Thomas, l’attaquant française, parle de son adaptation à l’AS Roma féminine

0
207
Photo tirée du site Siamolaroma.it

Lindsey Thomas, attaquant française de l’AS Roma, féminine, arrivée cet été de Montpellier (qui l’avait prêté à Dijon la saison passée) s’est exprimé au micro de Roma TV

« Après la défaite contre le Milan nous étions déçus. C’était nos débuts à domicile et nous voulions faire bonne figure devant un public aussi nombreux. Nous avons perdu mais nous avons continué à travailler pour affronter au mieux la saison. Il y a beaucoup de recrues étrangères, l’équipe est en chantier. Nous savions qu’il faudrait travailler sur certains aspects, nous avons continué d’appliquer les idées de l’entraîneur, nous avons travaillé et les résultats se sont vus dès le match suivant. Même si nous n’avons pas réussi à faire tout ce que nous avions, mais nous avons gagné malgré tout 2-0. Désormais nous pouvons réellement commencer notre championnat et poursuivre nos objectifs. La trêve est positive pour ceux qui rejoignent leur sélection parce que cela permet de continuer de maintenir le rythme de match en affrontant des adversaires importants. Ceux qui restent ici travaillent sur la technique ou la tactique. Ce n’est pas le même travail mais c’est suffisamment approfondi. La différence entre le football italien et français que j’ai noté jusqu’ici est qu’en France nous aimons construire le jeu sans déséquilibre, mais il y a des équipes qui aiment attendre. En Italie, par contre, les équipes n’aiment pas attendre et joue à visage découvert, en essayant de construire le toujours, en cherchant toujours à aller rapidement dans la moitié de terrain adverse pour marquer. Cela m’a surpris.

Les tifosi sont très importants, nous l’avons vu durant les 2 premiers matchs. Ils sont venus en masse et je crois qu’ils attendent quelque chose d’important cette saison, donc on veut leurs offrir un beau football, montrer de l’envie et de la détermination, ce qui fera qu’ils continueront à être nombreux et nous soutiendrons. A quels adversaires je m’attends ? Je découvre les équipes une à une, étant à ma première année en Italie, mais je pense que cela sera la même chose à chaque match : une équipe qui jouera sa carte à fond et voudra jouer, comme cela sera aussi notre cas. Nous devrons mettre en pratique nos principes de jeu pour essayer de gagner. Je me sens bien, je suis dans un environnement nouveau et, malgré que je suis timide, j’arrive à faire ma place dans le groupe. Je me trouve très bien avec les coéquipières, j’ai bien été accueilli et la langue n’a pas été un obstacle, comme je pouvais le craindre. Je commence à apprendre la langue et à suivre des cours d’italien. Je me suis bien adapté, je suis contente. Les objectifs personnels sont liés à ceux de l’équipe. En tant qu’attaquant, je voudrais marquer plus de dix buts et puis j’espère être convoqué en équipe de France, pour participer à une compétition internationale, mais je peux rejoindre ces objectifs seulement en jouant bien avec la Roma. Peut-être en gagnant un titre ou en se qualifiant pour la Champions League ».