Spalletti: « Je ferais 4-5 changements par rapport à Lyon »

A la veille de cette 28ème journée de Serie A et le déplacement à Palerme, Luciano Spalletti était en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes :

Ce dimanche cela sera un match compliqué ?
« Il y a des choses quo peuvent déterminer de nouvelles énergies, comme le nouveau président, mais nous savons ce que nous devons faire, notre objectif est très clair puis cela dépend de si nous réussissons notre plan ou non, la force que nous avons nous permet de jouer le match et de gagner ».

Comment on peut sortir de ce moment difficile ?
« L’unique chemin à suivre est de gagner le prochain match, c’est le seul remède, regagner et redonner aux joueurs cette tranquillité de force que nous avions. Il est clair qu’il faut aussi évaluer d’autres matchs. Nous avons fini dans la boue, avec une roue dans la boue et je suis l’unique responsable, parce que j’ai le volant de la voiture, c’est pour cela qu’il devient fondamental d’avoir sous le capot les bons chevaux. Parfois on le réussit rapidement, désormais nous sommes enlisés et la différence est fait par les chevaux que tu as dans le moteur, nous avons la force adaptée pour remettre la machine sur le bitume, ce sont surtout eux qui peuvent permettre de reprendre la route, c’est la force des joueurs. Je pense avoir un effectif fort, qui me permet de surpasser les moments difficiles même celui que nous vivons ».

Les paroles de Pallotta publiées ce matin en Italie ?
« Il voulait motiver les joueurs, les défendre dans le moment que nous traversons, peut-être qu’il met en discussions mon travail mais cela ne fait rien, ce qui se passe est ma responsabilité. J’ai confiance en la réaction des joueurs, dans le vestiaire ils se disent les choses et cherche à dire la vérité, mais il est important de voir la façon dont ils me regardent, de la juste manière. Pallotta tient beaucoup en ses joueurs, ce qu’il dit ne compte pas pour moi, moi je regarde droit devant et trace mon chemin, il n’y a aucun problème. Ne rentrons pas dans la médiocrité des discours, ou on fait des discours constructifs ou on passe à autre chose. Si on commence à dire qu’il faut gagner, c’est un chemin plus raisonné, plus tranquille en somme. J’ai confiance en mes joueurs, je ne change pas d’idée par rapport à ce que j’ai dis en décembre, eux veulent arriver au bout, je le pense de la même façon ».

Turnover pour Fazio et Strootman ?
« Je dis moi que nous ne sommes pas fatigués, vous dites que nous le sommes. Cela fonctionne ainsi : les statistiques européennes des 10 dernières années disent que si on joue avec deux jours d’écart, les victoires chutent de 40% par rapport aux situations normales. Nous avons été 14 fois dans cette situations et nous avons gagné 10 fois, puis nous avons perdu 4 fois mais 2 font partie de cette dernière période et cela est une donnée. Ils m’avaient bien habitués sur les autres matchs et j’étais confiant pour cela, puis il y a les défaites mais c’est normal que cela arrive comme le disent les statistiques, qui regardent nous aussi. La chose à prévenir était celle de réussir à passer cette série de matchs qui arrivent seulement à nous, seulement la Roma a eu ces matchs, nous pouvions jouer lundi et je l’avais demandé à Baldissoni. Lyon, pour jouer le jeudi, a joué le vendredi. Selon moi, aller à dire aux joueurs qu’ils sont fatigués n’est pas une bonne chose. Florenzi s’est à nouveau blessé et que dois-je lui dire, il était vital de le récupérer. Si je dis tous les jours que nous sommes fatigués, mon discours serait inaudible. A la base de la formation que je ferais demain, 4-5 joueurs qui n’ont pas joué à Lyon sera titularisés. Les joueurs ? Je ne leurs porte aucun avantage, je dois gagner le match de demain, nous avons de la qualité, nous devons bien nous entraîner. La fatigue se dépasse avec la responsabilité, le professionnalisme, la conviction des idées. Je ne mets absolument pas en discussions qui sont et comment ils sont arrivés ici, dites ce que vous voulez, je suis l’unique responsable de l’équipe, mais on se relèvera parce qu’on a les justes chevaux dans le moteur ».

Le contrat ?
« Je n’ai pas d’ombres qui me regardent, ou du moins de très loin. Si on vainc je reste, si on vainc pas je ne reste pas, je suis cohérent par rapport à ce que j’ai dis par le passé. J’ai une équipe forte, que j’ai accepté et voulu, j’ai désiré mes joueurs. En ce moment seul le résultat compte, je ne veux pas parler de mon futur, je pense seulement à Palerme qui peut nous ouvrir des perspectives sur le futur. Si je ne fais pas de résultats, je serais toujours limité dans ce que je demande. Nous mettrons toute notre attention sur le match de demain, puis Lyon arrivera. Je m’attends à une belle réaction de mes joueurs, notamment ceux que je ferais jouer et qui ont peu joué dernièrement, il faut que ce soit ainsi. Si un pense au contrat, il n’est pas un professionnel ».

Juventus-Milan ?
« J’aurais aimé être arbitre, mais je suis trop vieux. C’est un rôle important qui est bien fait par nos professionnels, je ne vais pas donné mon avis sur ce qui s’est passé, il faut bien tout étudier ».

Plus de joueurs à disposition aurait été utile en ce moment ?
« Le club doit bien expliquer quels sont les objectifs et les programmes. Mon objectif est de gagner demain, nous devons tirer cette roue de la boue, vous verrez demain. Nous ne faisons pas d’autre confusion, tout le reste est perte de temps. Ce qu’il faut faire est d’obtenir des résultats le plus vite possible, nous dans le vestiaire on ne fait pas tous ses discours, vous les faites en dehors. Demain il y a le match mais aujourd’hui on s’entraîne et nous voulons gagner, nous sommes en difficulté dans ce cycle de matchs mais je connais le potentiel de mon équipe, nous voulons aller de l’avant ».

Totti à la place de Dzeko ? (question posée avant que Perotti soit OUT pour ce dimanche)
« Dzeko peut être mis au repos, Totti demain commencera sur le banc ».

Perotti ? (question posée avant que Perotti soit OUT pour ce dimanche)
« C’est le même discours que la saison passée, il nous aidera quand il rentrera sur le terrain. L’équipe a un certain équilibre, l’équipe a obtenu des résultats et désormais Salah devient indispensable et les victoires importantes nous les avons aussi faites sans lui. Quand il était à la CAN nous les avons tous gagnés. Je peux parfois faire des mauvais choix et vous êtes là pour me le rappeler ».

Contacts avec la Juventus ?
« Je n’ai signé aucun pré-contrat avec personne ».

Romanista35