Totti: « Luis Enrique ? Je l’ai vu déterminé et charismatique »

Comme à son habitude, Francesco Totti a écrit un billet dans le journal Il Corriere dello Sport. Il revient notamment sur le changement de propriétaire et le futur du club :

« Une saison s’est conclue et il s’en ouvre une autre, avec une nouvelle societé, un nouveau propriétaire, un nouvel entraîneur et de nouveaux dirigeants. Durant les années passées, avec l’ancienne gestion nous avons gagné un Scudetto – dont nous avons fêté les 10 ans dernièrement – nous avons gagné d’autres titres nationaux, deux Coupes d’Italie et deux Supercoppa, et durant une période nous avons tenté de proposer une nouvelle façon de faire du football en Europe.

Dans le championnat italien souvent, et ceci est arrivé jusqu’à l’an passé, nous avons effleuré d’autres titres et tenu tête à l’Inter jusqu’à la fin. Pour arriver à gagner il faut différentes composantes. Un juste mélange entre des champions, de la force de la part de la società, des moyens économiques, schéma de jeu et aussi un peu de chance. Dernièrement j’ai eu le plaisir de rencontrer le nouvel entraîneur, Luis Enrique. Ma connaissance de l’entraîneur espagnol était jusqu’à la semaine passée seulement relative au terrain. Il a été un grand footballeur à Barcelone, club très prestigieux où il a commencé sa carrière d’entraîneur et a été notre adversaires il y a quelques années en Champions League.

J’ai le souvenir de lui comme d’un footballeur de forte personnalité et je l’ai vraiment ressenti lors des quelques minutes d’entretien avec lui à Trigoria : j’ai eu l’impression d’une personne déterminée et charismatique. Du point de vue technique je ne peux pas encore exprimer de jugement, parce que je préfère d’abord constater personnellement et ensuite tirer mes conclusions. Il y aura sûrement autour beaucoup d’enthousiasme et surtout beaucoup d’envie de bien faire, pour réussir à rapporter au stade nos tifosi, qui sont notre force, notre douzième homme sur le terrain. Celui qui supporte la Roma a des caractéristiques humaines et caractériels différentes des autres passionnés de football et cela est confirmé dans notre histoire dans toutes les composantes sociales : footballeurs, entraîneur et dirigeants. J’espère qu’avec le nouveau propriétaire notre identité de romains et de romanisti ne s’égarera jamais, et que son immense valeur ne se disperse pas. Ceux qui occuperont des postes à responsabilités à n’importe quel niveau de notre societé devront de toute façon avoir un sens d’appartenance et un amour profond pour ce maillot.

De la rencontre que j’ai eu avec les dirigeants j’ai été informé du fait qu’ils travaillent pour porter à Rome des joueurs importants dans le cadre du projet ambitieux. Sincèrement je lis comme vous, à travers les journaux ou internet, toutes les nouvelles du mercato. Lorsque je reviendrai, je devrais me préoccuper de jouer et de me mettre à disposition du nouvel entraîneur, pour chercher à faire de mon mieux. Au niveau personnel je m’attends au cours des années à venir, à gagner quelque chose d’important, à commencer par un trophée international qui manque encore dans ma vitrine. Je suis sûr que mes attentes sont les mêmes que les tifosi. Le football est divertissant, mais il est aussi fait pour gagner. De ce que je lis, nous aurons un staff et une direction compétents dans tous les secteurs, et à la tête il y aura des personnes qui assumeront leurs responsabilités. Nous devrons penser seulement à jouer et bien faire sur le terrain.

Ma période de congé va bientôt se conclure. Lorsque je reviendrai en Italie je comprendrai mieux les nombreux changements qui sont en cours à la Roma. Notamment parce qu’à la fin les principaux acteurs, ce sont nous footballeurs, ce sont ceux qui descendent sur le terrain et qui déterminent les résultats. J’espère seulement que les valeurs exprimées dans ces années par des personnes qui ont contribué avec leur apport professionnel à maintenir la Rome dans l’élite du football italien ne seront pas perdues. Surtout je souhaite que ceux qui sont romanisti et qui ont beaucoup donné à cette società soient toujours reconnus avec le respect qu’ils méritent. C’est ce que je demande. Être respecté. Pour ce que j’ai été, ce que je suis et que je serai et que j’ai toujours représenté pour la Roma. Respect et sincérité devront accompagner tous les choix que l’on fera dans les jugements des personnes qui ont mis à disposition leur caractère professionnel dans la Roma ».