Site AS ROMA

Spalletti: « Gomez est un champion, son absence avantage »

A la veille de cette 32ème journée de Serie A et la réception de l’Atalanta, Luciano Spalletti était en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes :

Comment a changé la Roma par rapport à l’aller ?
« Tous les matchs disputés aident. Si on regarde les stats, la Roma a de la cohérence dans la façon dont elle affronte les matchs sur le plan collectif. Elle doit répéter cela jusqu’à la fin ».

L’absence de Gomez ?
« Ca peut beaucoup peser pour eux car c’est un champion, c’est un avantage pour nous ».

La vente du Milan ?
« Les chinois veulent donner de la force, de la visibilité à leur pays avec le football, ils ont une économie qui leur permet d’investir dans ce secteur, avec le football ils peuvent encore donner des ressources à leur pays, de nouvelles prospectives. Le Milan est une società importante, Berlusconi fut une révolution du football moderne, il a donné une visibilité majeure, il a créé une entreprise du football, ils sont projetés vers le futur, je pense que ça sera difficile de recréer un Milan comme celui de Berlusconi, ils peuvent y arriver, mais ce Milan restera toujours celui de Berlusconi. Les chinois nous ont pris aussi de grands joueurs, pas qu’en Italie, c’est une bonne chose que notre championnat intéresse, ça montre qu’il y a encore de la qualité à exporter ».

Vous avez la sensation que c’est difficile de lutter contre la Juventus ?
« Contre Barcelone ils ont joué le match parfait, ils ont concédé le minimum à une équipe phénoménale, qui a une qualité offensive inégalable. Là où les autres se sont pris un petit avantage, la qualité du champion est ressortie, comme la parade de Buffon. Ils ont réussi à avoir tout le comportement qu’il faut pour jouer un grand match. Ils ont montré une gestion, une façon d’affronter le championnat entier où ils ont préparé tous les chemins, ils ont mis en évidence une trace dans le parcours au début et ils continuent de la meilleure des façons. Nous on a fait notre devoir, pareil pour le Napoli où dans la confrontation ils ont pris le meilleur dernièrement mais nous on a montré qu’on pouvait être dans la lutte avec la Juventus. Pour moi ils ne donnent pas de signer de baisse, on ne peut pas savoir avec la C1, je ne pense pas qu’ils auront de problème de concentration en championnat, ils ont tant de joueurs qui sont affamés, qui peuvent être utilisés vu le nombre de compétitions, s’ils ont moins de match ils jouent moins et ils pourraient être mécontents. Ce discours s’évaluera dans le temps ».

Le futur ?
« De quoi on parle quand on parle de mon futur ? Mon contrat n’est pas dans l’œuf de Pâques, l’évaluation est encore ouverte sur notre façon de travailler, de faire le mieux possible car les maths nous disent qu’on peut finir de la meilleure des façons. Il y a une ouverture en ce sens, on verra dans le futur ».

Les conditions de De Rossi et Emerson Palmieri ?
« Palmieri ne sera pas convoqué, De Rossi est là et il se soigne et on verra durant l’entraînement ce qu’il arrive à faire. J’espère fortement l’avoir à disposition car il est important pour nous, on fera tout pour le récupérer ».

La Roma a voulu prendre Gomez ? Kessié ?
« Je préférerais parler de mes joueurs qui sont meilleurs que les autres. Papu je l’ai regardé aussi du temps du Zenit, il me plaît et s’il y avait eu la possibilité je l’aurais voulu. On est content de ce qu’on a, Kessié est fort, si la Roma le prend c’est une possibilité d’être encore plus fort, tout le monde le sait et l’Atalanta montre sa qualité en tant que società, de savoir trouver des joueurs de niveau et d’intensité, ils en ont déjà vendu quelques un, compliments ».

Rester à la Roma avec un trophée ?
« Désormais on arrive au bout du championnat, on se stimule avec les contrats, il y en a d’autres de plus importants que le mien… S’il existe quelque chose qui peut me convaincre à rester ? Moi j’ai toujours raisonné de manière cohérente, ça existe, il existe un parcours où tu fais des évaluations, tu te rends compte des choses et tu en tires des conclusions et tu dis ce qui sera, en prenant compte de tout et en n’ignorant rien. Pour ce qui regarde la fin du championnat, le contrat de De Rossi est un contrat important, si tu n’as pas ce type de joueur tu dois aller le chercher et tu le payes cher, on court après le risque de regretter, comme le Milan l’a fait après Pirlo. De Rossi peut encore faire des championnats importants, ce sont des choses fondamentales pour donner un signal à une società, des entraîneurs il y en a tant de bons et plus jeunes que moi ».

Cyril