Site AS ROMA

Un déplacement à « haut-risque »

Après les trois matchs nuls des dernières semaines, ce déplacement à Bergame s’annonce donc à haut risque. D’abord parce que le besoin de victoire se fait grandement sentir, sur une pelouse jamais évidente à jouer, mais aussi car les 2 000 tifosi romanisti présents seront surveillés de près en vue des prochains déplacements de la saison.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Toujours difficile de prendre des points à Bergame »

« Atalanta ? C’est un stade difficile à aller jouer. A Bergame c’est un peu comme aller à Udine. L’Atalanta est une équipe qui joue bien à domicile, où elle fait toujours des résultats. Nous le savons et nous devrons faire plus, nous devrons faire notre jeu. Nous irons là-bas pour gagner, pas pour autre chose. La démission de Galliani ? (qui pourrait finalement rester, ndlr) Je vois le championnat italien avec beaucoup d’équipes de qualité. Cela signifie que tous ces clubs travaillent très bien, de l’entraineur aux joueurs en passant par la societa. Les trois équipes en Champions peuvent toutes passer en 1/8, cela signifie qu’ils travaillent bien. Les compliments de Pallotta ? C’est un honneur d’entendre le Président parler ainsi. Cela donne encore plus l’envie d’être au haut niveau. Comment va le groupe ? Nous avons gagné 10 matchs, puis fait 3 nuls. Nous n’avons jamais perdu, nous sommes la meilleure défense d’Europe, nous avons toujours marqué au moins 1 but à part contre Cagliari. Mais pour moi c’est encore plus important de bien jouer. Les statistiques contre Cagliari sont peut-être les meilleures depuis le début de saison. Nous devons améliorer certaines choses, surtout sur les coups de pied arrêté et nous avons travaillé cela. Ma confiance est totale en mes joueurs, et la leur est aussi maximale. Nous avons faim et grande envie de bien faire, de bien jouer. Je suis tranquille et il me semble que les joueurs le soient aussi, ils sont très motivés, comme leur entraineur.

« Destro a besoin de retrouver sa condition physique, mais pas prêt pour être titulaire »

Certains joueurs n’étaient pas au mieux contre Cagliari ? Oui, mais cela a été une semaine quasi normale, même si nous avons eu un jour de moins pour travailler. Le problème n’était pas que les joueurs n’avaient pas travaillé ici à Trigoria, mais de ceux qui avaient joué trop en équipe nationale ou ceux qui ne c’étaient pas entrainé car ils étaient blessés. Cette semaine s’est bien passé. Nous avons fait un travail de récupération pour certains, un peu plus fort pour les autres. J’ai vu un enthousiasme et une qualité intéressante. Le groupe est uni et est prêt à donner le maximum. La possibilité d’associer Totti et Destro ? Je n’ai pas pensé à cette chose parce que Francesco ne sera pas avec nous à Bergame, pendant que Mattia a joué aujourd’hui avec la Primavera parce qu’il a besoin de jouer. Cela veut dire qu’il est guéri sur le plan médical et maintenant il doit travailler sa forme physique. C’est pour cela qu’il a joué aujourd’hui, car il s’entraine avec beaucoup d’engagement mais cela ne remplace pas les matchs. Le manque de finition peut amener un problème psychologique ? Non, il faut seulement travailler plus et donner confiance aux joueurs. Nous ne devons rien faire de plus. Il faut accepter que les attaquants puissent avoir un passage à vide. Nous devons penser à notre jeu collectif plutôt qu’à la possibilité de marquer. Puis cela est différent pour nous, car tout le monde peut marquer. Nous avons seulement un problème d’efficacité et nous travaillons sur cela. Nous devons aussi avoir un peu de chance, les joueurs ont confiance et pour moi ce n’est pas un problème. Le déplacement des 2 000 tifosi romanisti sous surveillance ? Vous savez ce que je pense. Le football est une fête et quand on supporte son équipe c‘est pour donner le meilleur pour l’équipe, pas pour autre chose. On m’a parlé de la rivalité entre les tifosi de l’Atalanta et de la Roma, mais c‘est toujours un bon moment pour commencer à faire les choses avec plus de respect. Dans tous les stades du monde nous devons avoir la possibilité d’y aller avec les enfants, en sachant respecter l’adversaire. J’espère qu de la part de l’Atalanta et de nos tifosi il y aura une réflexion intelligente pour supporter seulement son équipe, et rien de plus. Destro peut démarrer titulaire ? Non.

« Les joueurs sous la menace de suspension doivent jouer normalement »

5 joueurs sous la menace de suspension ? Cela n’a pas d’importance. Ici c’est différent de la France, où tu es suspendu dans le cas où tu prends 3 cartons jaunes en 10 matchs, et ensuite cela est remis à zéro. Il ne faut pas y penser et jouer de manière normale. Nous devons jouer avec la juste agressivité. Mais cela serait une bonne idée de ne pas prendre de carton. Penser trop loin est la meilleure façon de se rater sur le match qui arrive, qui est toujours le plus important. Possibilité de devenir le « Ferguson de la Roma », comme l’a dit Pallotta ? Cela est forcément lié aux résultats, et c’est normal. Je connais la règle du jeu, mais cette parole motive encore plus. Cela donne l’envie de faire encore plus, surtout pour la Roma, pas seulement pour le Président. Je suis très heureux d’être ici, de travailler ici, j’ai un très bon rapport avec la societa et les joueurs. C’est la chose la plus importante : Travailler dans une ambiance honnête et de qualité. La qualité des rapports existent ici et c’est toujours important de transmettre l’envie d’aider les autres et donner le meilleur. Burdisso a dit qu’il pourrait partir en janvier ? Mon idée est de gagner à Bergame. Ce n’est pas le moment de parler de mercato. Toutes les choses que je lis sont fausses, nous n’avons pas encore parlé avec Sabatini et nous le ferons plus tard. Pour le moment il n’y a rien. J’ai un effectif qui me plait, on ne peut pas être seconde sans avoir un effectif de qualité. Nous avons de l’expérience et des jeunes joueurs, c’est un effectif qui donne le meilleur et qui peut encore faire mieux. Pour le moment nous devons travailler fort, sans penser au mercato de janvier. Le fait de ne plus être leader peut changer quelque chose mentalement ? Lors du dernier match nous avons pris un point sur le 3ème et le 5ème. Le 4ème a fait match nul, comme nous. Nous avons perdu seulement la première place, qui n’est pas notre objectif. La première place est une belle chose qui était le mérite de la Roma. Notre objectif est de retrouver l’Europe, et gagner des points sur ceux qui ont cet objectif. Peut-être que cela est une bonne chose d’être second. Je pense à l’environnement et aujourd’hui on ne m’a pas parlé de Scudetto. c’est peut-être une bonne chose pour nous. Nous avons l’ambition de terminer le plus haut possible. Ensuite nous verrons lors du sprint final où nous sommes par rapport à nos concurrents ».

.

Du côté de Trigoria

10 victoires et 3 matchs nuls en 13 rencontres. Un bilan littéralement exceptionnel, et pourtant on ressent une sorte de crise durant cette semaine. Plutôt logique quand on passe de l’euphorie des victoires, à une série de trois matchs sans la moindre victoire. Cependant, il ne faut pas perdre de vue le fait que la Louve possède de loin la meilleure défense européenne, avec seulement trois buts concédés, mais qu’elle reste surtout toujours invaincu jusqu’ici. Si la victoire n’est pas arrivée contre Sassuolo et Cagliari, on peut se dire que ces matchs les saison dernières auraient sûrement abouti à une défaite au final. Malgré tout, la Roma reste à seulement un point derrière la Juventus, et a la possibilité ce week end de relancer la machine, avec aussi l’optique de distancer les suivants. Si l’AS Roma s’en est bien sorti de deux déplacements très compliqués face à l’Udinese (victoire 1-0) et le Torino (nul 1-1), il faudra être de nouveau attentif sur la pelouse de l’Atalanta, qui est quasi imprenable sur son terrain.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la quatorzième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 15h contre l’Atalanta. Le mister français a appelé 23 joueurs, qui est à l’identique de celui contre Cagliari. Parmi les absents on retrouve Francesco Totti (qui devrait faire son retour le week end prochain), Vasilis Torosidis, Federico Balzaretti (tous deux touché à l’adducteur) et Marco Borriello (un peu juste physiquement). Mattia Destro est convoqué pour la seconde fois, suite à son doublé avec la Primavera, tandis que Di Mariano est de nouveau de la partie.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Burdisso, avec Maicon à droite et Dodo à gauche. De Rossi évoluera devant la défense, avec la paire Pjanic et Strootman qui s’occuperont de la création du jeu au milieu. Devant, Ljajic évoluera de nouveau en faux 9, avec Florenzi et Gervinho autour de lui.

.

L’adversaire du jour

L’Atalanta réalise un début de saison honorable, avec une 10ème place la situant en plein milieu du classement. On distingue cependant une différence importante entre leur parcours à domicile et à l’extérieur. En effet les neroazzurri ont pris 13 points sur 18 possibles (4 victoires, 1 nul et 1 défaites) dans leur antre, tandis qu’ils n’en ont pris que 3 sur 21 possibles loin de leur stade (1 victoire et 6 défaites). Cela montre bien à quel point ce déplacement ne sera pas une partie de blessure, où seul la Fiorentina a réussi à aller gagner et où l’Inter a ramené le point du nul. L’Atalanta ne possède que la 6ème meilleure attaque de Serie A et la 8ème meilleure défense italienne.

Sur le mercato, l’effectif de l’Atalanta n’a quasiment pas bougé entre la saison dernière et celle-ci. En effet, on ne compte que deux départs importants, en la personne de Biondini (Genoa) et Radovanovic (Chievo), tandis qu’ils ont été composé par deux arrivées intéressantes : Yepes (Milan) et Migliaccio (Fiorentina). L’Atalanta continue notamment de miser sur son côté formateur.

Le mister Colantuono devra faire avec une infirmerie bien pleine : Raimondi, Yepes, Lucchini, Giorgi, Nica, Bellini et Stendardo.

L’équipe sera composé demain de Consigli dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera Scaloni, Canini,  Cazzola et Del Grosso. Le milieu à 4 sera constitué de Bonaventura, Carmona, Cigarini et Brivio. Devant, Denis évoluera en pointe et sera soutenu par Moralez.

.

Les dernières confrontations


2000-2001: Atalanta 0-2 AS Roma (Delvecchio, Tommasi)
2001-2002: Atalanta 1-1 AS Roma (Assunçao)
2002-2003: Atalanta 2-1 AS Roma (Totti)
2004-2005: Atalanta 0-1 AS Roma (Cassano
2006-2007: Atalanta 2-1 AS Roma (Perrotta)
2007-2008: Atalanta 1-2 AS Roma (Totti, Mancini)
2008-2009: Atalanta 3-0 AS Roma
2009-2010: Atalanta 1-2 AS Roma (Vucinic, Perrotta)
2011-2012: Atalanta 4-1 AS Roma (Borini)
2012-2013: Atalanta 2-3 AS Roma (Marquinho, Pjanic, Torosidis)

Sur la pelouse de l’Atalanta, le bilan de l’AS Roma lors des 9 dernières rencontres est plutôt équilibré, avec 5 victoires, 1 nuls et 4 défaites. On constate que depuis un moment, chaque saison le score s’inverse de façon totalement opposée. On se souvient de la victoire 3-2 lors de la saison passée, avec une rencontre disputée sous une tempête de neige. On espère donc que cette spirale va se stopper, et voir enfin une série de deux victoires consécutives à Bergame…

.

Le duel du match

Alessandro Florenzi / Luca Cigarini : Le duel entre l’éternel talent, et le jeune talent prometteur. Habitué des équipes nationales italienne dans sa jeunesse, Cigarini n’a jamais réussi à exprimer tout le potentiel qu’il pouvait avoir. International U21, disputant même les JO avec l’Italie en 2008. Oui mais voila, malgré de bonnes saisons à Parme, l’Atalanta puis Naples, le milieu de terrain italien n’a jamais explosé. Il y a 2 ans il tente même une expérience au FC Seville qui s’annoncera comme un fiasco. Il décide alors de revenir à l’Atalanta pour une deuxième jeunesse. Cela sera payant, puisque l’an passé, suite à la blessure de Marchisio, il se voit appelé par Prandelli. Pilier de son équipe du haut de ses 27 ans, c’est un peu une seconde carrière qui débute pour lui. Demain, il sera assurément la pièce maitresse du milieu de terrain de son équipe, et l’homme qui faudra à tout prix bloquer. Florenzi à lui une trajectoire un peu opposé. En Primavera Roma il y a moins de deux, peu croyait à son explosion, mais surtout aussi rapidement. Excellent à Crotone en 2011/2012, où il est élu meilleur jeune de Série B et inscrit un total de 11 buts, il explose sous Zeman a saison passée en bousculant la hiérarchie. Il continue sur sa lancée avec Garcia, où il grimpe d’un cran avec une position d’ailier dans le trident offensif, et un statut actuel de « capocanoniere » avec 4 buts en 13 rencontres.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Antonio Damato. Le bilan global de la Louve avec cet arbitre est de 9 victoires, 2 nuls et 7 défaites, en 18 matchs. Les deux matchs de la saison passée se conclurent par deux défaites, sur la pelouse de Parma (3-2) et à Catane (1-0). Au rayon des mauvais souvenirs on retrouve aussi la défaite du Scudetto face à la Samp le 25 avril 2010, mais également le fameux 4-1 d’il y a deux saisons à Bergame. Côté Atalanta, le bilan est archi-positif avec 5 victoires et 2 nuls.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Dodo
De Rossi
Pjanic-Strootman

Florenzi-Ljajic-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Romagnoli, Burdisso Jedvaj, Bradley, Taddei, F. Ricci, Marquinho, Di Mariano, Caprari, Destro.
Blessé(s): Totti, Torosidis, Balzaretti, Borriello.
Suspendu: /
Diffidati: Maicon, De Rossi, Strootman, Pjanic, Florenzi.
Choix technique: Julio Sergio.

Cagliari (4-4-1-1): Consigli; Scaloni, Canini, Cazzola, Del Grosso; Bonaventura, Carmona, Cigarini, Brivio; Moralez; Denis.