Transformer l’essai de ce week end

Destin divers ce week end dans la course à la seconde place : Si l’AS Roma a passé sans encombre l’obstacle Chievo (succès 2-0), le Napoli s’est lui incliné chez lui face à la Fio. Les hommes de Rudi Garcia ont donc la possibilité de creuser l’écart face au Torino, en pouvant le faire passer à 9 points (+1, grâce aux confrontations directes). S’il devra faire sans Benatia, remplacé par Toloi, le mister pourra compter sur le retour de De Rossi.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Nous verrons demain pour Maicon, Toloi sera titulaire »

« Le match aller face au Torino ? Je me souviens que ce premier match sans victoire venait aussi d’erreurs arbitrales, avec un but suite à une faute sur Benatia et un penalty oublié à Pjanic, mais tout le monde a le droit de se tromper. Cela ne change rien, ce qui compte est d’avoir bien joué, mais ce match est loin et nous sommes concentrés sur demain. Nous voulons continuer d’avancer. Comment va Maicon ? Il a fait seulement une partie de l’entrainement avec l’équipe parce qu’il a une douleur au genou. Nous avons 24h pour évaluer et voir si cela s’améliore. Il n’y a rien de grave, nous espérons qu’il ira mieux demain matin et qu’il pourra jouer. Toloi ? Oui, il jouera titulaire demain. Pourparler avec Pallotta en vue d’une prolongation ? Le Président est arrivé ce matin, il est engagé sur la présentation du nouveau stade et rien n’est prévu pour le moment. Nous verrons, je suis concentré sur le match demain, et c’est la seule chose importante ces jours-ci. La Roma peut se rapprocher des top club européens ? Hier le match entre le Real et le Barca était d’un haut niveau et cela est une belle publicité pour le football en général. En Italie il y a beaucoup de concurrence, je pense qu’ici nous avons la possibilité de voir beaucoup d’équipe proche au classement et c’est difficile d’être en haut. Il n’y a que 2 places qualificatives directes pour la Champions et une en tour préliminaire, c’est difficile. Cela me plait de voir en Espagne trois clubs en un point, c’est intéressant. Quand une équipe est championne deux mois avant la fin de saison c’est moins passionnant.

« Destro a de bonnes statistiques, il faut lui laisser le temps »

Quelle influence peut avoir la Serie A sur le mercato ? Cela dépend du pouvoir économique des clubs, de la possibilité d’attirer de grands joueurs. Quand Higuain et Tevez arrive en Italie c’est une belle chose, il y a d’autres clubs de haut niveau qui j’espère pourront avoir un certain poids économique pour former de belles équipes et rendre compétitives les premières places. La différence entre la Serie A et les autres championnats ? Je ne suis pas là pour faire une conférence sur la Serie A, mais pour parler du match de demain. Jeu différent avec Destro ? C’est un attaquant de surface qui a le but dans le sang, d’autres joueurs comme Tevez et Llorente ont déjà beaucoup gagné et jouent dans un top club, ils sont déjà très matures. Nous devons donner du temps à Destro de s’améliorer en oubliant pas qu’il n’a pas joué durant 7 mois. Pour retrouver son meilleur niveau il a besoin d’un peu de temps, mais ses statistiques sont bonnes, ils doit continuer ainsi. Il est vrai que nous devons nous adapter à l’effectif, quand Totti et Destro jouent ensembles, ce n’est pas comme si nous jouons avec Florenzi ou Ljajic. Quand on joue au milieu de terrain avec trois joueurs qui jouent toujours ensembles, cela est plus facile d’avoir des automatismes. Mais je suis content de mon milieu actuel, sans De Rossi et Strootman nous avons fais trois bons matchs sur le plan du jeu, et peut-être le meilleur à Naples. Nous avons gagné contre l’Udinese et le Chievo, nous allons de l’avant avec le jeu. Nous n’avons encore rien obtenu, malgré la seconde place actuelle, je suis content d’avoir 6 points en plus mais nous ne devons rien lâcher et tout faire pour gagner demain chez nous.

« Aucun autre joueur comme Gervinho dans l’effectif, Ljajic peut amener un plus offensif »

Reposer Gervinho ? Nous verrons, j’évolue chacun des matchs, cela dépend de la forme physique. Il a un profil unique dans notre effectif et match après match il montre qu’il est bien. Nous avons encore beaucoup de matchs rapprochés à jouer, il faut évaluer tout l’effectif. Ce qu’il manque pour être au niveau de la Juventus ? Ils font un championnat de records, mais nous le faisons également. Il faut seulement gagner les matchs, c’est trop tôt pour parler des prochaines saisons. Nous voulons aller de l’avant, mon équipe a 64 points et j’espère qu’elle arrivera à 67 demain soir. De Sanctis a dit que le Napoli est plus fort ? Je suis sur que la Roma est forte, malgré quelques joueurs blessés nous sommes allés de l’avant. Morgan connait le Napoli mieux que moi, s’il le dit il a peut-être raison. Je ne suis pas habitué à parler des autres, car pour les juger il faut les entrainer. Je suis content d’être ici avec mon effectif en cette saison, nous ferons le maximum pour conserver cette seconde place, c’est l’unique objectif à rejoindre. Le Scudetto est joué, il faut terminer deuxième. Comment va De Rossi ? Daniele s’entraine bien, il n’y a pas de problème même si un stop de quelques semaines peut le faire manquer de rythme. Si Bastos a dépassé Ljajic dans la hiérarchie ? Si Florenzi et Bastos sont entrés dans les derniers matchs c’est parce que nous avions l’avantage au score et qu’ils ont un profil plus défensif, Adem peut amener un plus à l’équipe sur le plan offensif. Cela me plait de pouvoir choisir, même si parfois cela est difficile avec les blessures ».

 

Du côté de Trigoria

Loin derrière la défaite face au Napoli, ce week end a signé un tournant dans la lutte à la 2ème place, avec les azzurri battu sur leur pelouse face à la Fiorentina et les giallorossi vainqueurs sur le terrain du Chievo. La Roma est maintenant à la recherche de sa 20ème victoire de la saison, et plus précisément de son 12ème succès à domicile. En effet la Louve est toujours largement invaincu chez elle, avec un bilan de 11 victoires et 3 nuls; pour 33 buts marqués et 4 petits buts encaissés. Il s’agit également d’un bilan positif depuis ce début d’année 2014 on l’on retrouve 7 victoires, 2 nuls et 2 défaites (Juventus et Napoli) pour un total de 23 points sur 33 possibles (ainsi que 3 victoires en 4 matchs de Coupe d’Italie). Tous les voyants semblent donc au vert pour Rudi Garcia et ses hommes, qui auront à faire à la première équipe qui les a empêché de prendre les trois points durant la 11ème journée du match aller. Le mister français pourra notamment compter sur le retour de Daniele De Rossi devant sa défense, mais fera sans Mehdi Benatia suspendu.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la 30ème journée de Serie A, qui se jouera mardi à 20h45 face au Torino. Le mister français a appelé 22 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti, Kevin Strootman (blessés), et Mehdi Benatia (suspendu). Daniele De Rossi fait son retour de suspension, suite au fait d’avoir purgé ses trois matchs, tandis que Luca Mazzitelli (Primavera) est de nouveau appelé.

A noter que 4 joueurs sous « diffiati » (sous la menace de suspension), avec Pjanic, Florenzi, Taddei et Destro.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Toloi dans l’axe, avec Maicon à droite et un ballottage entre Romagnoli et Dodo à gauche. De Rossi retrouvera sa place devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic à ses côtés. Totti devrait évoluer en pointe, avec Florenzi et Gervinho pour l’entourer.

.

L’adversaire du jour

La saison du Torino est assez paradoxale. Si leur 10ème place au classement, avec 39 points (soit à 3 points de la Lazio, 7ème), est parfaitement honorable, leur parcours est trop peu régulier. En effet les hommes de Ventura ont eu un début de saison très compliquée, avec 2 victoires, 6 nuls et 4 défaites après les 12 premières journées. La tendance s’est ensuite inversé avec une série de 6 victoires, 2 nuls et 1 défaite entre fin novembre et fin janvier. Tout paraissait alors ouvert pour jouer les premiers rôles, mais ces deux derniers mois ont vu les grenats retomber dans leurs travers : 5 défaites, 1 nuls et 2 victoires (dont 4 défaites consécutives juste avant ce week end). C’est donc pleins de paradoxes que le Toro arrive à l’Olimpico, dans une forme loin d’être olympique. De façon globale, leur bilan en déplacements est de 4 victoires, 4 nuls et 6 défaites; pour 18 buts marqués et 20 encaissés (en 14 matchs).

Sur le mercato, le Torino a connu un chamboulement important durant cet été. En effet Bianchi est parti à Bologne, Birsa au Milan AC, Ogbonna à la Juventus ou encore Stevanovic à Palermo. Les recrues sont cependant de qualité pour compenser cela : Les défenseurs Moretti et Bovo du Genoa, les talents montants Bellomo (Bari) et El Kaddouri (Naples), Immobile (Genoa), ainsi que Larrondo (Sienne), Farnerud (Suisse) et Pasquale (Udinese).

A noter que le mister Ventura devra faire les comptes avec 7 joueurs « diffidati » (sous la menace de suspension), où l’on retrouve notamment dans ce cas Immobile, Cerci, Darmian, Kurtic ou encore Moretti.

L’équipe sera composé demain de Padelli dans la cage. La défense sera constitué par une ligne à trois avec Bovo, Glik et Moretti. Le milieu à cinq sera composé de Maksimovic, Kurtic, Vives, El Kaddouri et Darmian. Devant, Immobile sera en pointe, avec Cerci légèrement en soutien.

.

Les dernières confrontations

2012/2013 AS Roma 2-0 Torino (Osvaldo, Pjanic)
2008/2009 AS Roma 3-2 Torino (Menez, Vucinic, Totti)
2007/2008 AS Roma 4-1 Torino (Pizarro, Vucinic, Mancini x2)
2006/2007 AS Roma 0-1 Torino
2002/2003 AS Roma 3-1 Torino (Cassano x2), De Rossi
2001/2002 AS Roma 1-0 Torino (Totti)
1999/2000 AS Roma 1-0 Torino (Delvecchio)

Le Torino est un des proies favorites de la Louve au Stadio Olimpico. En effet l’AS Roma l’a emporté à 6 reprises sur les 7 dernières oppositions disputées depuis ce début de siècle. Mieux encore, sur les 4 dernières victoires, les giallorossi ont en moyenne marqué 3 buts.

A signaler que Totti (qui disputera demain son 700ème match officiel avec la Roma) a inscrit 2 buts, et que De Rossi a inscrit son tout premier but en Serie A un jour de mai 2003 sur une frappe de 30 mètres.

.

Le duel du match

Alessandro Florenzi / Alessio Cerci : Un duel de joueurs du cru giallorosso. Alessandro Florenzi et Alessio Cerci sont de purs produits du centre de formation de l’AS Roma. Chacun des deux a d’abord fait ses classes en Primavera, avant de faire diverses expériences en prêt (plusieurs pour Cerci, une seule pour Florenzi à Crotone, où il fût élu meilleur jeune de Serie B). Ils reviendront du côté de la Louve renforcé par cela. Mais si l’un continuera de grandir et de progresser à l’ombre du Colisée, l’autre devra rejoindre l’environnement de Florence puis Turin pour éclore définitivement. Si Alessandro a 23 ans et que Alessio en a 26, les deux semblent avoir trouvé leur maturité cette saison, et postule fortement à un billet pour la sélection italienne de Prandelli en vue du Mondial. Si son temps de jeu baisse un peu, Florenzi reste le seul joueur romanista à avoir disputé chacune des 32 rencontres officielles (avec notamment 5 buts), tandis que Cerci culmine cette saison à 11 buts et 9 passes décisives, en faisant un duo redoutable avec Immobile.
Immobile justement, aura lui aussi un duel suivi de près ce mardi soir, face à un certain Mattia Destro. Ces deux hommes, âgé de respectivement 23 ans pour Mattia et 24 ans pour Ciro, sont probablement les deux plus belles promesses actuelles en terme d’attaquant de pointe. Le joueur qui appartient toujours de moitié à la Juventus a déjà marqué 16 fois (co-meilleur buteur de Serie A avec Tevez) avec un ratio d’un but toutes les 125 inutes. Si Destro n’a lui marqué « que » 8 fois (capocanoniere de la Roma), il possède cependant un ratio impressionnant d’un but marqué toutes les 96 minutes, le plaçant en tête de la classe. Prandelli devra sûrement faire un choix entre ces deux attaquants, et la fin de saison pourrait se montrer déterminante en vue de ce choix. Alors à vous de jouer !

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Mauro Bergonzi. Cet arbitre a dirigé à 12 reprises l’AS Roma pour un bilan de 7 victoires, 2 nul et 4 défaites. Il a dirigé deux fois la Louve la saison passée : Cela fût lors de la victoire 3-1 sur le terrain de l’Inter, et lors de la défaite 1-0 dans le brouillard de Verone (contre le Chievo). Ainsi que deux fois cette saison, lors de la victoire à Udine (1-0) et le match nul (0-0) face à l’Inter à la maison. Dans les autres matchs perdus on retrouve une défaite sur le terrain de la Juventus (4-0), ainsi qu’à domicile face à la Lazio (2-1) et Naples (2-0). Attention à cet arbitre qui a la réputation d’avoir la gâchette facile en terme de carton. Il a notamment expulsé Osvaldo contre l’Inter la saison dernière, et De Rossi cette saison (du moins la preuve TV), en oubliant également de nombreux penalties.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Toloi-Castan-Romagnoli
Nainggolan-De Rossi-Pjanic
Florenzi-Totti-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Jedvaj, Torosidis, Dodo, Bastos, Taddei, Mazzitelli, Ricci, Ljajic, Destro.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman
Suspendu: Benatia

Torino (3-5-2): Padelli; Bovo, Glik, Moretti; Maksimovic, Kurtic, Vives, El Kaddouri, Darmian; Cerci, Immobile.