigé le 0-0 de la saison 2006/2007, et le succès 1-0 (avec le but de Cassetti) en 2009/2010.

 

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Florenzi-Manolas-Mapou-Holebas
De Rossi
Nainggolan-Keita

Iturbe-Totti-Ibarbo

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Balzaretti, Maicon, Cole, Astori, Paredes, Pellegrini, Uçan, Pjanic, Doumbia, Ljajic, Verde, Sanabria.
Blessé(s): Castan, Strootman, Spolli, Gervinho.
Suspendu(s): /

Lazio (4-3-3): Marchetti; Basta, De Vrij, Gentiletti, Lulic; Cataldi, Parolo; Anderson, Mauri, Candreva; Klose.