Site AS ROMA

Se montrer maître en déplacement

Malgré deux lourdes défaites face à la Juventus (Serie A) et le Napoli (Coupe d’Italie), à chaque fois sur un score de 3-0, l’AS Roma de Rudi Garcia réalise un très bon début d’année 2014. En effet les giallorossi enchainent les victoires, et continuent de conserver leur défense de fer. Attention tout de même à l’excès de confiance et à l’absence pour blessures de certains joueurs importants.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Diamanti est un fuoriclasse, mais Bologne reste dangereux »

« Le français de Totti ? Il peut s’améliorer, mais cela fait plaisir. Pas seulement pour ses voeux, mais aussi de tout le club. Cela a été une belle surprise. Bologna ? Ils ont fait de bons matchs récemment. Nous devrons être à 100% sur le plan mental. Nous avons beaucoup de respect envers cette équipe, qui pour moi a perdu un fuoriclasse, avec Diamanti qui me plait beaucoup. Je l’ai vu entrer contre l’Argentine et il a changé le match. Il n’est plus là, mais Bologne reste quand même une équipe dangereuse. Torosidis et Destro ? Mattia va bien, Toro va beaucoup mieux, il a couru, ce n’était pas le jour pour le fatiguer. Il reste 36 heures. La Roma joue bien sans Totti ? C’est normal que quand nous travaillons, nous cherchons à trouver un équilibre à la fois défensif qu’offensif. Destro a besoin de recevoir des ballons dans la surface. Destro mérite la Nazionale ? Mattia a les qualités, c’est un buteur. Il a besoin de jouer avec continuité, mais je m’y attendais. Il a les qualités pour aider l’Italie, mais il doit beaucoup travailler et montrer son caractère. Je l’espère pour le bien de la Roma et de l’équipe nationale, où il peut être important.

« J’espère passer de nombreuses années encore à l’AS Roma »

Une défense à 3 ? C’est possible, je l’ai déjà fais. Parfois cela peut être un module intéressant aussi pour attaquer. Pour attaquer avec une défense à 3, il faut que les 3 défenseurs utilisent bien toute la largeur du terrain, et non pas à 5 comme beaucoup le font. Quand l’équipe adverse possède deux attaquants puissants, cela peut être une solution. Avec 4 défenseurs + 1 regista (De Rossi, ndlr), il n’y a pas besoin d’avoir 3 joueurs spécifiques. Une prolongation de contrat ? Le message de De Rossi m’a fait grandement plaisir, tout comme le président, mais cela est encore plus beau venant d’un joueur. J’espère aussi passer beaucoup de temps ici, à Trigoria et après dans le nouveau centre d’entrainement (avec le nouveau stade, ndlr). Je suis bien, j’ai envie de gagner ici, d’apporter des trophées à la Roma. Est-ce que le moment le plus important de la saison est celui-ci, avec la reprise de l’Europa League ? Tous les matchs de la saison sont importants, mais hier beaucoup d’équipes du haut de tableau ont joué en Europe. Nous devons profiter de ceci, sur le plan physique on sera bien, on doit gagner à Bologna et puis on verra les équipes qui ont joué l’europe. On perd des points avant de jouer l’Europe, après les équipes sont plus fatiguées. Totti a lancé un appel aux tifosi pour les curve fermées. Si j’ai envie de faire passer un message aux tifosi qui ont pris les chants pour un défis ? Il y a un réglement, s’il est juste il faut le suivre, s’il est faux ce n’est pas un problème, pour l’instant il est ce qu’il est. Les tifosi doivent s’adapter, sur le court terme c’est pas un soucis de jouer sans les curve, mais sur le long terme oui et on a besoin des tifosi. Ils doivent s’adapter pour être présent.

« Florenzi et Nainggolan peuvent dépanner en position d’arrière droit »

Si je pense que c’est le moment pour reposer Strootman ? Il montre match après match quel joueur il est. Il est très fort, essentiel pour nous. Il a une grande classe et un fort caractère hors du terrain, c’est un joueur qui donne beaucoup et peut encore s’améliorer. Il peut faire plus offensivement, sur les défensives ils aident beaucoup au milieu et derrière, beaucoup parler d’un joueur en bien n’est pas mon genre, tous les joueurs sont importants. Ce que j’aime c’est avoir autant de qualité au milieu et avoir la possibilité de faire le bon choix pour l’équipe. Si Toloi peut commencer ? Romagnoli arrière gauche ? Tout est possible, il faut trouver des solutions efficaces. C’est toujours ainsi quand un joueur se prend un coup. On a perdu deux terzini gauches et un peut-être à droite. Sur un match c’est pas grave, il faudra récupérer Maicon et j’espère que Torosidis ira bien, puis Balzaretti et Dodò reviendront. Il faut trouver des solutions pour avoir une bonne défense et deux terzini qui peuvent aider l’équipe offensivement. Florenzi et Taddei peuvent faire les arrières latéraux ? Si Torosidis ne joue pas je dois trouver une solution et cela en est une. Nainggolan aussi, si Torosidis ne joue pas il y aura Toloi ou un de ces trois. Depuis le 27 octobre la Roma n’a gagné qu’un match hors de ses bases, avec deux défaites et quatre nuls. Si c’est du hasard ou s’il faut le travailler ? Si on ne regarde que le championnat, on a gagné à Verona, stade difficile où la Juve n’a pas gagné. On doit prendre exemple sur ça pour aller gagner à Bologna, ça sera difficile mais on sait que si on joue à 100% on en aura la possibilité. J’ai beaucoup de respect pour Bologna, c’est la seule façon de gagner. On ne doit pas penser avoir déjà gagné, c’est un match contre une équipe qui joue pour se sauver. Aucun match n’est gagné avant de le jouer. Je m’y attends ».

 

Du côté de Trigoria

« Une grande équipe ne perd pas deux matchs de suite ». Cette phrase connue a été vérifié à deux reprises par l’AS Roma depuis ce début d’année 2014. En effet, après avoir subit une lourde défaite face à la Juventus, les giallorossi ont su enchainer une série de 6 victoires consécutives (dont 3 en Serie A et 3 en Coupe d’Italie). S’en est alors suivi un léger coup d’arrêt avec un match nul lors du derby (0-0), puis une seconde défaite sur la pelouse du Napoli (3-0). Mais là encore, les hommes de Rudi Garcia ont su relever la tête, avec une victoire facile quelques jours plus tard face à la Sampdoria, à l’Olimpico. La Louve a donc maintenant l’objectif d’aller chercher un un 6ème match de suite sans défaite en championnat, et une seconde victoire consécutive. Mieux encore, depuis son revers face à la Juve, les romanisti n’ont encaissé qu’un seul but en 5 buts de championnat, contre 13 buts marqués.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la 24ème journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 20h45 face à la Sampdoria. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve les blessés Federico Balzaretti, Dodo, Maicon et Francesco Totti. Luca Mazzitelli et Francesco Di Mariano, de la Primavera, sont de nouveau appelés.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Benatia et Castan, avec Torosidis et Bastos sur les côtés. De Rossi conservera sa place de sentinelle devant la défense, avec Strootman et Pjanic un cran plus haut pour animer le jeu. Destro se verra avoir une nouvelle chance en pointe, avec Ljajic et Gervinho pour l’entourer.

.

L’adversaire du jour

Rien ne va plus à Bologne. Le changement d’entraineur, de Poli à Ballardini, n’aura pas vraiment réussi à changer la tendance. En effet les rossoblu ne pointent qu’à deux petits points de la zone de relégation. De façon globale leur bilan est de 4 victoires, 9 nuls et 11 défaites (pour 22 buts marqués et 40 encaissés). Cela n’est pas vraiment mieux à domicile, avec 2 petites victoires (Livorno et Genoa, à chaque fois sur un score de 1-0), 6 matchs nuls et 4 défaites. Mais c’est surtout la série actuelle qui peut inquiéter. En effet Bologne n’a obtenu que deux défaites durant ses 15 dernières rencontres, pour 6 nuls et 7 défaites. S’ils ont été capable de tenir en échec la Lazio et le Napoli sur leur pelouse, il faut remonter au 22 décembre pour trouver trace d’une dernière victoire dans leur entre. Attention tout de même à une équipe qui est capable de créer un exploit, comme elle a su le faire il y a 15 jours en allant gagner au Torino, ou encore en perdant de justesse sur la pelouse du Milan.

Bologne a du faire face à des départs importants. A commencer par leur paire d’attaque Gilardino-Gabbiadini, tous deux partis faire le bonheur des deux clubs de la ville de Gênes. On retiendra également les départs de Motta, Guarente, Pasquato, Naldo, Pulzetti et surtout Taider parti faire les beaux jours de l’Inter. Niveau arrivé on retrouve Acquafresca et Bianchi devant. La petite pépite uruguayenne Laxalt au milieu, ou encore l’expérimenté tchèque Cech derrière. On citera enfin les expérimentés de Palerme, Mantovani et Della Rocca. Lors de ce mercato d’hiver, Bologne a perdu son Capitaine et trequartista Diamanti, parti rejoindre Lippi en chine.

Le mister Ballardini devra faire sans quelques jours importants, parmi lesquels Piacenza, Acquafresca, Della Rocca (blessés) et son capitaine Perez (suspendu).

L’équipe sera composé demain de Curci dans la cage. La défense sera constitué par une ligne à trois avec Antonsson, Natali et Mantovani. Au milieu on retrouvera Kone, Khrin et Christodoulopoulos dans l’axe, avec Morleo et Garics pour animer les couloirs. Devant on retrouve Cristaldo en soutien de Bianchi.

.

Les dernières confrontations

2012/2013 : Bologne 3-3 Roma (Florenzi, Osvaldo, Tachtsidis)
2011/2012 : Bologne 0-2 Roma (Taddei, Osvaldo)
2010/2011 : Bologne 0-1 Roma (De Rossi)
2009/2010 : Bologne 0-2 Roma (Riise, J.Baptista)
2008/2009 : Bologne 1-1 Roma (Totti)
2004/2005 : Bologne 3-1 Roma (Totti)
2003/2004 : Bologne 0-4 Roma (Totti, Panucci, Montella, Cassano)

La Roma réussite très bien sur le terrain de Bologne depuis 10 ans. En effet le bilan sur les 7 dernières confrontations est de 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Les giallorossi restent notamment sur 5 matchs de suite sans la moindre de défaites, avec notamment une série de 3 victoires. La dernière défaite remonte à la saison 2004/2005 avec un revers sur le score de 3-1.

A noter que Totti a inscrit 3 buts mais n’y a plus marqué depuis la saison 2008/2009 et qu’Osvaldo avait scoré lors des deux dernières saisons. Taddei, De Rossi et Florenzi seront à la recherche de leur second but dans ce stade.

.

Le duel du match

Mattia Destro / Rolando Bianchi : Un duel de buteurs, habitués à faire parler la poudre. Dans sa carrière, Bianchi a inscrit 85 buts 328 matchs professionnels. Mais cet attaquant de 31 ans a principalement brillé en Serie B, où il a scoré à 53 reprises en 124 rencontres. Cela a été plus compliqué en Serie A, avec 28 buts en 185 matchs. Une petite parenthèse anglaise a également eu lieu à Manchester City, avec 4 buts en 19 rencontres. Avec tout juste 60 matchs parmi l’élite, Destro est déjà sur le point de dépasser le nombre de buts inscrit par son adversaire d’un soir dans la plus haute division. En effet le n°22 giallorosso a déjà marqué à 26 reprises, ce qui fait un ratio de 0,4 but/match. Si Bianchi a plutôt brillé la saison dernière au Torino, avec 11 buts en 31 matchs, cela est plus difficile sous le maillot de Bologne où il a notamment la lourde tâche de faire oublier un certain Alberto Gilardino, avec seulement 3 buts en 20 rencontres jusqu’ici. Destro réalise de son côté un retour de blessure canon, avec 6 buts marqués en l’espace de 9 rencontres. Cela est même le meilleur ratio européen de buts marqués par rapport au nombre de minutes joués. Avec le départ cet été d’Osvaldo, et la place laissé petit à petit par Totti en pointe, Mattia a tout pour s’imposer comme l’avant-centre giallorosso, et pourquoi pas rafler une convocation in-extremis pour le Mondial au Brésil l’été prochain.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Davide Massa. Il n’a dirigé l’AS Roma qu’à 3 reprises, pour un bilan d’1 victoire (la victoire à Livorno 2-0 lors de la 1ère journée), 1 nul (Roma-Pescara la saison passée, 1-1) et 1 défaite (Roma-Udinese de la saison dernière, 2-3).

L’homme en jaune et noir a également dirigé les rossoblu à 3 reprises, pour un bilan de 2 victoire (4-0 contre le Chievo la saison passée et face au Genoa cette saison sur le score de 1-0) et 1 défaite (contre Naples la saison dernière sur le score de 3-0).

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Benatia-Castan-Bastos
De Rossi
Pjanic-Strootman

Ljajic-Destro-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Jedvaj, Romagnoli, Toloi, Taddei, Nainggolan, Di Mariano, Mazzitelli, F. Ricci, Florenzi.
Blessé(s): Dodo, Balzaretti, Maicon, Totti
Suspendu: /

Bologna (3-5-2): Curci; Antonsson, Natali, Mantovani; Garics, Kone, Khrin, Christodoulopoulos, Morleo; Cristaldo, Bianchi.