Spalletti: « Voila ce que je pense de tous les joueurs »

Après les recrues Gerson et Alisson Becker, c’est Luciano Spalletti qui s’est présenté en salle de presse à Pinzolo, pour répondre aux nombreuses questions des journalistes présents.

“Je vous remercie d’être ici et je veux d’abord vous saluer. Pour ce qui concerne ce voyage, cela sera une recharge d’amour et de sentiments ».

Peux-tu décrire tes premières sensations sur les nouvelles recrues et sur ceux que tu n’avais pas à disposition la saison passée ?
« Les sensations sur les nouveaux joueurs sont positives Egalement concernant les jeunes champions d’Alberto De Rossi qui, sans être des « fuoriclasse », peuvent aider à tirer les qualités des notres. Alisson m’a semblé un grand homme, doté d’une grande présence, pour ce que j’ai vu. Ile me plaît. Sur Iturbe je suis curieux. Aujourd’hui il est venu me demander ce que je pensais de lui. Je lui ai répondu que je voulais voir ses qualités de mes yeux. La force, la course et la frappe sont à 10 sur 10. Il faut cependant aussi faire attention à la qualité comme la pensée. Cependant je suis très bien prédisposé dans ses confrontations parce qu’il a les choses les plus importantes. Cependant son but hier à l’entraînement ou ses mots lors de la présentation hier soir ne compteront pas pour faire la différence. Ce qui comptera est la continuité. Notre période sera longue et je l’évaluerais. Petit à petit on commence mais rien ne perturbera notre recherche de l’objectif final. Je connais très bien Paredes parce que je suis d’Empoli et j’ai pu le voir. Il a des qualités facilement remarquables. Il lui manque un peu de vitesse dans la gestion du ballon, dans la qualité du bon choix. On dit qu’il a les qualités quand il frappe le ballon cependant il faut ensuite bien choisir où utiliser cette qualité, et cela est encore plus important parce qu’il faut savoir quand trouver la profondeur ou quand anticiper le mouvement du coéquipier. D’un point de vue de la couverture de l’espace il n’a pas une très longue étendue mais c’est un grand joueur. Mario Rui peut remplacer Digne. Il a un grand caractère et une disponibilité au sacrifice, il n’a pas de grand problème face à des adversaires plus physiques. Seck est intéressant parce que c’est quelqu’un qui cours beaucoup et qui prend sa responsabilité. Il a voulu faire partie de notre équipe. Concernant Ricci, moi et mon adjoint Alessandro Pane l’avons suivi. Dernièrement nous avons observé les joueurs qui étaient hors de Rome et lui a fait bonne impression. Gerson a des qualités importantes. Ce n’est pas facile d’être directement au niveau dans un nouvel environnement mais lui ne veut pas se manquer. Il ne reste qu’à récupérer les internationaux parce qu’ils ont reçu cette permission qui est une obligation pour réduire le stress. Après l’Euro ils doivent couper avec le football. J’espère que trois semaines leurs sera suffisant. Cela sera une longue saison ».

Demain arrive le premier match amical. A quoi t’attends-tu ?
« Je m’attends à tout. Ce qui devient fondamental est l’idée d’équipe et d’être sur le terrain. D’aller tout de suite parler de cette qualité que doit avoir l’équipe. On concédera à nos adversaires la possibilité de venir dans notre moitié de terrain pour se préparer à des adversaires de notre niveau. On ne devra pas trop garder le ballon mais le faire circuler rapidement. La saison passée cela a été notre marque de fabrique. A travers les commandes du jeu et le caractère que nous aurons, on peut faire la différence pour surpasser la difficulté. Il faut toujours aller et allonger la ligne défensive. L’année passée on l’a très bien fait. Et le milieu de terrain est très important. Puis il faudra aussi des qualités dans l’impact physique. Même ceux qui ne l’ont pas devront mettre quelque chose en plus parce que les duels doivent être gagnés. Je veux voir tout cela ».

Lors de sa conférence de présentation, Pjanic a dit avoir compris pourquoi il était difficile d’être devant la Juventus. Cela sera encore plus dur à le réaliser sans le milieu de terrain qui a dépassé les 10 buts et 10 passes décisives la saison passée ?
« Mire m’a appelé le soir avant de partir pour aller à Turin. Nous nous sommes dits des choses qui restent entre nous. Sur certains déclarations, il est nécessaire de le détailler. S’ils dis qu’ils sont meilleurs, je ne peux pas le savoir. Moi j’ai travaillé seulement avec la Roma, parmi les grandes équipes. Quand on me demande si un joueur est bon ou mauvais, cela me parait difficile sans l’avoir entraîné. Si lui le dit, alors il aura ses raisons. La Juventus a été forte à ramener un joueur de qualités de choix et de pied. Lui anticipe la touche de balle d’un mètre ou le retard d’un demi-mètre. Il ne te fait pas comprendre sa façon de penser. C’est une caractéristique fondamentale qu’avait Pizarro. Eux sont forts et ils le savent. Nous devrons trouver la solution. En partie nous l’avons déjà. Nous avons déjà quelqu’un. Il y en a un autre entre ceux de la Primavera qui est encore un jeune joueur. L’écart ? Notre objectif est de lutter à armes égales avec la Juventus, Napoli, Milan, Inter, Sassuolo, Lazio et Fiorentina. Il est clair que si on joue au poker où autour de la table il y a un joueur qui a gagné tous les tournois précédents et qui possède un grand jeu et a la possibilité de gérer la stratégie de jeu, comment fait-on ? Dites le moi. Il faut trouver la solution pour les stopper. Nous sommes face à un grand adversaire ».

Juan Jesus peut être utile ?
« C’est un joueur de première qualité, aussi en considération ceux que la societa peut se permettre de prendre. Nous voulons des joueurs de première qualité. Nous travaillons pour les amener ici le plus vite possible ».

Outre à Juan Jesus peut arriver un autre central comme Nacho ?
« Ce sont des joueurs qui sont suivis par Walter Sabatini. Nous avons besoin d’au moins 2 défenseurs. Il faut des joueurs polyvalents. Maintenant vient Juan Jesus, et si Manolas se blesse alors il ne reste que le brésilien et Zukanovic. Et cela devient un problème. Un droitier peut aller à gauche, mais l’inverse est difficile. J’ai aussi Gyomber. Nous devons cependant prendre un joueur polyvalent. Rudiger a notamment jouer dans le couloir la saison passée. Un joueur différent de Florenzi dans ce rôle de latéral. Nous suivons ces joueurs ».

La Roma doit encore être amélioré ?
« Je mets les choses au point : le risque de faire les choses rapidement peut faire manquer une occasion qui peut arriver la semaine suivante. Il faut évaluer les choses avec calme, sans prendre le risque de perdre les joueurs que l’on a en main. Nous avons encore de la marge. Je tiens compte que nous avons 4 titulaires qui arriveront d’ici 10 jours (Nainggolan et les trois italiens, ndlr). Il est clair que prendre un joueur rapidement peut aider à organiser le tout ».

La recherche de 2 joueurs en défense est aussi en fonction du système, avec peut-être un changement en cours de match ou de saison ?
« Nous voulons exercer notre façon d’être sur le terrain durant la saison prochaine. Nous travaillerons autant avec la défense à 4 qu’avec celle à 3. L’équipe doit savoir changer ».

Peux-tu confirmer le retour de Franco Baldini à Rome et si tu espères qu’il puisse revenir comme un pion principal ?
« Cela me ferait plaisir parce que c’est un professionnel expérimenté. J’en parle en bien aussi parce que c’est un ami. Je sais qu’il est très proche du présente mais cela les regarde ».

Parmi les joueurs les plus acclamés il y a Dzeko. Vois-tu une amélioration d’un point de vue psychologique ? S’il sera l’avant-centre de la Roma ?
« Je peux seulement évaluer son envie de rester à la Roma. La saison passée j’ai essayé de beaucoup l’aider. Désormais je regarde ce qu’il fait. Il doit avoir dans ses intentions celle de faire partie de la Roma. S’il maintient cela, il sera l’avant-centre de la Roma ».

Pourrais-tu clarifier ta situation contractuelle. Cela sera ta dernière saison ?
« Si mon contrat se termine en fin de saison et que je n’ai pas la prolongation automatique alors oui. Il n’est pas dit que cela soit ma dernière année. Je suis un entraîneur qui aime être jugé par ses dirigeants sur le terrain. Je ne veux pas être gênant, je veux que les joueurs savent que je joue la saison prochaine. Je veux bien faire parce que je veux rester. Il faut travailler de manière professionnelle et encore plus à la Roma parce qu’on y crée de grandes attentes. Le contrat sert plus à vous qu’à moi. Les joueurs doivent être responsabilisés. Cela serait facile pour pour moi d’avoir un long contrat. Cependant, cela pourrait aussi mal se terminer comme l’autre fois ».

Strootman sera finalement à disposition. Il peut être un leader ?
« Il me faut beaucoup de leaders parce que le championnat est difficile. A la Roma on en a beaucoup. Nous sommes à la rechercher de d’autres leaders. Strootman est l’un d’eux. Mais avec lui on ne prend pas trop de risque car il prend naturellement sa responsabilité et il sait la gérer. Le joueur a besoin d’une période de matchs où il ne sera pas au maximum de ses qualités. Il a besoin de jouer. Cette continuité aux entraînements peut l’aider. Cependant Strootman est fort, très fort ».

Deux curiosités : Szczesny comme tuteur de Alisson, et El Shaarawy comme possible faux-neuf ?
« J’exclu que El Shaarawy puisse faire la pointe, même si tout peut arriver dans le football. Dans ce secteur du terrain il faut voir s’il faut recevoir le ballon dos au but ou dans la profondeur. Tu te retrouves face à un adversaire qui te pousse dans le dos. Lui a besoin de plus d’espace pour donner liberté à sa qualité de course et de technique. Je lui demande d’être un peu plus reculé. Il peut encore progresser en gagnant quelques mètres, mais il a marqué beaucoup de buts. En le mettant dans l’axe je ne le mettrais pas dans sa condition idéale. Un comme Iturbe pourrait le faire par exemple. Aussi Salah, à qui j’ai demandé de rentrer vers l’axe mais lui m’a fait comprendre qu’il voulait écarter. Iturbe est bon quand il part de la droite. Le fait d’être sur son point contraire est une chose qu’il aime. Comme avec la sélection, Florenzi peut être intéressant comme milieu de terrain où il rentre ensuite sur son pied droit car il a un tir important. Il peut aussi faire l’ailier gauche, où il serait plus prolifique. A droite on met en avant sa qualité de centre.Les gardiens sont forts, mais nous n’avons pas encore Szczesny. Si on a 2 très forts gardiens, on verra leurs réactions, mais c’est toujours un avantage. Pour Szczesny nous travaillons à son retour. Pour l’heure nous avons Lobont ».

Sans Pjanic, qui peut tirer les coup franc ?
« Nous avons divers tireurs : Florenzi, Perotti, El Shaarawy. Aussi Iturbe a un bon pied, Salah également. Pjanic est un spécialiste. Mais les nôtres aussi deviendront des spécialistes, parce qu’il y aura une course à la recherche de ce rôle. Totti aura aussi son mot à dire, tout comme De Rossi ».

Le seul Strootman peut palier aux départs des « registi » comme Keita et Pjanic ?
« Cela dépend du choix d’affronter certaines situations. Nainggolan te saute dessus pendant que Pjanic est bon dans la dernière passe. J’ai des solutions : Paredes peut le faire, De Rossi aussi. Il y a également Vainqueur qui est bon à la relance et teigneux dans les duels. Je suis tranquille en ce moment ».

La situation de Totti ?
« Il est évident que la meilleure façon de le gérer est celle-ici. Peut-être que je pouvais l’utiliser un peu plus. Comme je n’étais pas d’accord de toujours le voir sur le terrain, je ne suis pas non plus d’accord désormais avec ceux qui écrivent que ça sera sa dernière année. Ce n’est pas moi qui peut dire quand il doit arrêter. Et cela ne peut pas non plus être vous. Chacun pense comme il veut. Le concernant, il doit continuer à jouer. Pourquoi vouloir le faire arrêter ? Vous écrivez que Totti arrêtera donc cela veut dire que vous voulez le voir arrêter. Comme cela vous arrange d’écrire ce que vous voulez. Le temps qui séparera son dernier match et l’adieu de Totti sera court. Puis il n’est pas utile de dire au joueur que cela sera son dernier championnat. Ce n’est pas correct. Selon moi vous avez le désir que Totti arrête autrement vous ne diriez pas cela. Moi je ne l’ai jamais dis. Pour moi Totti peut jouer un autre championnat. S’il joue de manière mesurée il n’y a pas de problème. Aucun n’est comme lui. S’il aidera la Roma, Totti jouera. Préparez-vous à cela. Cette année j’ai fais venir 3 collaborateurs et ils sont tous de jeunes entraîneurs. Mon adjoint Domenichini, je le changerais seulement pour Ancelotti parce qu’il est d’une qualité incroyable. Le fait que Totti doit arrêter est seulement votre désir. Vous m’avez cassé les couilles sur le fait que je ne le faisais pas assez jouer. Je l’utilise comme je le pense, et l’utiliser comme la saison passée portera ses fruits. Je ne lui donnerais rien mais soyez surs que je ne lui enlèverais rien. Pour moi il n’arrêtera pas cette année. Pallotta peut écrire ce qu’il veut. Pour moi son comportement dira s’il doit arrêter ou non. Je n’ai rien contre personne, mais tous doivent tirer dans le même sens. Totti lors de sa troisième année avec moi a il me semble été Soulier d’or. Il l’a gagné grâce à ses mérites mais aussi par le changement de position. Pour moi ce qui est fondamental est le résultat de l’équipe ».

Romanista35