Totti remporte le CSR D’OR 2011 !

CSR D’OR 2011 : Francesco TOTTI


Pour cette troisième édition du CSR D’OR, 69 membres du forum ont participé au vote. Il faut d’abord noter que ce vote a été très difficile, notamment du au fait que l’équipe ait énormément évolué cet été, et que très peu de joueurs ont réalisé l’année entière sous le maillot giallorosso. On note également que peu de place ont été indécise et que le classement est plutôt net et sans contestation.

Exclamation Classement du CSR D’OR 2011 Exclamation

1. CSR D’OR : Totti 518 points (31.11% )

Francesco TOTTI : Notre Capitano aura vécu une année 2011 scindée en deux. Tout d’abord une période de janvier à mai exceptionnelle, où Totti a enchainé les buts et a permis à son équipe de croire jusqu’au bout à une possible qualification pour la Champions League (notamment ses nombreux doublés comme dans le derby, à Udine ou à Bari). S’il n’a pas marqué entre août et décembre, sa présence sur le terrain se ressent dans les statistiques. Sans lui l’AS Roma enchaine les défaites, pendant qu’avec lui on comptabilise qu’une seule défaite. Sa touche de balle continue d’illuminer le jeu giallorosso. Malgré les nombreuses polémiques Totti a continuer d’aligner les belles prestations dans le nouveau système de Luis Enrique. Et on peut dire que l’année 2012 s’annonce elle aussi belle, avec déjà 2 buts et 3 passes décisives en moins de 3 matchs.

2. CSR D’ARGENT : De Rossi 388 points (23.30%)

Daniele DE ROSSI : L’année 2011 du Capitan Futuro est elle diamétralement opposée à celle de Totti. Si De Rossi a été peu en vue entre janvier et mai, il a été de très loin le meilleur giallorosso de août à décembre. Véritable pierre angulaire du jeu giallorosso concocté par Luis Enrique, Daniele est d’une importance immense. Placé juste devant la défense, il est le joueur par qui tous les ballons passes. Il réalise la première relance en phase avec ballon, et se montre un vrai patron pour contre-carrer les offensives de l’équipe adverse. Sa rigueur tactique, associé à un puissant physique et une aisance technique, font de lui un des meilleurs milieu récupérateur de Série A. Espérons que pour fêter cette deuxième place, la prolongation de son contrat va bientôt arriver.

3. CSR DE BRONZE : Burdisso 251 points (15.08%)

Nicolas BURDISSO: Un vrai guerrieros. Burdisso est sûrement le défenseur le plus régulier de cette année 2011. Régulièrement titulaire lors de la première partie de l’année, au détriment de Juan ou Mexes, il a cette capacité à aranguer et motiver ses coéquipiers comme personne d’autre. Et son importance est également là. Outre ses grosses performances sur le terrain, Burdisso est un vrai leader de vestiaire, qui ne lâche jamais rien tant que le coup de sifflet n’est pas arrivé. Souhaitons lui un prompt rétablissement pour nous revenir encore plus fort.

 

4. Pjanic 176 points (10.57%) : Il est la révelation et la surprise de ce début de saison. Arrivé sur la pointe des pieds le 31 août, alors qu’il n’était que remplaçant à Lyon, Miralem réalise un début de saison tonitruant, et est parmi les joueurs les plus décisifs. 7 passes décisives et 1 but depuis son arrivée, Pjanic est le meneur de jeu de l’équipe giallorosso, à tel point qu’il s’est imposé facilement et rapidement comme un véritable titulaire indiscutable.

5. Osvaldo 107 points (6.43%) : Arrivée avec l’étiquette de 17 millions d’euros sur le dos, l’italo-argentin a rapidement fait taire ses détracteurs. Avec 7 buts et 1 passe décisive, Osvaldo a plutôt répondu favorablement aux attentes que l’on pouvait avoir de lui. Si dans le jeu, sa présence n’était pas flamboyante en début de saison, il s’est petit à petit montré très importance notamment dans le travail défensif. Blessé pendant 2 mois, Osvaldo reviendra début mars pour réaffoler les compteurs.

6. Heinze 54 points (3.24%)

7. Stekelenburg 42 points (2.52%)

8. Rosi 20 points (1.2%)

9. Borriello 17 points (1.02%)

10. Lamela 15 points (0.9%)

11. Juan  12 points (0.72%)

12. Pizarro 11 points (0.66%)

12. Mexes 11 points (0.66%)

14. Vucinic 10 points (0.6%)

15. Taddei 7 points (0.42%)

16. Mexes 6 points (0.36%)

17. Julio Sergio 5 points (0.3%)

18. Perrotta 3 points (0.18%)

19. Bojan 3 points (0.18%)

20. Menez 3 point (0.18%)

21. Kjaer 1 point (0.06%)

21. Simplicio 1 point (0.06%)

21. Viviani 1 point (0.06%)

21. Caprari 1 point (0.06%)

21. Gago 1 point (0.06%)

21. Greco 1 point (0.06%)

 

CSR D’HONNEUR

CSR du meilleur jeune : Federico Viviani et Gianluca Caprari, 2011 est le retour aux avants-poste du centre de formation giallorosso, et comment ne pas citer Viviani et Caprari ?
Ce dernier a été le premier à se révéler sous l’aile de Vincenzo Montella. Il a notamment été aligné une fois en LDC (face au Shakthar), en coupe d’Italie (face à l’Inter) et en championnat (face au Milan et à la Samp). Avec l’arrivée de nombreuses recrues il n’a cependant pas été aligné par Luis Enrique en cette fin d’année 2011, malgré qu’il ait effectué le ritiro cet été et aligné en Europa League. Un prêt à Pescara s’annonce pour lui comme un tremplin avec Zeman.
Viviani s’est lui révélé cet été, en véritable surprise du chef. Avec l’absence de De Rossi en Europa League, il a profité des matchs amicaux pour s’imposer dans l’équipe titulaire. Il lui aura fallu attendre début décembre, et la réception de la Juve, pour connaitre sa première titularisation en Série A. Il enchainera avec deux entrées à Naples et Bologne, avant d’être de nouveau titulaire face à la Fiorentina en Coppa. Côté Italie, Viviani est passé de l’U19 à l’U21 en moins d’un an.

CSR de la révélation : Erik Lamela, comment ne pas citer le jeune argentin de 19 ans ? Arrivé pour quasiment 15 millions d’euros, Lamela n’a pas participé au ritiro de cet été (pour cause de Mondial des moins de 20 ans) et n’a pas pu commencer à fouler les terrains avant la toute fin octobre. Mais voila, depuis son arrivée dans l’effectif giallorosso, le talentueux attaquant n’a quasiment plus jamais quitté l’équipe titulaire, se montrant même de plus en plus décisif au fil des matchs. On comptera à son actif notamment 3 buts, un penalty provoqué, un but provoqué face à Naples, ou encore son travail face au Milan permettant à Bojan de conclure. Lamela ne cesse donc d’étonner par sa précocité et semble déjà passer les étapes à toute vitesse.

CSR de carrière : Simone Perrotta, avec le départ de Mexes cet été, il est le plus ancien joueur de l’effectif giallorosso à ne pas être formé au club. SuperSimo dispute en ce moment sa HUITIEME saison avec le club de la Louve : IMMENSE. Si son temps de jeu s’est réduite en ce début de saison, Perrotta a tout de même était beaucoup aligné début 2011 par Montella avec le retour du 4-2-3-1. Actuellement ses titularisations se comptent sur les doigts d’une main, et une bonne partie ont même été à un poste d’arrière droit, nouveauté pour lui. Malgré cela le champion du monde 2006 reste un homme important du vestiaire.

CSR du mister : Luis Enrique et Vicenzo Montella, l’arrivée de ses deux entraineurs a été un véritable tremplin pour le centre de formation.
En effet l’aeroplanino a notamment convoqué à plusieurs reprises des jeunes de la Primavera (Pigliacelli, Sabelli, Viviani, Florenzi ou Caprari), mais c’est surtout l’espagnol qui a continué dans cette voie en emmenant de nombreux jeunes lors du ritiro à Riscone (Antei, Crescenzi, Viviani, Bertolacci, Verre ou Caprari) n’hésitant pas à titulariser à plusieurs reprises Viviani et Caprari, d’abord en Europa League, puis en championnat.
Luis Enrique a également révolutionné le jeu giallorosso, en proposant une philosophie proche de ce qu’on avait pu apercevoir sous l’ère Spalletti. Et comme ce dernier le mister a du connaitre une période d’adaptation délicate, étant même proche de limogeage. Mais Luis Enrique s’est battu et les bons résultats actuels lui donnent raison.

Retrouvez l’historique des deux premières éditions du CSR D’OR ici.