Photo issue du projet de l’AS Roma

Une bombe médiatique a eu lieu ce mercredi. Une dizaine de personnes a été interpellé par la justice anti-corruption pour forte suspicion de corruption (association de malfaiteurs, trafic d’influence, fausses factures et financement illicite) dans le cadre du projet du nouveau stade de l’AS Roma.

Parmi les plus célèbres, on retrouve Luca Parnasi (promoteur et propriétaire du terrain de Tor di Valle, emplacement du stade), l’avocat Luca Lanzalone et le vice-président du conseil régional Adriano Palozzi. Les partis politiques de l’opposition de la Maire de Rome s’en sont alors donné à coeur joie pour demander à la fois la démission de Virginia Raggi et l’abandon total du projet actuel du nouveau stade, ce qui ne semble pas être envisagé, puisque l’AS Roma et le conseil municipal romain n’entrent pas dans cette tentative de corruption. Si le processus a été bloqué, comme l’oblige la procédure, en attente de la nomination d’un commissaire, il semble que l’optimisme filtre à Trigoria quant à la bonne continuité bureaucratique.

Voici combien pourrait apporter par an le nouveau stade de l’AS Roma

Les mots de James Pallotta, président de l’AS Roma, au site Asroma.com : « Nous sommes attristés et consternés par ces informations et les arrestations de ce mercredi matin. Comme cela a été catégoriquement affirmé par le Procureur, l’AS Roma n’a aucun lien dans l’ouverture de cette enquête. En outre, contrairement à ce que rapportent certains, les arrestations n’impliquent pas des personnes qui s’occuperont de la construction du Stadio della Roma et qui n’ont rien à voir avec la réalisation du stade et du pôle de divertissement environnant. Nous attendons maintenant que le projet puisse continuer d’avancer, sans significatif retard. Tout cela n’aura aucune influence sur le Stade. Vendre la Roma ? Je ne l’ai jamais dis. Seulement en cas de retard, mais je ne vois pourquoi ça arriverait, vu que la Roma n’a rien fait de mal. Je ne vois pas pourquoi nous devrions voir le projet bloqué. Tous veulent le stade, construisons-le. Tout a été fait de manière transparante, la Raggi a dit que tout était ok. Mes vacances se passent bien, à part ces deux dernières heures ».