Seulement pour l’honneur

Après sa grande première ratée sur le terrain de la Sampdoria, Aurelio Andreazzoli va découvrir le Stadio Olimpico en tant qu’entraineur, pour ce choc face au leader Juventus. Un match charnière considéré comme à quitte ou double, qui pourrait permettre soit de reprendre confiance soit de plonger encore plus bas.


La forme du moment

L’AS Roma connait une période totalement chaotique en championnat. En effet la série sans la moindre victoire s’allonge maintenant à 6, avec 4 défaites et 2 nuls. Alors que le dernier match à la maison (défaite face à Cagliari) a sonné le glas de Zdenek Zeman, la première d’Andreazzoli n’a pas eu plus de réussite, avec la défaite 3-1 sur le terrain de la Sampdoria. Et pourtant la Roma a eu les occasions pour remporter ce match, mais a de nouveau prouvé sa faiblesse mentale. Ce match contre la Juventus arrive donc un peu comme celui de la dernière chance, où le sursaut d’orgueil est espéré pour trouver la motivation permettant de sortir de cette crise actuelle.

Aurelio Andreazzoli pourra compter sur un groupe fourni, où seuls Castan, Dodo et Destro manqueront à l’appel. Tachtsidis fait son retour de suspension, tandis que Balzaretti s’est remis de sa blessure à la cuisse. Lucca est de nouveau avec le groupe, tout comme Nico Lopez.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de Piris, Burdisso et Marcos. Le milieu à 5 sera composé de Lamela, Bradley, Pjanic, De Rossi et Balzarretti. Le duo d’attaque reposera sur Totti et Osvaldo.

L’adversaire du jour

Le début de saison de la Juventus, est identique à celui de l’an passé, c’est-à-dire excellent. Il se base principalement sur le socle de l’an passé, avec les mêmes joueurs cadres, où sont venus se greffer Asamoah, Isla, Pogba et Giovinco. Cela a permis d’améliorer la profondeur de banc, pour supporter les matchs tous les trois jours. Cependant, si cela tient le choc jusque là, on peut constater que les Juventini sont un peu émoussés et semblent avoir du mal à être aussi facile que l’an passé. En effet Pirlo et Marchisio ne semble pas avoir le même rendement que l’an passé, et la suprématie au milieu s’en ressent. Pas de chichi, la Juve reste cependant le très grand favori à sa succession, même si nombreux observateurs placent le Napoli et la Roma en outsiders.

La Juventus est une équipe qui perd peu. En effet on retrouve seulement 2 défaites sur les 16 derniers matchs, pour 3 nuls et 11 victoires. C’est donc un défi de taille pour la Louve, malgré le fait que leur dernière défaite a été subit justement à l’Olimpico, face à la Lazio en Coppa. La Juve bataille avec Naples pour le Scudetto, et aura de nouveau obligation de victoire ce soir, sous peine de voir les napolitains revenir sur leurs talons. Les bianconeri pourraient aborder ce match avec un peu de fatigue, étant donné qu’il s’agira du 3ème match en 7 jours, dont 2 rencontres éprouvantes physiquement : contre la Fiorentina et le Celtic Glasgow.

L’équipe sera composée demain de Buffon dans les buts ; la défense sera constituée par Barzagli, Bonucci et Caceres; Le milieu à 5 sera composé de Lichtsteiner, Vidal, Pirlo, Pogba et Asamoah. L’attaque pourrait être constituée de Vucinic et Matri.

Les clés du match

Difficile de donner une clé du match, difficile de trouver des points faibles à cette impressionnante Juve. On est quand même obligé de ressortir du lot le milieu Vidal-Pirlo-Pogba, qui sera l’une des clés essentielles de ce match, malgré que cette saison leur rendement a un peu baissé, avec notamment Pirlo qui ressent le poids de l’âge. Le véritable point fort est peut-être maintenant les couloirs, avec le Suisse Lichtsteiner et le Ghanéen Asamoah, qu’il faudra savoir museler, notamment par une défense à 5. Osvaldo aura également fort à faire face aux trois défenseurs centraux, et devra être soutenu par la montée de ses milieux pour amener le surnombre. Selon le scénario et la composition, Totti pourrait même se retrouver en individuel avec Pirlo.


Les dernières confrontations

2000/2001 AS Roma 0-0 Juventus
2001/2002 AS Roma 0-0 Juventus
2002/2003 AS Roma 2-2 Juventus (Totti, Cassano)
2003/2004 AS Roma 4-0 Juventus (Dacourt, Totti, Cassano x2)
2004/2005 AS Roma 1-2 Juventus (Cassano)
2005/2006 AS Roma 1-4 Juventus (Totti)
2007/2008 AS Roma 2-2 Juventus (Totti x2)
2008/2009 AS Roma 1-4 Juventus (Loria)
2009/2010 AS Roma 1-2 Juventus (De Rossi)
2010/2011 AS Roma 0-2 Juventus
2011/2012 AS Roma 1-1 Juventus (De Rossi)

Il faut remonter à loin pour retrouver trace d’une victoire face à la Juventus au Stadio Olimpico. En effet cela était lors de la saison 2003/2004 avec une victoire sur le score de 4-0. S’en est suivi une série de 7 matchs sans victoire, dont 5 défaites et 2 nuls. On y retrouve cependant 5 buts de Totti, et 2 de De Rossi, qui est le dernier buteur.

Le duel du match

Pablo Osvaldo / Mirko Vucinic : Un duel de goleador aux destins croisés. En effet Osvaldo avait déjà eu la tâche de remplacer Vucinic à l’époque de Lecce, sous les ordres de… Zeman. Ces deux buteurs ont été formés par l’entraineur boemo. Alors que le montenegrin a rejoint l’AS Roma après Lecce, l’italo-argentin a lui valdingué à gauche et à droite. Mais leur destin s’est de nouveau croisé, quand le nouvel international a de nouveau remplacé Vucinic du côté de la Louve. L’an passé le Juventino a inscrit 8 buts, et le romanista 12 buts. Cette saison Osvaldo en est déjà à 11 en Série A (+1 en Coppa Italia), et a donc déjà quasiment fait mieux que la saison passée, à la mi-saison. Une victoire demain pourrait bien passer par la réussite des deux prime-punte. Osvaldo a cependant vécu une semaine très compliquée, suite à son penalty manqué sur le terrain de la Sampdoria. Ce match sonne donc pour lui comme celui du rachat. De son côté Vucinic devrait lui évoluer en soutien de Matri, et est toujours à la recherche de son premier but face à ses anciennes couleurs, qu’il a quitté un peu en froid lors de l’été 2011. Il devrait lui aussi réussir à battre son score de la saison dernière, puisqu’il est déjà à 6 buts.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Gianluca Rocchi. Son bilan avec la Roma est de 11 victoires 8 nuls et 7 défaites. Il a dirigé à 3 reprises un Roma-Juventus, pour à chaque fois une victoire adverse. La Juve a elle aussi un excellent bilan avec cet arbitre : 12 victoires, 2 nuls et 1 défaite.


Les équipes probables

AS Roma (3-5-2):
Stekelenburg
Piris-Burdisso-Marcos

Lamela-Bradley-De Rossi-Pjanic-Balzaretti
Osvaldo-Totti

Remplaçants: Goicoechea, Lobont, Romagnoli, Torosidis, Taddei, Perrotta, Marquinho, Lucca, Nico Lopez.
Blessé(s): Dodô, Castan, Destro

FC Juventus (3-5-2-): Buffon; Barzagli, Bonucci, Caceres; Lichtsteiner, Vidal, Pirlo, Pogba, Asamoah; Vucinic, Matri.