Taddei: « Juve ? L’amour vaut plus que les titres »

0
239

 

Rodrigo Taddei s’est exprimé au Corriere dello Sport :

« Je vais bien, j’ai eu l’opportunité de jouer dans un rôle qui n’est pas le mien, le mister m’a donné confiance, je m’y suis très vite bien senti. Je pense avoir répondu positivement à ses attentes. Garcia m’avait parlé de ce rôle dans les premiers jours du ritiro, depuis que nous avons travaillé ensembles, il m’a dit qu’il me ferait jouer dans ce rôle. Mon secret malgré mon faible temps de jeu ? Je repense toujours à d’où je viens, d’où j’ai commencé quand je rêvais d’être footballeur professionnel. Si je n’étais pas aussi fort au niveau psychologique, peut-être que je n’aurais pas trouvé d’espace, pour jouer des matchs engagés et importants la concentration vient d’elle-même, mais il faut avoir la tête libérée. Ma famille a aussi été importante, en me soutenant dans les moments difficiles, quand quasiment personne n’était autour de moi. Le but face à Parma, et l’exultation sous la Curva Sud avec l’embrassade des coéquipier ? Cela a été un moment de grande émotion. Les tifosi m’ont soutenu dans les moments les plus difficiles, j’ai eu la possibilité de leur rendre l’appareil. J’ai hurlé « Forza Roma, Dai Roma ». C’était extraordinaire, les images me reviennent encore. Mon rapport avec Garcia et son projet ? J’ai un bon rapport avec le mister, comme j’ai toujours eu avec chacun de mes entraineurs. Il m’a beaucoup enseigné pour que je m’adapte à ce nouveau rôle. Même à 34 ans on peut encore apprendre. On peut apprendre tous les jours, il suffit d’avoir l’envie et la conscience des valeurs. Le mister a montré qu’il avait beaucoup d’expérience. C’est un entraineur qui enseigne le football, qui est polyvalent car il ne joue pas d’une seule façon. Il prépare bien les matchs durant la semaine, il connait tout sur chaque adversaire que tu rencontres. C’est aussi pour cela que la Roma a eu beaucoup de succès cette saison. Les objectifs ? Penser à bien finir cette saison. Notre objectif était de faire un championnat en haut du classement. Personne ne s’attendait à nous voir si haut et le mérite va aussi aux dirigeants qui ont choisi un très grand entraineur, mais aussi d’avoir trouvé des joueurs de grand niveau et de grande disponibilité, prêt à s’engager. La Roma vit une saison riche en satisfactions. Nous espérons continuer ainsi jusqu’à la fin. A titre personnel j’espère continuer à jouer, avec la même envie que lorsque j’étais enfant, j’an encore l’envie de jouer, d’être sur le terrain. Nous devons bien finir cette saison et ensuite nous verrons.

Prolongation de contrat ? Pour le moment nous n’en avons pas encore parlé, je veux d’abord penser à la fin de ce championnat, en donnant le maximum comme je l’ai toujours fais. Prochainement ce club fera les choses en grand et obtiendra des satisfactions importantes. A commencer par le nouveau stade. A la présentation on a pu voir les yeux brillants de moi et mes coéquipiers. Si j’ai déjà eu la possibilité de partir ? Je n’ai jamais voulu quitter la Roma depuis le premier jour où je suis arrivé. Il y avait d’autres équipes sur moi il y a 9 ans, mais je sentais que la Roma était l’endroit idéal pour être heureux. Et je n’ai aucun regret. J’ai fais une grande carrière avec ce maillot et cela n’est pas encore fini. Scudetto ? Ce n’est pas fini, tant que les mathématiques disent que c’est jouable, alors il faut y croire. Nous allons encore affronter des adversaires importants. Nous espérons que quelque chose de positif arrivera pour nous. La Juventus me voulait quand j’étais encore à Sienne ? Je n’ai aucun regret, même si j’aurais pu gagner beaucoup de titres. J’ai choisi un club important qui m’a tout donné, qui m’a offert des émotions uniques. Perdre un match est toujours une grande désillusion, on va toujours sur le terrain en voulant faire plaisir à nos tifosi. A la Juve j’aurais gagné plus, cependant ce que j’ai gagné à Rome ne remplacera jamais aucun trophée de la Juve, avec tout le respect pour l’histoire du club bianconero. Avec cette équipe j’ai un rapport unique. Les entraineurs qui m’ont marqué ? Spalletti m’a beaucoup appris. Et Garcia m’a donné cette nouvelle opportunité d’évoluer dans un rôle important. Aujourd’hui l’équipe se divertit comme par le passé. Avec plus de maturité et avec la conscience que nous avons de grandes qualités techniques et physiques. Un voeux ? Je voudrais avoir 9 ans de moins, pour recommencer mon histoire avec la Roma. Je veux continuer. Je ne me suis pas donné de date de fin. Je jouerais tant que mon physique me le permet, puis j’enlèverais mes chaussures et saluerais tout le monde. Cela aurait été un plaisir. La suspension de Destro ? J’ai du mal à comprendre que seul la Roma soit puni ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here