Un ancien Ballon d’or ukrainien s’exprime concernant Fonseca

0
535
Photo tirée du site Shakhtar.com

Igor Belanov, ex-légende du Dinamo Kiev et vainqueur du Ballon d’or 1986, s’est exprimé au sujet de Paulo Fonseca, passé récemment du Shakhtar à l’AS Roma, au micro de Tele Radio Stereo :

« Fonseca ? Paulo est un excellent entraîneur, avec lui le Shakhtar a joué un très beau football, obtenant d’excellents résultats. Le club de Akhmetov, depuis qu’il est arrivé, a toujours remporté le championnat. En 2018, le Shakhtar a été très bon en Champions et cela a été curieux qu’ils soient éliminés par la Roma. Regardant cette double-confrontation, mon opinion est que les deux auraient pu accéder au tour suivant. Je crois que Fonseca a été le meilleur entraîneur du championnat ukrainien de ces dernières années. Si Fonseca est prêt pour la Serie A et pour la Roma ? Paulo a rejoint un niveau d’entraîneur très élevé par rapport à ceux ukrainiens et je pense qu’il est en mesure de gérer les meilleurs clubs européens, comme la Roma. De sûr il ne sera pas simple de s’adapter rapidement dans un top championnat, mais j’espère que cela arrivera vite en Italie. Le jeu de Fonseca a de défauts ? Malheureusement pour lui, après les adieux de Totti et De Rossi, la Roma a perdu deux joueurs de très grands charisme et les giallorossi ont besoin d’une figure du genre.

Fonseca n’a pas les qualités de leadership et ça sera plus difficile de gérer l’équipe sans un vrai capitaine. En même temps, la politique de recrutement de son Shakhtar n’a pas été aussi significative que lors des années Lucescu, quand étaient arrivés en Ukraine des joueurs extraordinaires comme Douglas Costa, Fernandinho, Wilian, Mkhitaryan. Peut-être que dernièrement le président Akhmetov n’a pas été en mesure d’acquérir d’excellents joueurs, pendant que cela pourrait arriver à Rome. Si la langue italienne peut être un problème ? Je ne pense pas qu’on puisse considérer cela comme un problème dans le monde moderne. Dans les prochains, sûrement, il sera en relation avec un interprète, mais comme Paulo est portugais je ne pense pas qu’il aura des difficultés à apprendre l’italien. Moi, par exemple, quand je jouais en Allemagne, j’ai commencé à parler allemand très rapidement ».