Un choc pour enfin décoller cette saison

L’AS Roma de Zdenek Zeman version 2012/2013 va effectuer son premier déplacement, avec la première de Destro, ce dimanche soir (20h45) face à l’Internazionale. Un premier choc opposant deux outsiders au Scudetto, et dont le vainqueur pourrait prendre un ascendant psychologique.

La forme du moment

Si huit joueurs sont arrivés cet été, l’équipe de base ne semble finalement pas avoir bougé tant que ça. En effet c’est principalement dans le secteur défensif où la mue a été la plus impressionnante, mais cela était fort nécessaire. Les deux principales garanties se nomment Balzaretti à gauche et Castan dans l’axe. Piris à droite semble avoir lever certains doutes dans les derniers matchs amicaux, tandis que Dodô et Marquinhos auront tout à prouver. Au milieu, Bradley arrive dans la peau d’un titulaire, tandis que Tachtisdis arrive avec encore tout à apprendre. On notera le retour de prêt de Florenzi, élu meilleur jeune de Série B l’an passé. Enfin, devant Destro a compensé numériquement le départ de Borini, pendant que Nico Lopez est monté de la Primavera à l’équipe première. Le départ de Bojan dans les derniers jours du mercato aura étonné, celui de Borriello aura soulagé.

La préparation s’est passée de la meilleure des façons possible puisque le bilan a été de neuf victoires en neuf matchs. Les giallorossi ont marqué 43 buts et n’en ont encaissé que 3. Le capocannoniere a été Osvaldo avec 8 buts, suivi par Destro à 6 buts. On retiendra notamment le succès 2-1 sur le terrain du Rapid Vienne, la victoire 2-1 contre Liverpool, et enfin une large victoire face à l’Aris Salonique sur le score de 3-0. On signalera notamment le trio Balzaretti-Pjanic-Totti qui a semblé très en forme.
Le début de championnat a été un peu plus difficile, face à une solide équipe de Catane disposant déjà de tout ses automatismes (peu de changements dans l’effectif). Un score de 2-2 qui laisse les tifosi sur leur faim. Il est difficile de tirer des conclusions de ce match, où au moins un des deux buts adverse étaient hors-jeu, et lors duquel la forme physique n’était pas encore optimale.

C’est avec un groupe au quasi complet que le mister boemo aborde ce déplacement en terre intériste. En effet seul Dodô (toujours trop juste) et Bradley (touché à la cuisse) manquent à l’appel. Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix technique comme Nego, Guberti, Perrotta et Julio Sergio. Destro fera sa première apparition officielle et Tallo est pour la première fois convoqué.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Balzaretti, Castan, Burdisso et Piris. Un changement aura lieu au milieu. Si Pjanic et De Rossi ont leur place assurée, le dernier césame se dispute entre Tachtsidis et Florenzi, ce qui pourrait faire changer la position du Capitan Futuro. Devant on retrouvera Osvaldo en pointe, avec Totti qui jouera en soutien sur sa gauche, et un ballotage Lamela/Destro à droite. Le premier offre plus de qualités techniques, tandis que le second pourrait apporter son impact physique et son sens du but.

L’adversaire du jour

L’Internazionale réalise sa mutation, avec un nouveau cycle. En effet le président Morratti n’a pas hésité à mettre ses anciennes gloires (vainqueur de l’historique triplé) à la porte : Exit Julio Cesar, Lucio ou encore Maicon, auquel on y ajoutera Pazzini parti au Milan. Le recrutement a été cependant de qualité et réalisé en deux phases : d’abord très rapidement avec les arrivées d’Handanovic (Udinese), Silvestre (Catane) ; puis ces derniers jours avec Perreira (Porto), Gargano (Naples) et Cassano (Milan). Une équipe donc de qualité, mais qui manquera probablement d’automatismes dans les premières rencontres. L’Inter sera cependant peut-être plus en jambe, puisqu’elle a disputé un tour préliminaire d’Europa League, face à une faible équipe. Les neroazzurri ont eu bien démarré en battant Pescara 3-0. Cependant on peu douter de la valeur de ce score, tant l’équipe toscane semble avoir un niveau inquiétant défensivement et offensivement.

Andrea Stramaccioni (ex-entraineur des Allievi de l’AS Roma) pourra compter sur l’ensemble de ses recrues, à l’exception d’Handanovic pas encore remis. Il devra également faire sans Chivu, Stankovic, Alvarez, Obi, Mariga et Mudingayi.

L’équipe sera composée demain de Castellazzi dans la cage ; la défense sera constituée de gauche à droite de Perreira, Silvestre, Ranocchia et Zanetti. Au milieu le trident est composé de Guarin, Cambiasso et Gargano. Enfin le trio offensif verra Sneijder et Palacio jouer en soutien de Milito, avec Cassano qui démarrera sur le banc.

Les clés du match

La clé du match pourrait venir de la partie droite de la défense neroazzurro, avec Zanetti et Ranocchia qui ne sont pas connus pour leur grande pointe de vitesse. Les montées et dédoublements de Balzaretti dans le dos de Totti pourraient alors s’avérer payants. On notera aussi le duel au milieu avec un alliage de chaque côté de puissance physique et technique. La paire défensive Burdisso-Castan ne devra pas lâcher d’une semelle Milito, tandis que De Rossi et/ou Tachtsidis devront marquer à la culotte Sneijder et Palacio. Les appels dans la profondeur d’Osvaldo pourraient aussi désarçonner une charnière centrale manquant de rapidité. Enfin, il faudra profiter du gardien intériste, qui ne donne pas énormément de garanties.

Les dernières confrontations

2005-2006: Inter 2-3 Roma (Montella, Totti, Totti)
2006-2007: Inter 1-3 Roma (Perrotta, Totti, Cassetti)

2007-2008: Inter 1-1 Roma (Totti)
2008-2009: Inter 3-3 Roma (De Rossi, Riise, Brighi)
2009-2010: Inter 1-1 Roma (Vucinic)
2010-2011: Inter 5-3 Roma (Simplicio, Vucinic, Loria)
2011-2012: Inter 0-0 Roma

L’AS Roma réussit plutôt bien dans le jardien de Giuseppe Meazza. En effet l’Inter y est sorti avec les 3 points qu’à une seule reprise sur les 7 dernières saisons. On retrouve à l’inverse 4 matchs nuls et 2 victoires giallorossi entre 2005 et 2007. Si l’an passé le score a été de 0-0, il y a souvent des buts lorsque ces deux équipes s’affrontent. A noter que Totti n’a pu goûter depuis longtemps à la saveur du buteur là-bas.

Le duel du match

Francesco Totti / Javier Zanetti : Le duel des deux derniers dinosaures de la Série A. D’un côté le capitaine giallorosso et ses quasi 36 ans, et de l’autre le capitaine neroazzurro et ses 39 ans. Ils sont bien évidemment les deux plus anciens joueurs de Série A en activité, notamment en terme de saisons disputées (571 matchs pour Zanetti et 501 pour Totti). Mais c’est surtout leur constance qui impressionne, en effet ils continuent à être titulaires indiscutables dans leur club respectif. Ironie du sort ils vont se croiser souvent demain, puisque l’argentin évoluera au poste d’arrière droit, tandis que le Capitano jouera attaquant gauche.
Nous aurion
s également pu faire le duels des « anciens » avec Antonio Cassano qui a commencé l’envol de sa carrière à l’AS Roma, et Mattia Destro formé à l’Inter. Ou encore le duel générationnel des entraîneurs avec le sage Zdenek Zeman, et le jeune élève Andrea Stramaccioni.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Bergonzi. Cet arbitre n’a pas été un bon souvenir pour les giallorossi et Stekelenburg la saison passée, puisque le gardien hollandais s’était fait expulser à deux reprises : lors de la défaite 2-1 face à la Lazio, et lors de la défaite 4-0 face à la Juve.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Stekelenburg
Piris-Burdisso-Castan-Balzaretti
De Rossi-Tachtsidis-Pjanic
Destro-Osvaldo-Totti

Remplaçants: Lobont, Marquinhos, Romagnoli, Taddei, Florenzi, Marquinho, Nico Lopez, Lamela, Tallo.
Blessé(s): Dodô, Bradley
Choix technique: Nego, Perrotta, Guberti, Julio Sergio.

Catane (4-3-2-1): Castellazzi; Zanetti, Ranocchia, Silvestre, Perreira; Guarin, Cambiasso, Gargano; Sneijder, Palacio; Milito.