Spalletti: « Améliorer la possession et être venimeux devant »

A la veille de la 5ème journée de Serie A et cette réception de Crotone, Luciano Spalletti était en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes :

« Vermaelen ne sera pas convoqué mais son état s’améliore en vu du Torino ».

Effectif trop court ?
« Non, il n’est pas court. Il faudrait les avoir tous à disposition mais il n’est pas court et il est de qualité ».

Qu’attendez-vous de Salah ?
« Moi je parle toujours de l’équipe. Salah a besoin d’un peu d’enthousiasme et ça dépend aussi du jeu de l’équipe. Si on grandit les joueurs offensifs en bénéficie. Les attaquants ont un poids supérieur par rapport aux autres car ils doivent marquer. Sous l’aspect de la détermination il est un peu en retrait comme d’autres, ils doivent être plus venimeux ».

Pallotta ?
« Le président est exceptionnel, c’est le type de président qui me plaît. Il a cette enthousiasme d’améliorer la Roma, on le voit dans l’implication. Il arrive à transférer de la sympathie à ceux qu’il a devant. C’est un caméléon, dans le vestiaire il est d’une façon, à table c’est un showman. On lui achèterait une voiture usée. Il est innovant, il suffit de voir qu’il nous a fait jouer au foot sur un terrain de baseball ».

La punition de De Rossi est finie ? Vous en attendiez plus de ces matchs sans le brassard ?
« Oui c’est fini, vous faites bien de me le rappeler. Je m’attendais à ce qu’il a fait car il a bien joué. S’il joue demain c’est avec le brassard ».

Nainggolan va bien ?
« Il est au niveau de l’équipe. On a pas très bien joué, dans le dernier match j’ai vu des signes importants. Dans le discours post-Florence j’ai commencé en disant que nous sommes sur le bon chemin, qu’on doit continuer ainsi. On doit renforcer notre possession de balle et être plus déterminés. Dans le dernier match j’ai vu des choses positives, si on met quelque chose de plus on retrouvera notre Roma. Nainggolan est fort donc jouer sans lui on y pense deux fois plutôt qu’une, mais on a un grand effectif donc il peut se reposer de temps en temps ».

Vous vous sentez de confirmer les mots de Pallotta sur le fait que vous restez à la Roma ?
« Le travail que l’on fait ensemble le dira. Ce que montrera le comportant de l’équipe. Le futur est dans ce moment là, moi je dois prendre mes responsabilités et dans la bonne direction ».

Vous étudiez une autre solution pour El Shaarawy qui semble moins incisif ?
« On a besoin de commander le jeu car c’est de cette qualité qu’on arrivera à apporter ce plus à nos joueurs offensifs, en leur donnant plus de confiance et qu’ils soient plus tranquille. Le premier pas est au niveau collectif. C’est avec notre comportement que l’on peut changer notre vie et nos résultats. Ce n’est pas le travail d’un seul. El Shaarawy est un ailier qui a de la qualité et de la technique associées à de la vitesse et de l’explosivité, quand il entre dos au but il sait bien se réorienter ; cependant on peut aussi trouver de l’espace ailleurs. D’après moi il arrive à exprimer son meilleur niveau aussi bien à droite qu’à gauche, même s’il préfère le côté gauche ».

Gerson en est où dans son adaptation ?
« Il a des qualité, puis il faut voir s’il arrive à les mettre tout de suite en évidence dans une équipe comme la notre. Il faut lui donner la possibilité de s’insérer. Il a de la qualité offensivement cependant il ne peut pas jouer dos au but car il n’est pas très rapide. Il est bon en course et résistance mais il doit s’améliorer en phase défensive. La collocation est faite de manière correcte, quand je l’ai fait jouer à Plzen il n’a pas mal joué, mais l’équipe n’a pas fonctionné au mieux et j’ai préféré changé. On lui donne du temps ».

Cyril