Un derby, ça se gagne

Suite aux 2 défaites face à l’Udinese et Parme (malgré l’ouverture du score), l’AS Roma s’est bien repris en venant à bout de Palerme, sur le score de 4-1. C’est fort de cette large victoire que les giallorossi arrivent face à ce derby. Le message est clair : lever l’affront des 2 défaites de la saison passée, ce qui permettrait de doubler les adversaires du jour au classement.


Du côté de Trigoria

Le début de saison de l’AS Roma est claire à demi-teinte. En effet les rencontres où la Louve a su prendre l’avantage de 1 ou 2 buts d’avance, pour finalement perdre, on laissé des traces autant mentalement qu’au niveau du classement. Malgré tout, les giallorossi reste sur une victoire convaincante face à Palerme (4-1) et pointe à une 6ème place qui laisse présagé un futur intéressante. En effet ce derby s’annonce comme un véritable tournant : La Lazio prendrait 5 poins d’avance en cas de victoire, tandis que la Roma dépasserait son adversaire du jour avec une victoire. Les romanisti doivent donc prouver à leurs tifosi que les défaites face à l’Udinese et Parme ne font, non seulement, que parti du passé mais également que les joueurs ont su apprendre de leurs erreurs. L’équipe coaché par Zeman devra donc continuer sur sa lancée offensive, tout en sachant contrôler ses errements défensifs. La prestation face à l’Inter reste actuellement la seule référence, et attend ce dimanche une véritable confirmation, permettant enfin cette réelle communion entre l’équipe et les tifosi, qui n’est pour l’heure jamais arrivé depuis le changement de propriétaires.

Zdenek Zeman pourra compter sur un groupe quasiment au complet. En effet les seuls absents se nomment Lobont, et Destro (suspendu). Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Bazlaretti, Burdisso, Marquinhos et Piris. Au milieu De Rossi retrouvera une place de milieu axial, avec Bradley et Florenzi à ses côtés. Osvaldo occupera l’axe de l’attaque, Totti sera à gauche et Lamela sera en charge du flanc droit.


Du côté de Formello

La Lazio a misé lors de cette inter-saison sur la stabilité. En effet l’effectif a très peu bougé, et les rares mouvements côté arrivée sont à noter du côté de la Ligue 1 : Ederson (Lyon) et Ciani (Bordeaux). Pour le reste, l’équipe est la même que la saison précédente, avec une équipe qui reste sur deux saisons très intéressantes, finissant au pied de la zone Champions League. On notera quelques intégrations de jeunes de la Primavera comme Cavanda et Onazi. Mais la principale recrue n’est autre que le nouvel entraineur Petkovic arrivé du championnat suisse, et véritable attraction du championnat italien.

La Lazio connait un début de saison en demi-teinte. En effet les biancoceleste avait notamment commencé le championnat par 3 victoires en autant de matchs. Les 2 défaites suivants face au Genoa et Naples, ne les avaient pas empêchés de ré-enchainer par 3 victoires de suite. Soit un bilan honorable de 15 points sur 21 possibles. Cependant, la Lazio reste actuellement sur 3 matchs sans victoire en Série A, dont 2 défaites. Une période délicate, qui a été très légèrement balayé par la facile victoire face au Pana en Europa League. C’est donc dans une dynamique de montagnes russes que la Lazio arrive en condition pour ce derby.

L’équipe sera composée demain de Marchetti; la défense sera constituée par Konko, Biava, Dias et Lulic; Ledesma aura le rôle de sentinelle devant la défense; Le milieu à 4 sera composé de Candreva, Gonzales, Hernanes et Mauri. Klose sera le seul attaquant en pointe.


Les clés du match

L’arme fatale de la Lazio est très facile à trouver : l’axe Hernanes-Klose. En effet le milieu de terrain giallorosso devra se montrer « travailleur » pour réussir à stopper la relation entre ses 2 joueurs. La charnière centrale giallorossa se devra également de ne pas lâcher Klose d’une semelle. Il ne faudra cependant pas mettre de côté les autres milieux de terrain laziale, capable d’apporter le danger à tout moment, comme Ledesma, Candreva ou Mauri. Il y aura également des duels de couloirs entre Balzaretti-Konko et Lulic-Piris. Un match qui devrait se montrer donc très tactique dans toutes les parties du terrain.


Les dernières confrontations

2011/2012 AS Roma 1-2 Lazio (Borini)
2011/2012 Lazio 2-1 AS Roma (Osvaldo)
2010/2011 AS Roma 2-0 Lazio (Totti x2)
2010/2011 AS Roma 2-1 Lazio (Borriello, Simplicio) [Coppa Italia]
2010/2011 Lazio 0-2 AS Roma (Borriello, Vucinic)
2009/2010 Lazio 1-2 AS Roma (Vucinic x2)
2009/2010 AS Roma 1-0 Lazio (Cassetti)
2008/2009 Lazio 4-2 AS Roma (Mexes, Vucinic)
2008/2009 AS Roma 1-0 Lazio (Baptista)
2007/2008 Lazio 3-2 AS Roma (Taddei, Perrotta)
2007/2008 AS Roma 3-2 Lazio (Vucinic, Mancini, Perrotta)
2006/2007 AS Roma 0-0 Lazio
2006/2007 Lazio 3-0 AS Roma
2005/2006 Lazio 0-2 AS Roma (Taddei, Aquilani)
2005/2006 AS Roma 1-1 Lazio (Totti)
2004/2005 AS Roma 0-0 Lazio
2004/2005 Lazio 3-1 AS Roma (Cassano)
2003/2004 Lazio 1-1 AS Roma (Totti)
2003/2004 AS Roma 2-0 Lazio (Mancini, Emerson)
2002/2003 AS Roma 1-1 Lazio (Cassano)
2002/2003 Lazio 2-2 AS Roma (Delvecchio, Batistuta)
2001/2002 Lazio 1-5 AS Roma  (Montella x4, Totti)
2001/2002 AS Roma 2-0 Lazio (Delvecchio, Totti)
2000/2001 AS Roma 2-2 Lazio (Batistuta, Delvecchio)
2000/2001 Lazio 0-1 AS Roma (Negro csc)
1999/2000 Lazio 2-1 AS Roma (Montella)
1999/2000 AS Roma 4-1 Lazio (Delvecchio x2, Montella x2)
1998/1999 AS Roma 3-1 Lazio (Delvecchio x2, Totti)
1998/1999 Lazio 3-3 AS Roma (Delevcchio x2, Totti)

Voici les 29 dernières rencontres qui ont opposé l’AS Roma à la Lazio (dont vous pouvez retrouver les meilleurs rencontres ici). Le bilan pour les giallorossi est de 14 victoires, 8 matchs nuls et 6 défaites. Un bilan global assez largement à l’avantage de la Louve donc. Un bilan a fortement relativiser : En effet sur ces 6 victoires laziale, 6 ont été acquises lorsque les biancoceleste évoluaient à domicile. Tandis que sur ces 14 victoires, seulement 4 ont été obtenu lorsque la Lazio évoluait à domicile (mais dont 2 ont été obtenu lors des 3 dernières saisons. A noter que le dernier match nul remonte à la saison 2006/2007, sur un score de 0-0.

A noter que sur ces 29 matchs on retrouve 8 buts de Delvecchio et Totti, suivi par 6 buts de Montella.

Dans l’histoire de tous les derby, l’AS Roma a obtenu 50 victoires, 55 nuls et 36 défaites.

Le duel du match

Erik Lamela Pablo Osvaldo / Hernanes Miroslav Klose : S’il ne faut pas mettre de côté l’éternel Francesco Totti, le duel de ce match semble clairement être un duo : Lamela-Osvaldo VS Hernanes-Klose. 13 buts pour ce tandem giallorosso, et 11 buts côté biancoceleste. Pour faire simple, sur les 2 derby de la saison passée, Osvaldo a mis 1 but, Klose 1 but et Hernanes 2 (certes les 2 sur penalty). En effet seul Lamela n’a pas inscrit le moindre but en derby l’an passé sur ces 4 joueurs. Mais en vue de ce début de saison, l’argentin de 20 ans est peut-être le favori pour inscrire de son emprunte ce derby. En effet l’ex-joueur de River a déjà inscrit 7 buts en 11 journées, dont 6 lors des 5 dernières journées. Mais le ratio d’Osvaldo reste tout à fait honorable, avec 6 buts en 7 matchs disputés lors de ce début de saison, ce qui en fait de très loin le duo le plus prolifique de Série A. Si le duo Hernanes-Klose est un peu en déclin sur ces derniers matchs, il n’est surtout pas à sous-estimer. En effet Hernanes s’est fait un plaisir de briller lors de chaque derby depuis son arrivée en Italie, et Klose n’a besoin que d’une demi-occasion pour marquer un but. On pourra retenir quelques duels à distance importants comme : De Rossi-Ledesma ou Castan-Dias. Toujours est-il que dans un derby, outre les individualités, le comportement collectif prime par-dessus tout


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Gianluca Rocchi. Cet arbitre a dirigé 2 derby dans sa carrière, pour 2 derby victorieux côté giallorosso (3-2 en 2008 avec un but de Baptista, et 3-2 en 2007 avec 3 buts de Vucinic, Mancini et Perrotta). Le bilan global de la Louve avec cet arbitre est de 10 victoires, 8 nuls et 6 défaites ; tandis que côté biancocelesti il est de 6 victoires, 5 nuls et 8 défaites.


Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Goicoechea
Piris-Marquinhos-Burdisso-Balzarzetti

Bradley-De Rossi-Florenzi
Lamela-Osvaldo-Totti

Remplaçants: Svedkauskas, Castan, Taddei, Dodo, Romagnoli, Marquinho, Perrotta, Tachtsidis, Pjanic, Nico Lopez, Tallo.
Blessés: Lobont, Stekelenburg.
Suspendu: Destro.
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio

Parma (4-1-4-1): Marchetti; Konko, Biava, Dias, Lulic; Ledesma; Candreva, Gonzales, Hernanes, Mauri; Klose.