Terminer 2013 en feu d’artifice

Garcia et l’AS Roma dispute ce dimanche, face à Catane, leur dernier match de l’année 2013. Après 11 victoires et 5 nuls (obtenus lors des 6 derniers matchs), l’objectif est de conclure cette année en beauté avec un 12 succès, et dépasser la barre des 40 points. Un match qu’il faudra jouer sans De Rossi Strootman, mais avec Pjanic et Totti.

.

La conférence de Rudi Garcia

« De Rossi et Strootman suspendus ? Je ne m’en fais pas des absences »

« Ce que je pense des fermetures des Curve ? C’est difficile à dire, chacun fait son travail. Pour nous c’est arrivé à l’extérieur, ça serait plus normale de sanctionner le prochain déplacement, ça serait plus logique que de fermer la curva. Il n’est rien arrivé à domicile. Je ne sais pas ce qui s’est passé à Milan, mais si c’est du racisme on doit lutter de toutes nos forces. Je ne fais pas les lois. C’est mieux de jouer avec les tifosi. S’il est possible de savoir individuellement qui a fait quoi, punir au cas par cas serait le mieux. Si je pense modifier la tactique car De Rossi et Strootman sont absents ? J’ai deux possibilités, je peux faire jouer Marquinho, Taddei ou Florenzi au milieu ou je peux changer de schéma. Il y a encore une séance d’entraînement demain et on verra ce qui est le mieux. Si je suis préoccupé par les absences ou si c’est un chance pour changer un peu ? Si Totti et Destro peuvent jouer ensemble ? Je suis un entraîneur qui ne s’en fait pas des absences. Je ne peux rien changer sur ce point, Daniele et Kevin ne peuvent pas jouer. On a gagné sans Kevin, mais il fait une saison de haut niveau comme De Rossi. C’est mieux d’avoir ces joueurs avec nous, mais ils ne peuvent pas jouer. Deux autres joueront, pour un match ça change rien. On a l’ambition de prendre 3 points pour conclure cette demi-saison de haut niveau. Il n’y a que ça qui compte, j’espère avoir un stade plein. C’est important de jouer pour les tifosi, c’est un beau cadeau de Noël de leur donner les trois points, et pour nous aussi.

« On a fait une première partie de saison incroyable, en ne volant aucun point »

Le calcioscommesse ? Pareil que le racisme : on doit le combattre à tout prix, car ça ne doit pas exister. Mais avant de mettre les noms des joueurs ou personnes sur les journeaux il faut des preuves, de voir si quelque chose s’est passé. C’est ça que je veux dire. Le football est trop beau pour faire ces choses. Si j’ai fait voir les matchs contre Sassuolo et Cagliari aux joueurs pour préparer Catania ? Je ne pense pas qu’on se soit trompé dans l’approche. On a joué contre Sassuolo pour gagner, il a manqué le second but pour tuer le match, car on peut se faire égaliser même à la dernière seconde. Je n’ai pas besoin de parler de ça avec les joueurs, ils sont professionnels et savent qu’ils ont fait une grande demi-saison, ils veulent clôturer avec une grande victoire. Si la Roma a fait ce qu’elle devait faire ou plus ? Personne n’attendait une Roma comme ça, avec 38 points avant même le dernier match de l’année. On a fait une première partie incroyable, on a rien volé. Peut-être qu’il manque quelque chose, mais le football est ainsi et ce qui compte c’est que l’équipe joue bien et prenne du plaisir à jouer, je pense qu’une équipe qui prend du plaisir à jouer en donne aux tifosi. On doit tout faire pour avancer sur ce point. Si je ferai une exception en pensant aux cartons jaunes ? Faire des calculs ne me paraît pas juste. Un exemple : un diffidato ne joue pas pour jouer la prochaine et se blesse. C’est pas un bon calcul, on connaît les règles et on sait qu’il faut jouer au football sans y penser. Ce que je ne veux pas, c’est prendre un carton injustifié. Après un but on peut lever son maillot par contre (rire, ndr).

« Totti peut commencer, mais il n’a pas 90 minutes dans les jambes »

Si le fait de ne pas recruter veut dire surévaluer l’équipe ? Le mercato ouvre le premier janvier, moi je parle du match. Ce que je peux dire c’est que j’aimerais garder tous mes joueurs. J’ai une rosa de qualité. Il faut améliorer les choses, on a tout le temps pour parler de ça, mais le plus important c’est que j’ai confiance dans tous mes joueurs, je veux que personne ne parte. Sur ça je suis clair, après on verra. S’il manque un joueur qui peut être complémentaire on verra. Comment était Totti cette semaine ? Francesco s’améliore, c’était une bonne chose d’attendre Milan. Il a fait 35 minutes de bon niveau, c’était important. Lui et Destro ont besoin de s’entraîner et la condition arrivera. Le fait que Francesco soit de retour est une nouvelle importante pour tous, il peut commencer mais il n’a pas 90 minutes dans les jambes, il peut rentrer aussi on verra. L’important est qu’il soit guéri. Si je regrette avoir dit que deuxième c’était mieux que premier ? Ca a conditionné l’équipe ? Non car il faut être dans le vestiaire pour le comprendre. Il y a un discours pour le vestiaire et un pour l’extérieur. Je pense que calmer les choses soit une bonne chose, je préfère que les tifosi aient une surprise à la fin de la saison, une immense et merveilleuse, plutôt que penser au scudetto et être déçu. Etre déçu me semple plus dur qu’une belle surprise ».

.

Du côté de Trigoria

Alors que ces 4 matchs nuls consécutifs semblait avoir apporté un poids sur le mental giallorosso, la victoire face à la Fiorentina a fait le plus grand bien. Un but victorieux signé Destro, tout juste de retour suite à sa blessure de la fin de saison dernière, qui a permis à la Louve de refaire le trou sur le troisième et quatrième, mais aussi rester dans le sillage de la Juventus. Une 11ème victoire arrivée, qui a permis d’atteindre les 37 points sur 45 possibles. Oui mais voila, un nouveau match nul a fait son apparition au tableau de chasse de la Louve, avec le partage des points (2-2) sur le terrain de San Siro face au Milan. La première fois depuis le début de saison (et une première depuis 23 matchs) que la Roma subit 2 buts durant la même rencontre. Si la défense n’est pas aussi ermétique qu’auparavant, Garcia peut compter sur le retour en grande forme de Francesco Totti et Mattia Destro, qui tenteront durant les prochains rencontres de guider l’attaque romanista. L’objectif de cette fin d’année 2013 est donc de passer la barre symbolique des 40 points, et renforcer sa place de leader de la Juventus au classement.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la dix-septième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 15h contre Catania. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Federico Balzaretti (encore touché à l’adducteur), Gianluca Caprari et Marco Borriello (touché à la cheville). Ainsi que les suspendus Daniele De Rossi et Kevin Strootman. Miralem Pjanic fait son retour de suspension, tandis que Luca Mazzitelli (milieu de terrain Primavera), et Francesco Di Mariano sont de nouveau convoqués.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Burdisso, avec Maicon à droite et Dodo à gauche. Braldey évoluera cette saison dans une position inédite devant la défense, avec la paire Pjanic et Taddei qui s’occuperont de la création du jeu au milieu. Devant, Totti évoluera de nouveau en faux 9, avec Florenzi et Gervinho autour de lui.

.

L’adversaire du jour

Pourtant habitué à être l’équipe surprise de la saison, Catane réalise un début de saison tout simplement catastrophique. Le bilan comptable est sans appel : 2 victoires, 4 nuls et 10 défaites; pour 10 buts marqués et 28 encaissés en 16 rencontres. Malgré un jeu plaisant, les résultats ne viennent pas. Le bilan des siciliens en déplacements est encore plus inquiétant, avec aucun succès, et surtout 8 défaites en 8 rencontres (5 buts marqués et 21 encaissés). Si des changements n’arrivent pas durant la trêve hivernale, le club rossoblu filent droit vers la Serie B, chose qui n’est plus arrivé à ce club depuis la saison 2005/2006. Outre une victoire sur sa pelouse face à l’Udinese, on retrouve 5 défaites lors des 6 derniers matchs. Pire encore, on ne retrouve qu’une victoire durant les 9 derniers matchs, avec 2 nuls et 6 défaites.

Sur le mercato, l’effectif de Catane a pas mal évolué avec plusieurs départs importants : Marchese et Potenza en défense, Biagianti et Lodi au milieu, et enfin Gomez en attaque. 5 joueurs cadres qu’il n’est pas forcément facile de remplacer. Au rayon des arrivées, on retrouve des joueurs bien connu de la Ligue 1 avec le lyonnais Monzon et le bordelais Plasil. Mais aussi l’ex-romanisti Tachtsidis.On peut également citer l’attaquant argentin du Panathinaikos Leto ou encore le petit frère de Boateng (prêté par le Milan), ainsi que Guarente (Bologne).

Le mister De Canio devra faire avec seulement deux absents : Les milieux de terrain Almiron et Bellusci.

L’équipe sera composé demain de Abbiati dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera De Sciglio, Mexes, Bonera et Emmanuelsono. Le milieu à 3 sera constitué de Montolivo, De Jong et Muntari. Kaka évoluera en position de meneur de jeu, pour soutenir le duo d’attaquants avec Balotelli et Matri.

.

Les dernières confrontations


2006-2007: AS Roma-Catania 7-0 (Panucci, Mancini, Perrotta, Perrotta, Panucci, Montella, Totti)
2007-2008: AS Roma-Catania 2-0 (Giuly, De Rossi)
2008-2009: AS Roma-Catania 4-3 (Perrotta, Vucinic, Perrotta, Panucci)
2009-2010: AS Roma-Catania 1-0 (Vucinic)
2010-2011: AS Roma-Catania 4-2 (Borriello, Borriello, Vucinic, Vucinic)
2011-2012: AS Roma-Catania 2-2 (Totti, Totti)
2012-2013: AS Roma-Catania 2-2 (Osvaldo, Lopez)

Le club sicilien fait parti des proies favorites de l’AS Roma, puisqu’il faut remonter à environ 50 pour voir Catane venir gagner à l’Olimpico. Pire encore, outre les deux matchs nuls des dernières saisons, on ne retrouve que des victoires giallorossi dernièrement. En 16 déplacements leur bilan est de 4 matchs nuls et 12 défaites. La Roma marque souvent beaucoup lors de ses confrontations, avec plus de 3 buts en moyenne par match.

.

Le duel du match

Miralem Pjanic / Jaroslav Plasil : Un duel de joueurs créateurs au milieu du terrain. Un duel de joueurs qui se sont déjà croisés à plusieurs reprises sur les pelouses de Ligue 1, et qui vont faire en face à face leur dépucelage en Serie A. Pjanic a lui connu deux saisons et demi en zig-zag, avec des périodes où il a su éclaircir le jeu giallorosso de sa classe, et d’autres moments où il a semblé perdu et se noyer. Mais globalement ses statistiques parlent pour lui, puisqu’il se situe sur la durée comme l’un des meilleurs passeurs décisives du club derrière Francesco Totti. S’il y a du mieux cette saison avec Rudi Garcia, Miralem doit être capable de gagner en régularité, et impacter le jeu de son empreinte sur 90 minutes. De son côté, Plasil sort de 4 saisons à Bordeaux, après avoir passé 7 saisons à Monaco lors du début de ce siècle. Outre deux saisons passés en Liga (Osasuna), le playmaker tchèque découvre donc un nouveau championnat, avec ses aléas et ses difficultés. Avec le départ des techniques Lodi et Biagianti, Plasil a la lourde tâche de devoir prendre les clés du jeu sicilien, avec plus ou moins de réussite jusqu’ici.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Andrea Gervasoni. Cet arbitre a dirigé à 8 reprises l’AS Roma pour un bilan de 6 victoires (dont le succès contre le Genoa 3-1 la saison passée), 1 nul (3-3 face à Livorno en 2010) et 1 défaite (contre le Genoa en 2011/2012. Il avait notamment expulsé Totti face à Lecce lors de l’altercation avec Oliveira. Il a sifflé 2 penalties en faveur de la Louve, et 1 contre. Catane a été dirigé 12 fois par cet arbitre, pour un bilan de 4 victoires, 3 nuls et 5 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Dodo
Bradley
Pjanic-Taddei

Florenzi-Totti-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Torosidis, Romagnoli, Burdisso Jedvaj, Mazzitelli, F. Ricci, Marquinho, Ljajic, Di Mariano, Destro.
Blessé(s): Balzaretti, Borriello.
Suspendu: De Rossi, Strootman
Diffidati: Maicon, Florenzi, Ljajic.

Catania (4-3-3): Frison; Peruzzi, Legrottaglie, Rolin, Biraghi; Izco, Guarente, Plasil; Castro, Bergessio, Barrientos.