Serturini, ailier de l’AS Roma féminine, parle de l’actuelle saison et de la saison prochaine

0
244
Photo tirée du site Ilromanista.eu

Annamaria Serturini, ailier de l’AS Roma féminine (14 buts inscrits cette saison), qui va disputer avec l’Italie le Mondial en France du 07 juin au 07 juillet (avec un premier match ce dimanche, à 13h, face à l’Australie), s’est exprimé dans un interview au micro de Roma TV :

Serturini (AS Roma féminine) donne ses 3 plus beaux buts de la saison [VIDÉO]

« Cette saison a été la meilleure de ma carrière. Je suis contente d’avoir donné ma contribution à l’équipe pour arriver à la 4ème place en championnat. J’ai marqué 13 buts, mais l’important était la victoire de l’équipe et non mes résultats individuels. J’espère continuer à marquer autant la saison prochaine. A Rome j’ai trouvé une très grande società et un grand staff qui nous a tout donné pour travailler au mieux, outre à des coéquipières fantastiques. Créer un groupe a été la chose la plus importante et nous l’avons réussi, nous sommes une équipe sur et hors du terrain et c’est une arme en plus. La Nazionale ? Cela a été une très grande saison aussi avec la Nazionale, où j’ai connu ma première convocation. Je ne m’y attendais pas, c’était mon rêve depuis enfant. La saison ? Elle a été riche en satisfactions parce que nous n’avions pas d’objectif défini. Nous sommes arrivés 4ème et avons rejoint la demi-finale de Coupe d’Italie, avec un peu d’amertume pour ne pas avoir rejoint la finale. La Coupe d’Italie sera sûrement un objectif pour la saison prochaine. Le moment le plus difficile a été le début de championnat, quand nous avons démarré par 3 défaites. Nous avons réussi à ne être abattu et, grâce à la collaboration du staff, nous nous sommes relevés. Le plus beau moment ? Quand nos premières victoires ont commencé à arriver. Gagner avec ce maillot a été quelque chose d’indescriptible. On a manqué de détermination et d’agressivité à la finition, et ce sont des aspects que nous devons améliorer en vue de la saison prochaine.

Vers la fin de saison nous avons connu un peu de fatigue physique et cela a conditionné nos prestations lors des dernières rencontres. Les trop longues trêves internationales ? Sûrement ces pauses trop longues peuvent faire perdre ce feeling avec les coéquipières. Cela ralenti le processus de croissance. Au début de saison on ne s’est pas fixé d’objectif, puis jour après jour, avec les résultats qui s’amélioraient, nous avons fixé la quatrième place comme objectif principal. La prochaine saison ? Nous viserons la zone Champions League (les deux premières places, ndlr). Le football féminin en Italie ? Le niveau s’est fortement haussé, j’espère que ça continuera ainsi. Les résultats face aux meilleures équipes italiennes ? Il a manqué une victoire contre un big du championnat, mais sûrement la saison prochaine nous nous améliorerons. Nous devons repartir de la conscience de notre force, travaillant toujours plus pour lutter pour les sommets du classement. Le Mondial en France ? Il reste peu de jours avant le début, c’est une émotion incroyable, on respire un air fantastique. Je l’ai déjà vécu au Costa Rica, mais cela est un vrai Mondial et j’ai hâte de le commencer. Je suis la plus jeune du groupe mais tout se passe bien, beaucoup de coéquipières me connaissaient déjà parce que j’ai joué 5 ans à Brescia. C’est une très grande émotion d’être ici et honorer le maillot de la Nazionale. J’espère est de gagner mais j’espère aussi jouer à titre personnel ».