Site AS ROMA

Se refaire la cerise loin de la Capitale

Après trois matchs de suite joués à l’Olimpico (pour 5 points sur 9 possibles), l’AS Roma espère reprendre de l’air avec ce déplacement à l’Atalanta. Une rencontre qui sera à mettre en parallèle de Inter-Napoli.

.

La conférence de presse de Spalletti.

« L’horaire n’est pas un problème »

« Bonjour à tous. C’est moi qui commence à parler. Tous seront à l’entraînement aujourd’hui, même ceux qui ont été ralenti dans la semaine par des petits problèmes. Cependant, Falque, Gyomber et Uçan seront un peu juste pour faire le déplacement à Bergame. Le fait de jouer à 12h30 ? Pour nous c’est une horaire optimale, j’ai appris des choses en Russie et une de celles-ci est qu’une fois nous avons été jouer en Sibérie, avec 4h de vol et 5 de fuseaux horaires. On jouait à midi, mais en réalité il était 8h du matin. Cela m’a enseigné que l’on peut jouer à n’importe quelle heure et qu’on doit apprendre et transférer cela dans notre championnat, avec la nécessité des TV. Nous devons être prêts à toutes heures. Je pense que ce match sera différent de Bologne, l’Atalanta est une équipe solide, qui tentera d’utiliser ses qualités, Reja est bon et pragmatique, il tire le meilleur de son équipe, ses attaquants sont rapides et prennent les couloirs, ça sera un match ouvert. L’expérimentation de la vidéo sur le terrain ? Finalement je suis entièrement d’accord. C’est juste ainsi, que les équipes soient jugé de façon égale. J’aimerais d’autres évolutions, comme le temps effectif, ou encore le fait de pouvoir faire 5 changements. Lors du dernier match, nous avons eu 68% de possession, tandis que Mirante a eu 15% de possession. Il faut se rénover pour la beauté du public et de l’équipe. Un mot sur Inter-Napoli, où 60 000 tifosi seront présents ? Cela sera un match ouvert, la mentalité est celle-ci, nous voulons gagner de notre côté. Le public ? C’est ce que nous avons vu à Liverpool, un stade plein, voila pourquoi j’ai parlé de projet stade plein, je voudrais que tous parlent dans cette direction. C’est une pénalisation importante pour la Roma, si nous avions un stade plein, nous aurions sûrement quelque chose en plus à proposer, cela serait une force très importante, cependant il faut prendre acte de la situation et ne pas se créer d’excuses, nous sommes forts et devons gagner les matchs comme fait dernièrement. Dzeko et Totti ? Dzeko est un joueur fort qui a eu un moment de difficulté dimanche parce qu’il avait une douleur, autrement je l’aurais utilisé contre Bologne et je l’utiliserais surement demain. C’est la même chose pour Francesco, cela dépend de quel type de match ça sera, c’est un autre joueur fort que je tiens en considération comme Dzeko. Surpris de la réduction de suspension de Higuain ? Nous devrons évaluer cela. Si j’avais un joueur suspendu, la Roma aurait quand même du gagner, je n’aurais pas trop fait peser cette absence, cela ne change rien pour nous qu’il joue ou non, nous sommes la Roma et c’est bien que le Napoli utilise les joueurs qu’il a contre nous, nous devrons démontrer être les meilleurs et faire notre jeu, on devra avoir la conviction de nos propres forces. Cela serait une erreur d’espérer l’absence de quelqu’un. Contact avec De Laurentiis l’été passé ? J’ai parlé avec beaucoup de monde l’été dernier, mais si j’accepte de répondre à ce type de question, je dois aussi l’accepter pour les joueurs. Il y a des rumeurs, mais nous devons penser au terrain. Le résultat est la Roma et basta. Les précédents ne m’intéressent pas, je veux parler de ce qui est fondamental pour nous, parler de ces rumeurs ne fait que créer du trouble. De Rossi ? Dans ce rôle, Keita fait toujours bien. De Rossi retrouve sa forme et montre qu’il peut donner sa contribution, il y a aussi Strootman qui a besoin de temps. Cela veut dire que s’il ne peut pas jouer 90 minutes, il peut rentrer. C’est difficile à évaluer, on cherche à le faire pour le bien de l’équipe. Il faut être attentifs, les rumeurs sont nombreuses, nous devons penser à nos objectifs actuels. 9 changements d’entraîneurs en Serie A cette saison ? Les chiffres sont embarassants, l’entraîneur doit être prêt à être remplacé. Cela me déplaît pour Mihajlovic, qui aurait du jouer la finale de Coupe d’Italie. Sinisa reste un entraîneur fort qui fera sûrement une belle carrière, il a des caractéristiques d’entraîneur. Par exemple, moi je suis un entraîneur qui n’a pas de sentiments ou d’état d’âme, j’ai seulement l’attention pour les résultats de la Roma. Sinisa, selon moi, est similaire à ma façon de travailler ».

.

.

Du côté de Trigoria

Le début de saison se montre bon, avec un bilan de 18 victoires, 10 nuls et 4 défaites (pour 67 buts marqués et 33 encaissés). A l’extérieur, le bilan s’améliore avec 7 victoires (Frosinone, Palermo, Fiorentina, Sassuolo, Carpi, Empoli, Udinese), 5 nuls (Bologne, Torino, Napoli, Chievo) et 3 défaites (Sampdoria, Inter, Juventus). Alors que la Louve restait sur 9 matchs de suite, avec une seule victoire (ainsi que 2 défaites et 6 nuls), la série s’est totalement inversée. En effet, les hommes de Luciano Spalletti reste sur 5 succès consécutifs à l’extérieur. Chose qui n’est jusqu’ici jamais arrivé cette saison. Avant Sassuolo, la Roma restait sur 6 déplacements de suite sans la moindre victoire (dont 2 défaites et 4 nuls). Le dernier déplacement remonte à plus d’un mois, avec entre-temps trois matchs à l’Olimpico : des nuls contre l’Inter et Bologne, ainsi que le succès dans le derby. Ce match face à Bergame permettrait de reprendre un peu plus d’air pour espérer cette troisième place, et continuer de croire à la seconde.

 

Pour cette 33ème journée de Serie A, le mister toscan peut compter sur un groupe au quasi complet, puisque seuls Gyomber, Falque et Uçan (convalescent, après avoir manqué certains entraînements dans la semaine) ne sont pas du voyage. ). Peu de doutes au sujet de la composition initiale, avec 2 ballottages : De Rossi ou Keita pour accompagner Pjanic à la récupération, El Shaarawy ou Perotti dans le couloir gauche. Dzeko devrait être aligné en pointe, avec Nainggolan dans son rôle habituel de meneur de jeu.

Les convoqués de Luciano Spalletti face à l’Atalanta

.

L’adversaire du jour

L’Atalanta réalise une saison correcte avec une 14ème place au classement et 36 points. Malgré leur 8 points d’avance sur la zone de relégation, ils leurs manquent probablement encore une victoire pour être assuré du maintien. Leur bilan global est de 9 victoires, 9 nuls et 14 défaites (pour 31 buts marqués et 38 encaissés, soit la 6ème pire attaque et la 13ème pire défense). Habitué à être fort et imprenable chez lui, les nerazzurri ne le sont pas cette saison, avec un bilan de 7 victoires, 4 nuls et 5 défaites (22 buts marqués et 17 encaissés). S’il n’avait pu gagner chez eux depuis 7 matchs, l’Atalanta a cependant remporté ses 2 dernières rencontres à la maison, contre le Milan AC et Bologne. Avant cela, on retenait une série de 14 matchs sans la moindre victoire (8 défaites et 6 nuls).

Durant le mercato estival dernier, l’Atalanta a finalement peu bougé. Les deux principales recrues sont problème en défense centrale, avec Paletta (Milan) et Toloi (Sao Paulo). On citera également le jeune hollandais De Roon (Heerenven) ou encore les expérimentés Brivio (Verona) et Kurtic (Fiorentina). Côté départ, on signalera Zappacosta, Baselli (Torino), Bianchi (Bologne), Boakye (Roda), Benalouane (Leicester) ou encore Emanuelson et Biava (fin de contrat). Concernant le mercato de janvier, sont arrivés Diamanti (Watford), Gakpé (Genoa) et Borriello (Carpi), pendant que sont partis Maxi Moralez (Leon), Grassi (Napoli), Boakye (Latina) et Denis (Independiente).

Pour ce dimanche, le mister Reja devra faire avec quelques absents : Cigarini et De Roon au milieu, ainsi que Diamanti devant. La base défensive sera solide, avec Toloi-Paletta devant Sportiello. Après son transfert échoué à la Lazio, Dramè sera titulaire à gauche. Enfin devant, on retrouvera D’Alessandro (formé à Trigoria), Gomez et Pinilla (meilleur ami de Nainggola).

Les équipes probables de l’AS Roma et de l’Atalanta

.

Les dernières confrontations

2000/2001: Atalanta 0-2 AS Roma (Delvecchio, Tommasi)
2001/2002: Atalanta 1-1 AS Roma (Assunçao)
2002/2003: Atalanta 2-1 AS Roma (Totti)
2004/2005: Atalanta 0-1 AS Roma (Cassano)
2006/2007: Atalanta 2-1 AS Roma (Perrotta)
2007/2008: Atalanta 1-2 AS Roma (Totti, Mancini)
2008/2009: Atalanta 3-0 AS Roma
2009/2010: Atalanta 1-2 AS Roma (Vucinic, Perrotta)
2011/2012: Atalanta 4-1 AS Roma (Borini)
2012/2013: Atalanta 2-3 AS Roma (Marquinho, Pjanic, Torosidis)
2013/2014: Atalanta 1-1 AS Roma (Strootman)
2014/2015: Atalanta 1-2 AS Roma (Ljajic, Nainggolan)

Sur la pelouse de l’Atalanta, le bilan de l’AS Roma lors des 11 dernières rencontres est plutôt équilibré, avec 6 victoires, 2 nuls et 4 défaites. Si l’on constatait que depuis un moment, chaque saison le score s’inversait de façon totalement opposée, cela a changé avec une série en cours de 3 matchs sans défaite, dont 2 succès. On se souvient de la victoire 3-2 lors de la saison 2012/2013, avec une rencontre disputée sous une tempête de neige (et un magnifique coup franc de Pjanic). La Louve n’avait plus obtenu deux résultats positifs consécutifs depuis la période 2000-2002.

.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Massimiliano Irrati. Cet arbitre a dirigé à 6 reprises l’AS Roma pour un bilan de 2 victoires, 3 matchs nuls et 1 défaite. Il a arbitré 3 fois la Louve cette saison, lors des réceptions gagnées face à Carpi (5-1) et la Fiorentina (4-2), et lors du déplacement au Chievo (3-3, premier match de l’année 2016). La saison dernière, il a dirigé lors de deux matchs nuls : le 2-2 à domicile contre Sassuolo (De Rossi expulsé, et un penalty transformé par Ljajic), ainsi que le 1-1 sur la pelouse du Torino. La saison 2013/2014, il avait arbitré la dernière rencontre et la défaite dans les dernières minutes de la Louve (1-0) contre le Genoa.

Twitter: @Romanista35