Photo tirée du site Gazzettatv.it

En marge de la cérémonie des « Globe Soccer Awards » à Dubai, Francesco Totti s’est exprimé au micro de Sky Sport :

« Les Globe Soccer Awards ? Une très belle soirée, cela faisait déjà deux ou trois ans que l’on m’invitait, mais en tant que joueur, je ne trouvais pas le temps de venir. Désormais que je ne joue plus, j’ai plus le temps et je vais commencer à prendre le temps pour ce genre de cérémonies. Gandini a dit que la Roma est ‘da scudetto’, ce que j’en pense ? Un candidat pour l’emporter, 3 ou 4 équipes peuvent lutter pour le titre. La Roma est une équipe forte, c’est un championnat différent du précédent. Toutes les équipes en haut sont très fortes et veulent gagner chaque match. Si je suis jaloux de quelque chose de la Juventus ? La jalousie ne fait pas partie de mon vocabulaire. Je vois, j’écoute et je scanne. Mais s’il fallait choisir, je dirais leur propre stade, à part les trophées évidemment. Un scudetto à Rome en vaut plusieurs à Turin ? Oui, les stastistiques disent cela. Un à Rome en vaut 10 ailleurs. J’espère que cette Roma pourra progresser et s’améliorer sous tous points de vue. Salah ? Cela a été un choix partagé. Il avait d’autres objectifs et perspectives. Pour moi c’est un des plus forts au monde, surtout dans ce rôle : il fait la différence, il est formidable. Il m’a toujours plu et aussi comme personne : je l’estime et je le remercie pour ce qu’il a fait. Dybala en crise et annoncé sur le départ à l’étranger, la Roma y pense ? Non parce que nous ne faisons pas partie de l’étranger (rire, ndlr). Je le vois difficile, non pas que le j’imagine passer de la Juve à la Roma, mais plutôt que je pense qu’il restera à la Juve parce que c’est un top club. De Rossi a dit que je lui manquais, si lui me manque ? J’étais proche de lui dans le bus, voila pourquoi (rire, ndlr). Outre à faire gagner les matchs, lui aussi nous faisait gagner, comme le reste de l’équipe. Futur à la Fédération ? Il faut de nouvelles têtes, celle de Tommasi me semble la bonne. Les transferts ont aujourd’hui des montants exagérés ? Hors budget surtout pour l’Italie. On ne pense plus aux centres de formation, on mise plus à l’étranger où on paye cher. Ce que je ressens quand je vois mon fils jouer ? Aujourd’hui j’ai vu le match contre le FC Barcelone, et cela ne s’est pas bien terminé. C’était la première fois que je le voyais de mon ordinateur et cela m’a un peu ému parce que je me suis revu en lui, quand j’étais petit. Tout le parcours fait chez les jeunes. Je suis content parce qu’il s’amuse, s’il devait continuern je serais fier de lui, autrement il fera autre chose ».