Photo tirée du site Chiesaditotti.com

Lukasz Skorupski, qui pourrait disputer ce week-end, à Sassuolo, son unique match de la saison en Serie A, s’est exprimé au sujet de son futur au site Gazzetta.it:

« Il n’y a pas d’excuses, j’ai besoin de jouer. Je suis impatient parce que je ne joue pas, heureusement que j’ai à la maison ma femme, Matilde, qui m’aide beaucoup et qui très vite me rendra père. Elle est au neuvième mois. J’ai divers ambitions, et dans les prochains mois cette situation doit changer. Cependant je dois admettre une chose : je ne pense pas avoir perdu de temps. Le préparateur de la Roma, Marco Savorani, est très bon. Je ne joue pas, mais j’ai beaucoup progressé en 12 mois. J’en suis certain. À Rome j’ai été un second choix, le premier est Alisson, un des plus forts au monde. Nous verrons ce qui se passera, mais je répète : je dois jouer. En fin de saison je parlerai avec les dirigeants et mes agents, et je dirais que je veux jouer régulièrement, indépendamment à où je me trouve. Monchi le sait, on se parle souvent, il me dit que Alisson ne peut pas partir, qu’il est fort, je le comprends, c’est vrai, mais je ne peux pas l’accepter.

Roma-Barcelone ? Je me souviens de tout, une folie. En particulier le discours de De Rossi, un hurlement dans le vestiaire avec une phrase que nous faisons toujours, mais ce soir là c’était spécial. Et puis je me souviens de Totti, dans le vestiaire il semblait encore l’un de nous à la fin du match. Il a pleuré de joie. Il est ainsi, splendide. Et je n’ai pas de doute : à Rome il est plus important que le Pape ».